Coudre son masque de protection, l’idée à la con du moment !

Partagez-moi !
  • 3
    Partages

Depuis 1 mois, il ne se passe pas une journée sans que je ne reçoive un mail, un coup de fil, un commentaire me demandant de faire un tuto pour coudre un masque de protection.

Et depuis le confinement, c’est une 20aine de sollicitation quotidienne…

L’idée est tentante ! La planète entière est inquiète de savoir quel sens prendront les évènements dans les semaines qui viennent, et beaucoup veulent absolument se protéger en portant des masques.

La demande est énorme pour ce genre de tuto, si bien que la plupart des blogueuses, influenceuses, modeuses, se sont ruées pour proposer leur version d’un masque anti-coronavirus.

Sortir un tutoriel de ce genre en ce moment, c’est l’assurance de faire un maximum de vues, et donc de gagner plein d’argent.

Pourquoi je ne ferais pas de tuto

Soyons clairs : ce que j’écris aujourd’hui ne sera peut-être plus valable demain. Tout le monde navigue à vue en ce moment, et personne ne sait où nous en serons dans quelques jours ou quelques semaines.

Il y a cependant quelque chose dont je suis sûr : je ne suis pas médecin. Et probablement vous non plus.

À l’heure où je vous parle, il y a des patrons PDF de masque qui apparaissent partout. La quasi-totalité sont gratuits, mais certains sont à vendre…

Le problème, c’est qu’aucun n’est homologué. Ce sont des produits artisanaux. Ils ne sont probablement d’aucune utilité, et peuvent mettre en danger les personnes qui les portent, et leur entourage.

Pour essayer de vous faire comprendre mon point de vue, comparons ces masques à des préservatifs. L’utilité est la même, se protéger d’un virus.

Tout comme vous n’utiliserez pas un préservatif « fait maison », je crois qu’un masque antiviral fait avec les moyens du bord est une erreur.

Les musées, en ce moment... La Joconde est ravie !

« Oui, mais c’est mieux que rien »

Vous vous souvenez de la catastrophe de Tchernobyl, je suppose ? Pour éteindre l’incendie de la centrale, on a demandé à 350 000 « liquidateurs » d’aller balancer des gravats depuis le toit du bâtiment.

Ces derniers étaient protégés par un masque qui ne filtrait rien, et d’une armure en plomb. Mais ils y allaient quand même.

La raison est toute simple : l’argent (forcément), et surtout le sentiment d’être protégé par les équipements qu’on leur fournissait.

Bilan, 150 000 morts au bout de quelques années.

En effet, leurs masques et leur tablier de plomb étaient « mieux que rien ». Mais le résultat est le même.

La véritable utilité de ces matériels était de donner confiance aux hommes pour partir au combat. Nullement de les protéger.

Un masque fait maison a — selon moi — le même genre d’utilité. Il donne l’impression au porteur d’être protégé et/ou de protéger les autres. Mais c’est faux.

Au contraire, en pensant être à l’abri, on fait moins attention et on propage le virus.

Un masque à Tchernobyl

Mon tuto pour limiter les risques de contamination

Mon meilleur conseil pour passer cette période délicate est de rester chez vous. Si vous ne croisez personne, vous n’attraperez pas le coronavirus.

Mais il va forcément falloir sortir à un moment donné. Pour des courses, aller voir un médecin, ou peut-être êtes vous obligé. e de vous déplacer pour travailler.

Dans ces cas-là, il n’y a pas de secret : restez loin des autres et touchez le moins possible les surfaces.

C’est probablement plus facile à écrire qu’à faire, mais c’est pourtant essentiel.

Et pour le personnel soignant ?

Vous allez me rétorquer que des CHU et des cliniques font des appels à la solidarité des couturières et couturiers pour fabriquer des masques de protection en tissu.

Le problème, c’est qu’à chaque fois il y a d’énormes zones de floues sur les matières à utiliser. Certains parlent de coton, d’autres de polyester… À aucun moment il n’est question d’une quelconque rigueur lors de la fabrication.

Nous n’avons pas tous le même niveau en couture, nous n’utilisons pas le même matériel, les réglages de nos machines à coudre sont différents. Bref, il y a des centaines de facteurs qui font que ces masques ne seront jamais utilisables.

