fbpx

Gabrielle « Coco » Chanel

Partagez-moi !

Née en 1883 à Saumur (49). Sa mère, couturière, décède alors qu’elle n’a que 12 ans. Son père la confie à un orphelinat en Corrèze. 

Elle y restera 6 années, durant lesquelles elle découvre la couture. L’austérité à laquelle elle est confrontée durant ces années marquera son style.

À 18 ans, elle quitte l’orphelinat et déménage à Moulins chez sa tante. Là bas, elle y apprend le métier de cousette le jour et pousse la chansonnette la nuit dans les cabarets.

C’est à cause d’une chanson qu’elle interprète qu’on commence à l’appeler « Coco ».

Elle s’entiche d’un riche éleveur de chevaux, habitant à proximité de Paris, chez lequel elle s’installe. À ses côtés, elle découvre le luxe et rencontre ses premiers clients.

En 1909, elle ouvre son premier atelier à Paris, boulevard Malesherbes. À l’époque, elle est modiste et fabrique des chapeaux très en vogue.

En 1910, elle se fait prêter l’argent nécessaire pour ouvrir sa première « vraie » boutique, toujours à Paris, au 21 de la rue Cambon.

En 1913, elle ouvre une nouvelle boutique à Deauville, dans laquelle elle propose des robes en jersey. Cette nouveauté est révolutionnaire à l’époque. Le jersey est uniquement utilisé pour les tricots de corps des soldats, et le fait de l’utiliser pour des robes fait jazzer !

Coco Chanel jeune

Et en 1915, une boutique ouvre à Biarritz.

À la sortie de la guerre, elle inaugure son salon, au 31 de la rue Cambon, à Paris. Cette adresse est aujourd’hui toujours le navire amiral de la marque.

Elle emploie 300 couturières, et dispose de ses propres fabriques de tissus en Normandie.

Le style de Chanel

Ce qui fait le succès de Coco Chanel, c’est son style absolument révolutionnaire à l’époque.

Petite Robe noire de Chanel

Une garde robe androgyne, sobre et sans froufrou qui tranche avec ce qui se faisait dans l’entre-deux guerre.

Une utilisation nouvelle du jersey et du tweed pour la garde-robe féminine, ainsi qu’un style masculin/féminin utilisant la veste militaire, le pantalon, le tailleur et la mode des cheveux courts.

Tailleur en Tweed de Chanel, et sac à main

Chanel suit son inspiration à contre-courant, et installe de nouvelles silhouettes modernes.

1926, elle invente la fameuse « petite robe noire ». Le magazine Vogue décrit cette nouveauté comme étant l’uniforme de la femme moderne.

« Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe. Mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque ».

Belles fragrances et mauvaises odeurs

En 1921, elle sort un parfum iconique : le n° 5. C’est un énorme succès. Pour diffuser son parfum dans le monde entier, elle s’associe avec les frères Wertheimer, propriétaire de la marque Bourgeois. Coco Chanel possède 10 % de la société « Parfums Chanel ». Ce détail à son importance pour la suite de l’histoire…

Le fameux parfum N°5, et Marilyn Monroe

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Gabrielle Chanel ferme ses ateliers, et s’exile loin de Paris.

Les 4000 ouvrières sont licenciées. Mais Coco Chanel ne reste pas dans son coin à attendre que la guerre se termine. Elle collabore avec les nazis.

Elle est recrutée par le service de Renseignements de l’armée allemande pour faire libérer son neveu. Puis elle cherche à récupérer par tous les moyens les parts de sa société de parfums. La famille Wertheimer étant juive, les lois raciales de l’époque permettent à Coco Chanel de reprendre le contrôle de la société. En vain, c’est un échec.

Des militaires devant la boutique Chanel à Paris

Enfin, elle a une liaison avec un espion allemand, le baron Hans Gunther von Dincklage.

Bref, un comportement pas top, qui aurait pu lui coûter très cher. Mais son amitié avec Winston Churchill la sauve.

Elle décide néanmoins de quitter la France pour la Suisse, où elle résidera 10 ans.

Le réveil de la vieille Mademoiselle

En 1954, le succès de Christian Dior lui redonne l’envie de reprendre les armes et les aiguilles ! À 71 ans, elle rouvre ses ateliers et boutiques.

Son retour est accueilli froidement par la critique en France, mais la presse américaine l’encense !

Les actrices américaines et françaises de l’époque portent toutes le fameux tailleur Chanel. Elizabeth Taylor, Grace Kelly, Romy Schneider ou Jeanne Moreau immortalisent la silhouette Chanel dans les films.

Grace Kelly, habillée en tailleur Chanel
Grace Kelly, en tailleur Chanel

Une comédie musicale à Broadway, « Coco », termine de faire naitre la légende.

Gabrielle Chanel meurt le 10 janvier 1971, au Ritz à Paris, à l’âge de 87 ans.

Gabrielle Coco Chanel dans les années 50.

L’après Coco

Ce n’est qu’après le décès de sa fondatrice que l’entreprise Chanel se lance dans le prêt-à-porter.

Dans les années 80, la maison Chanel est en difficulté. Elle recrute un certain Karl Lagerfeld et lui laisse carte blanche pour relancer la marque.

Ce dernier décline et réinvente le style de Coco Chanel.

Karl Lagerlefd, dessinant pour Chanel

Pour aller plus loin avec Coco Chanel

Les livres :

Un film :


Partagez-moi !

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

12 pensées sur “Gabrielle « Coco » Chanel

  • 3 décembre 2019 à 7 h 43 min
    Permalink

    alors là!! j’en ai appris des choses merci beaucoup pour ce petit reportage!!

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 9 h 38 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour cet article instructif

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 10 h 25 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour ce reportage très très intéressant….
    Bonne journée Fanfan

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 12 h 17 min
    Permalink

    Les personnes très douées ont souvent un parcours hors du commun.

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 13 h 30 min
    Permalink

    Merci Julien très intéressant j’aime beaucoup ce reportage

    Merci

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 13 h 33 min
    Permalink

    Merci Julien ,très intéressant le reportage j’ai beaucoup aimé

    Merci

    Répondre
    • 3 décembre 2019 à 15 h 59 min
      Permalink

      Encore un chouette article, merci Julien 😊!!!

      Répondre
  • 3 décembre 2019 à 14 h 41 min
    Permalink

    Merci vraiment. Très bonne idée ces petits articles nourrissent ma culture

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 15 h 14 min
    Permalink

    Merci pour ce reportage fort intéressant, j’ai appris des choses

    Bonne journée

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 19 h 28 min
    Permalink

    Super reportage ; j’ai appris plein de choses que j’ignorais. Merci pour cet article une fois de plus.
    Bonne soirée

    Répondre
  • 3 décembre 2019 à 22 h 30 min
    Permalink

    Merci Julien ! Très intéressant ! Cela m’a remis en mémoire le film avec Audrey Totou !

    Répondre
  • 4 décembre 2019 à 12 h 49 min
    Permalink

    Extra. Très intéressant. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.