fbpx

Christian Dior

Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Christian Dior né à Granville, à quelques kilomètres du Mont-Saint-Michel, en 1905. Son père, Louis Jean, est le fondateur d’une usine d’engrais et de produits chimiques. Si un jour on vous propose de vous offrir du Dior, méfiez-vous que ça ne soit pas de l’eau de javel ou du fertilisant !

La famille de Christian Dior est industrielle à l'origine
Notez la qualité du jeu de mot « Dior c’est de l’or »…

Christian Dior passe son enfance entre la Normandie et Paris, et entreprend en 1923 de faire Sciences Po. Il ressort de cette école en 1926 sans un diplôme en poche et avec l’envie de faire autre chose.

En 1928, il ouvre 2 galeries d’art, dans lesquelles il expose de petits artistes peu connus comme Picasso, Dali, Braque, Matisse, Dufy, Magritte…

L'une des galeries d'art de Christian Dior
L’une des galerie d’art de Christian Dior dans les années 30.

Mais en 1931, sa maman Madeleine décède et son père est ruiné par les répercutions du Krach mondial de 29. La maison familiale de Granville est vendue à la ville (qui en fera un musée consacré à Christian Dior).

En 1934, il ferme ses galeries d’art et est contraint de brader des tableaux qui aujourd’hui valent des millions.

Christian Dior dessinant une robe à la craie

Il vit alors de ses croquis de robes et de chapeaux, qu’il vend quelques sous à Nina Ricci, Balenciaga ou Schiaparelli.

Puis, il est recruté par Robert Piguet, un grand couturier qu’on surnomme « le Prince de la Mode ». Christian Dior signe 3 collections et commence à se faire connaitre grâce au succès d’un tailleur en pied-de-poule noir et blanc.

Mais la Seconde Guerre mondiale éclate et il est mobilisé par l’armée pendant une année.

Il revient à Paris en 1941 et est engagé par Lucien Lelong, propriétaire d’une des plus grandes maisons de couture parisienne.

La maison Dior

En 1946, à 41 ans, Christian fonde « La maison Dior », aidé par Marcel Boussac, « le roi du coton ». L’idée de ce dernier est de financer les créations de Haute Couture de Christian Dior pour vendre du tissu.

Le principal mécène de Christian Dior, Marcel Boussac, vendait des tissus

Les créations de Dior nécessitent pas moins de 20 mètres de tissu pour faire une robe, au lieu de 3 auparavant. Et quand on vend du tissu, 17 mètres de plus pour une robe, c’est une bonne chose pour les affaires !

L'une des robes de la collection New Look de Christian Dior

En février 1947, Christian Dior organise son premier défilé de mode. Le succès est immédiat, grâce aux lignes modernes et avant-gardistes de ses créations. Tailles cintrées, poitrines mises en valeur, épaules étroites et jambes couvertes jusqu’à 40 centimètres au-dessus du sol.

Le style « New look » est né, et c’est un bouleversement pour la mode féminine !

La collection New Look de Christian Dior

Toujours en 1947, il lance son premier parfum, « Miss Dior », en hommage à sa sœur Catherine, résistante durant la Seconde Guerre mondiale.

Il part à la conquête des États-Unis, et commence à fonder un véritable empire. Il devient le couturier des stars, parmi lesquelles Rita Hayworth, Ava Gardner, Marilyn Monroe, Liz Taylor, Lauren Bacall…

Marlene Dietrich l’impose aux producteurs de ses films avec la phrase « No Dior, no Dietrich » !

Marlene Dietrich habillée en Dior

10 ans de succès

Entre 1948 et 1957, Christian Dior sort deux collections par an (automne/hiver et printemps/été). Les collections « Zigzag », « Oval », « Envol », « Trompe-l’œil », « Princesse », « Milieu du Siècle », « Profil », « H », « A », « Y », « Fuseau » en sont quelques-unes.

Christian Dior au travail

Le 4 mars 1957, il est le premier couturier français à faire la couverture du magazine Time.

La une du Time magazine, avec Christian Dior

En octobre 1957, alors qu’il vient de terminer sa dernière collection et qu’il se repose en Italie, il décède d’une crise cardiaque.

Il repose aujourd’hui dans le Var, à Callian.

Un certain Yves Saint-Laurent, alors assistant de Christian Dior, reprend le flambeau et signera 6 collections.