Comment un hôpital pourrait-il accepter de recevoir des masques cousus par n’importe qui, sans aucune garantie ? Qui pourrait se mettre sur le nez un dispositif de protection issu d’on ne sait où ? Cousu on ne sait comment, et avec des matériaux dont on ignore tout ?

Ce n’est pas sérieux.

Peut-être que les personnes qui vont coudre des masques sont porteuses de la maladie ? Peut-être qu’elles vont la transmettre en même temps que leurs masques.

À vouloir bien faire, parfois, on aggrave les choses.

Je ne tiens pas à avoir des malades et des morts sur la conscience, c’est pour cette raison que je ne propose pas de tuto.

Le masque de protection

Le jour où le Ministère de la Santé sort un document officiel, avec le type de tissu à utiliser, sa densité, les coutures qu’il faut faire, et donne des précisions sur le type de filtre qu’il faut utiliser, alors je reverrais ma position sur les masques de protection faits maison.

Par ailleurs, certains industriels de l’habillement et du textile commencent à changer leurs lignes de production. J’ose espérer que ces derniers ne font pas leurs masques au pif, et s’appuient sur des données précises pour confectionner ces protections.

Plus d’info ici : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/03/19/le-masque-de-protection-fait-maison-une-fausse-bonne-idee_6033687_4355770.html

https://www.20minutes.fr/sante/2742355-20200317-coronavirus-masques-protection-faits-maison-efficaces-soignants-particuliers

https://www.bfmtv.com/sante/masques-en-tissu-faits-maison-contre-le-coronavirus-est-ce-vraiment-une-bonne-idee-1878678.html


Partagez-moi !
  • 3
    Partages

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

98 réflexions sur “Coudre son masque de protection, l’idée à la con du moment !

  • 21 mars 2020 à 8 h 20 min
    Permalien

    Oui, MERCI pour votre article! J’adhère complètement🤗 j’avais commencé à en coudre et plus j’avançais, plus je me sentais mal avec ça sans vraiment savoir pourquoi. J’ai arrêté hier🤔. Vous avez mis des mots sur mon malaise. Encore BRAVO pour vos articles. 🌞

    Répondre
      • 22 mars 2020 à 8 h 10 min
        Permalien

        Bonjour, je viens de lire le lien écrit par la blogueuse Bérangère. Nul doute qu’un masque en tissu ne peut remplacer un masque homologué et je doute qu’un soignant approche un patient avec . Hier soir encore le médecin de France 2 a dit une évidence: » il (le masque en tissu) rappelle à celui qui le porte de ne pas toucher son visage » (c’est déjà bien). Un masque chirurgical ne soustrait pas aux règles d’hygiène et sécurité …c’est une ancienne infirmière qui vous écrit… Donc,penser que seul, un vrai bon masque homologué est valable, et bien non: les autres gestes sont aussi importants. Si porter un masque en tissu peut rassurer celui qui le porte,pourquoi pas en mettre un..il permettra au moins aux autres de s’éloigner. Bonne couture à tous et …A vos masques..ou pas!

        Répondre
        • 22 mars 2020 à 11 h 31 min
          Permalien

          On m’en a demander pour des caissières et vendeur en magasin bio. après recherche sur plusieurs sites. en effet il ne protège pas du virus mais protège des postillons, éternuements que peut faire la personne qui le porte ainsi que les clients. Par contre il est à changer toute les heures pour limiter l’humidité… voilà se que j’en ai retenue.

          Répondre
      • 22 mars 2020 à 9 h 08 min
        Permalien

        Idem . Partt les filles en font . On se sent ds l’obligation d’en faire . Certaines disent avec polyester d’autre polaire ou coton et si on ne fait pas on se sent exclues de la communauté. Un sentiment de malaise . Le pire c’est pr le personnel soignant .
        Prenez soin de vous .

        Répondre
      • 22 mars 2020 à 10 h 16 min
        Permalien

        Aux informations vendredi soir , la question a été posée à un médecin qui a répondu que ça protégeait la personne elle même de ses propres gestes réflexes , de toucher sa bouche et son nez ; ce masque rappelle à la personne qui le porte de se laver les mains. Je m’en suis fait un pour aller faire les courses. Il ne me viendrait pas à l’idée d’en faire pour les vendre, sachant qu’ils protègent à minima celui qui le porte

        Répondre
        • 22 mars 2020 à 20 h 53 min
          Permalien

          Bonjour, je suis tout à fait d’accord. Moi même infirmière à l’hopital, nous n’utilisons que les masques chirurgicaux ( jetable ) que nous changeons toute les 4h donc même si les masques en tissus nous protéger. Il en faudrait des quantités astronomiques …
          je pense que c’est bien de mettre un message de prévention autour de cette crise sanitaire.

          J’en profite pour dire Merci encore pour tout ces tutos, patron, vidéos et gracieux conseils. J’ai vu une net amélioration dans mes projets couture. Alors merci! Bonne continuation

          Répondre
      • 22 mars 2020 à 14 h 48 min
        Permalien

        Merci pour ce message, une amie m’a dit que je devrait en coudre pour en proposer en maison de retraite. Je trouvais ça stupide, car comme vous dite ce n’est pas serieux
        Et du coup je commençais à me sentir coupable
        Et là me voilà rassurer, je ne suis pas la seule à penser que ces masques n’ont aucune garantie !
        Je vous souhaite un bon dimanche, et courage pour le confinement

        Répondre
    • 22 mars 2020 à 7 h 43 min
      Permalien

      Bonjour Julien
      MERCI, MERCI, MERCI🙏
      Infirmière moi même, je suis atterrée par le business qui se trame autour de ces masques.. Il n’y a effectivement aucun modèle qui n’a été validé par les autorités médicales. L’isolement, le respect des distances de sécurité, l’hygiène des mains restent effectivement les meilleures barrières. Quand aux soignants sur le terrain, ils font ce qu’il faut et ont le matériel homologué. Bon dimanche. Héléna

      Répondre
      • 22 mars 2020 à 9 h 45 min
        Permalien

        Bonjour,
        Je suis d’accord qu’un masque non homologué reste un risque pour la personne qui le porte, le seul avantage c’est que cela tiendra les autres à distance.
        Il faut surtout privilégier l’hygiène des mains et le fait de porter des gans en plastique n’est pas sans risque non plus, vous pouvez ramener le virus sur les gans, alors hygiène avant tout.
        Restez chez vous si c’est possible, limitez les sorties aux cas urgents.
        Bon courage aux personnel soignant
        Michèle

        Répondre
      • 22 mars 2020 à 11 h 15 min
        Permalien

        Effectivement ça ne protège pas comme le masque chirurgical mais il a la vertue d’avoir un effet répulsif quand on sort. Les gens vous évitent !!!
        Continuez vos tutos et vos vidéos
        Bon courage à tous

        Répondre
    • 22 mars 2020 à 8 h 49 min
      Permalien

      Je partage complètement ton opinion Julien. Restons chez nous ! Utilisons nos tissus pour l’après !

      Répondre
    • 22 mars 2020 à 9 h 47 min
      Permalien

      Bonjour Julien
      Je lis vos articles régulièrement, ai testé quelques outils en couturière amatrice et je suis infirmière.
      Merci pour cet article cest très responsable de votre part et il explique bien pourquoi il ne faut pas prendre des risques inutiles.
      Le mieux est l ennemi du bien… moi aussi j’attends des directives ministérielles pour savoir à quoi s’en tenir sur les masques en tissu.
      A bientot

      Répondre
      • 21 avril 2020 à 0 h 42 min
        Permalien

        Le masque sert de rappel à l’ordre , ainsi la personne qui est à côté de toi prend ses distances. Le masque a un impact psychologique c’est mieux de l’avoir que de ne pas l’avoir. Il est ton ami plus que ton ennemi.

        Répondre
    • 22 mars 2020 à 21 h 22 min
      Permalien

      Merci Julien, je suis tout à fait d’accord avec votre explication. Et continuez à nous envoyer vos tutos bien sympas et si bien expliqués. Ne faisons pas courir de risque supplémentaire à nos soignants. Prenez soin de vous et de vos proches et à bientôt !