Yves Saint Laurent travaillant sur les collections DIOR

Après sa mort

Que reste-t-il aujourd’hui de Christian Dior ? En à peine 10 ans de carrière, il a réussi à conquérir le cœur des Français. On voit en lui le créateur qui a fait revivre l’élégance et le romantisme à la mode parisienne.

Si Christian Dior meurt ruiné, la maison qui porte son nom va très bien ! Après Yves Saint Laurent à sa direction artistique, c’est Marc Bohan puis Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et depuis 2016 une femme : Maria Grazia Chiuri.

La maison continue de développer des cosmétiques et des parfums, et se lance dans la maroquinerie et la joaillerie. Elle est l’une des plus importantes marques de luxe du monde.

Pour en apprendre plus sur Christian Dior, pourquoi ne pas lire son autobiographie ?


Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

19 pensées sur “Christian Dior

  • 29 octobre 2019 à 7 h 57 min
    Permalink

    Merci pour cette rétrospective. La haute couture me fascine et Dior avait un grand talent.

    Répondre
  • 29 octobre 2019 à 8 h 27 min
    Permalink

    Bonjour julien,
    Je viens de lire l’article sur Christian Dior, c’est vraiment très bien ! Je trouve que tout ce que tu nous publie est intéressant et j’ai un grand plaisir a te lire..bien sûr je fais aussi un peu de couture grâce a tes tutos!
    Merci encore
    Christine

    Répondre
  • 29 octobre 2019 à 9 h 06 min
    Permalink

    très bel article !mes beaux parents sont pas loins de granville et j’avoue que je ne savais même pas pour le musée je vais vite rectifier le tir:)

    Répondre
    • 1 novembre 2019 à 6 h 26 min
      Permalink

      article très intéressant
      merci !

      Répondre
  • 29 octobre 2019 à 10 h 53 min
    Permalink

    Merci pour ce très bel article. C’est effectivement un musée qu’il ne faut pas oublier de visiter
    lorsque l’on vient à Granville. Les jardins sont très beaux aussi.

    Répondre
  • 29 octobre 2019 à 14 h 48 min
    Permalink

    Merci pour cet article. Passionant. Je ne connaissais la vie de Dior.

    Répondre
    • 31 octobre 2019 à 11 h 04 min
      Permalink

      Bonjour Julien.
      Quel bel article, bien écrit et bien documenté, qui me donne envie d’en savoir plus sur ce Grand Homme de la Couture !!
      J’aime beaucoup tes articles ou tes vidéos sur des points particuliers de la couture ou sur l’histoire de la couture ou de la mercerie (cf ta dernière vidéo sur la dernière manufacture d’aiguilles 👍).
      Je ne mets jamais ou presque de commentaire, mais je lis tout !! 😄😍👍
      A bientôt.

      Répondre
    • 31 octobre 2019 à 19 h 16 min
      Permalink

      Merci pour cette rétrospective très intéressante. Merci pour tes tutos et la passion que tu mets dans tes réalisations. Bonne soirée à bientôt

      Répondre
  • 29 octobre 2019 à 16 h 59 min
    Permalink

    Bonsoir Julien ! Très bel article , merci . J’ai eu la chance de rentrer tout à fait par hasard dans cette belle demeure à Granville . J’ai vu des robes sublimes , je me suis même assise dans la véranda sans rien demander à personne : moment magique ! Tout à fait autre chose , je suis désolée que votre podcast concernant le rapport des gens face aux hommes faisant de la couture ait provoqué un tel déferlement de haine contre vous . Je crois que certaines blogueuses , youtubeuses ,instagrameuses et j’en passe , n’ont pas compris ce que vous vouliez exprimer et vos propos ont été totalement détournés , enfin c’est ce que j’ai bien cru comprendre . Je ne conçois pas que tant de méchanceté puisse déferler sur les réseaux sociaux ; j’ai lu des choses horribles vous concernant et vous avez eu l’intelligence de ne pas répondre . Mais mince quelle bande de féministes qui ne comprennent rien à ce que vous ressentez et c’est bien à cause de telles mentalités que rien ne bouge . Je suis une grande fan de Karl Lagerfeld et à ce que je sache c’était un géni mais aussi un homme quoi !Oui je comprends que cela vous mette mal à l’aise de sentir le regard moqueur de certaines personnes lorsque vous souhaitez acheter du tissu ou de la mercerie . L’ouverture d’esprit ne s’apprend malheureusement pas alors bravez tout cela et continuez à nous faire plaisir par vos articles .