      Répondre
    • 23 mars 2020 à 4 h 22 min
      Permalien

      Bonjour et merci pour votre message.
      Je suis tout à fait d’accord avec vous. j’ai moi-même été sollicitée pour coudre de ces masques. J’ai tout de suite émis des réserves quant à leur réelle efficacité de protection et surtout très inquiète car cela pouvait entraîner chez les personnes qui les portent des comportements tout à fait irrationnels tant elles auraient été persuadées, à tort, d’être complètement protégées.
      Je me suis dit, que, PEUT-ÊTRE, à la rigueur, insérer un morceaux de cellophane entre deux couches de tissus serait plus efficace………En accrochant aux masques un petit manuel d’utilisation!!!!!!!
      Merci en tout cas pour votre blog, très sympa
      Anne Dubroca

      Répondre
    • 23 mars 2020 à 9 h 02 min
      Permalien

      Merci de nous remettre dans le bon chemin merci pour tout et surtout protegee vous

      Répondre
    • 23 mars 2020 à 10 h 17 min
      Permalien

      Bonjour, je suis à peu près d’accord avec votre point de vue mais ma fille travaille dans un centre d’hébergement de personnes handicapées et n’a aucune protection. Les résidants sont confinés mais elle ne sait pas où sont allées ses collègues pendant leur repos et le port d’un masque en tissu fait par sa mère l’aide à affronter la terreur qu’elle a quand elle part travailler et la mienne aussi alors oui c’est peut être pas efficace pour le covid 19 mais ça évite les anxiolytiques.
      Sylvie

      Répondre
    • 27 mars 2020 à 12 h 01 min
      Permalien

      Bonjour je vous comprend tout à fait et partage votre point de vue. En effet en ce moment nous personnels soignants sommes « protégés » par des masques et habits dont nous doutons de l’efficacité et ceux ci sont industriels. Que pensez de ces masques maison?

      Répondre
  • 21 mars 2020 à 8 h 25 min
    Permalien

    Bonjour je suis tout à fait d accord avec vous pourtant je serais la première à aider si il le fallait
    Les infectiologues disent bien que ces masques ne doivent pas être utilisés pour les soignants mais les ffres et les demandes continuent c est fou
    Bon week-end et prenez soin de vous et de votre entourage

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 0 h 00 min
      Permalien

      C’est tellement con dites vous, sauf que des soignants collaborent à l’elaboration de tutos AU MOINS les propriétés anti-projection des masques maisons, afin d’orienter des couturiers vers des process les plus fiables possibles ? Et je ne dis pas ça à cause de on dit, on a vu.. Mais parce justement je fais partie de ces gens qui ont des liens directs avec des personnels de santé pour des conseils. Vous publiez 3 articles, je vous récolte facilement dix fois plus de retours de soignants allant à l’encontre de ce que vous dites.

      Répondre
      • 22 mars 2020 à 1 h 19 min
        Permalien

        Si le personnel médical veut porter des masques fabriqués n’importe comment, par n’importe qui avec n’importe quoi, il court à sa perte.

        Si vraiment vous discutez avec des pros du secteur, proposez-leur de lire les recommandations de la SF2H (https://www.sf2h.net/wp-content/uploads/2020/02/avis-sf2h-utilisation-masque-14mars2020.pdf) et du CPIAS (https://rhc-arlin.pasman.fr/wp-content/uploads/2020/03/FAQ-Coronavirus_RHC_CPias-EMS.pdf).

        Répondre
        • 22 mars 2020 à 10 h 03 min
          Permalien

          Et sans masque ? Que font-ils ? Ils tombent malades ou il font valoir leur droit de retrait (j’ignore si le personnel de santé salarié y a droit) ? Et plus de personnel de santé pour ta pomme si tu en as besoin, tu prends tes risques, mais n’entraîne pas les autres ds ton délire.
          Ne crois pas le personnel de santé ignare ni incapable de raisonnement, et qu’est-ce qui te permet de dire aux citoyens ce qu’ils doivent faire ? Donner son avis n’est ni porter un jugement ni donner des conseils ou des ordres.
          Alors avec le lavage des mains lavage également lavage du visage et du nez.
          Faisable tu crois ?
          Tu fais quoi de :
          l’avantage de ne pas pouvoir se toucher le visage lorsque tu portes un masque ?
          Certains masques peuvent être lavable à 90° également repassés même si ce n’est pas la panacée. QUID de PAS DE MASQUE ?
          Avec de tels propos j’espère que tu n’as pas l’outrecuidance d’applaudir les soignants à 20 h.
          Wouah ! ça fait du bien
          Quant à helena qui écrit sous le pseudo de Breban que les professionnels de santé ont des masques homologués c’est exact UNIQUEMENT POUR CEUX QUI EN ONT, pour les autres je les félicite d’essayer de trouver une parade avec les moyens du bord. Faudrait qu’elle regarde plus loin que le bout de son nez IL MANQUE DES MASQUES VOUS LE COMPRENEZ