    Répondre
    • 29 octobre 2019 à 21 h 47 min
      Permalink

      Bonsoir ! Vous avez eu de la chance de visiter la maison de Granville 😉 Je vais essayer d’aller y faire un tour un de ces 4, et peut-être y tourner une vidéo si c’est possible !
      Concernant la vidéo « La Couture est un sport de gonzesse », j’ai simplement partagé un ressenti qui a visiblement été mal compris par certaines personnes. Mais ça n’est pas grave du tout puisque dans le fond, la vidéo a été très bien reçue malgré les cris d’orfraie de certaines. En s’indignant, elles m’ont fait + de publicité que de mal, donc merci à elles 🙂
      Aujourd’hui je suis « guéri », mais comme je le dis dans la vidéo, je reçois toutes les semaines des témoignages d’hommes qui n’osent pas pousser la porte d’une mercerie.
      Concernant Karl Lagerfeld, je compte également faire une petite biographie ! C’est un personnage incroyable !
      À très bientôt !

      Répondre
  • 29 octobre 2019 à 20 h 04 min
    Permalink

    Bonsoir Julien, un grand merci pour cet article passionnant! Je ne connaissais quasi rien de cet homme. Tu nous le fais découvrir à travers ton texte très bien écrit avec une petite touche d’humour par-ci par-là comme tu sais si bien faire et que perso j’aime beaucoup!! Très belle soirée et merci encore pour tous tes partages toujours très sympas que ça soit à lire ou à regarder:-)

    Répondre
  • 29 octobre 2019 à 22 h 03 min
    Permalink

    trop chouette cet article, merci

    Répondre
  • 4 novembre 2019 à 11 h 54 min
    Permalink

    Bonjour Julien,

    Merci beaucoup de nous faire découvrir la biographie de Christian DIO, je ne savais pas qu’il y avait un musée sur DIOR. Je pense qu’on ira certainement le visiter.
    J’ai repris la couture grâce à vous, j’adore vos tuto.

    Bonne journée à bientôt

    Répondre
  • 4 novembre 2019 à 16 h 06 min
    Permalink

    Comme d’habitude article super intéressant.
    Merci de nous faire partager tes découvertes, avec des commentaires intéressants.
    Je ne poste pas beaucoup mais je lis tout et je découvre beaucoup de choses.

    Répondre
  • 5 novembre 2019 à 10 h 43 min
    Permalink

    Félicitation pour tout : le blog et la chaîne . je suis friande de vos articles et de vos vidéos. Je trouve super cette nouvelle « voie » que vous prenez, pour partager vos découvertes. Merci beaucoup pour cet article sur le Tartan, je connaissais mais ne savais pas l’identifier exactement. C’est bien de connaitre le nom et l’origine des tissu, quand on veut coudre, moi cela m’intéresse. Si « le tissage » vous intéresse, pour info, le kelsch d’Alsace a faillit disparaître après le décès du dernier tisserand spécialiste de ce tissu typique. Mais ouf, il a été sauvé !!!!
    Perso, moi c’est Jean Paul Gaultier qui me « branche » !!!! J’aime aussi la robe Mountain de Courége…..
    Que de sujets à développer dans tous ces domaines…..

    Répondre
  • 6 novembre 2019 à 8 h 20 min
    Permalink

    Coucou bonjour,
    Merci encore pour ce bel article, j’ai visité ce musée il y a presque 20 ans et j’en garde un très doux souvenir, comme un rêve! , il y avait également quelques dessins de Braque et d’autres j’aimerais y retourner un de ces 4 aussi, …le site est aussi magnifique , la maison donne sur la mer il me semble me rappeler… J’aimerais aussi vous assurer que vous êtes au top! Ne changez rien, j’aime flâner chez vous et y voir et entendre vos suggestions, vos tutos, et votre humour, même si pour moi la couture c’est « dans la peau »!!! 😂 Vous avez le don du partage et c’est l’essentiel!

    Répondre
  • 7 novembre 2019 à 12 h 02 min
    Permalink

    Très intéressant article sur C DIOR que je mis avec quelques jours de retard au regard de la publication
    Bravo et merci

    Répondre
  • 27 novembre 2019 à 12 h 27 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour tout ce que tu nous communiques: tous les articles sont intéressants et agréables à lire. En plus les tutos sont super: j’ai grâce à toi eu le courage de me remettre à la couture et faire deux turbulettes vraiment mignonnes pour mon petit fils nouveau né. je t’enverrais bien la photo mais là je ne suis pas franchement douée…Un tout grand merci donc et bonne continuation!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.