          Répondre
          • 22 mars 2020 à 10 h 11 min
            Permalien

            Bonjour Odette. Je comprends votre point de vue.

            Mon délire, comme vous dites, c’est de ne pas faire faire n’importe quoi à n’importe qui. Je ne connais pas le niveau de couture de chacun.e, je ne connais pas le stock de tissu que les gens ont chez eux.

            Ça serait irresponsable de proposer une « solution » qui aurait + de risque de les rendre malade que de les protéger.

            Mais encore une fois, vous faites bien ce que vous voulez chez vous ! Et je ne vous jugerais pas. On est tous dans la même galère, alors serrons-nous les coudes et faisons en sorte de ne pas faire empirer la situation avec des solutions « pires que rien ».

            Prenez-soin de vous, et restez chez vous pour éviter de propager la maladie. Et chez soi, pas la peine de porter un masque 🙂

          • 4 avril 2020 à 9 h 12 min
            Permalien

            Il ne manque pas tant de masques que ça!! Ils sont juste mal répartis! et un masque chirurgical n’a jamais été fait pour se protéger des autres mais pour protéger les autres!! C’est bien pour cette raison qu’il faut le changer toutes les 3 h….l’hôpital de Lille a créé un patron, choisi un tissu, déposé un modèle et fait fabriquer des masques et maintenant des surblouses par des industries des environs, ceux là sont « homologués » et serviront dans les hôpitaux de la région….Mais les masques de fortunes faits maison, sont juste bons à être mis si vous sortez faire vos courses ou si vous N’ETES PAS au contact des patients COVID!!!!

          • 4 avril 2020 à 13 h 42 min
            Permalien

            Le soucis, c’est qu’on ne sait pas si on est au contact de malades Covid :/

        • 27 mars 2020 à 9 h 23 min
          Permalien

          De toute façon tout le personnel soignant court à sa perte….un masque chirurgical n’est pas plus efficace que celui en tissu surtout s’il est porté toute la journée car c’est le cas, seul les services de réanimation ont droit au ffp2! et « mauvaise idée » dans votre titre aurait peut être été plus approprié que « idée à la con ».
          Cordialement.

          Répondre
      • 22 mars 2020 à 12 h 50 min
        Permalien

        Pas besoin d’être soignant pour faire preuve de bon sens et être capable d’exercer son esprit critique. Ce que dit Julien est tout à fait intelligent et responsable.

        Répondre
  • 21 mars 2020 à 8 h 26 min
    Permalien

    Bonjour et merci,
    Je suis soignante et comme beaucoup je vais travailler sans protection. Alors forcément j’ai été tenté de faire moi même des masques pour moi et pour les collègues. Mais bon voyant que le « c’est mieux que rien » c’est vite transformé en « c’est pire que tout » selon certains médecins je n’en ai pas fait. Dans mon hôpital le service d’hygiène a validé un modèle mais j’attend de voir, je préfère me laver les mains correctement, éviter de me toucher le visage et surtout respecter une distance de 1,5m avec chaque personne… Peut-être effectivement que dans quelques jours les autorités sanitaires auront un autre discours sur les masques en tissu mais en attendant je préfère faire sans. Par contre je trouve très beau les élans de solidarité qui naissent dans cette période si troublée. Bonne journée à vous.

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 8 h 32 min
      Permalien

      Pour ma part J’en confectionne.
      Et ce à la demande de personnels soignants qui m’entourent (AVS, ASH…). Ils sont tout à fait conscient que cela ne les protegera pas aussi bien qu’un masque homologué mais sont cependant en demande. A l’heure ou ils sont seuls sur le front et ou rien ne leur ai proposé en terme de protections … car en hopital je vois mal comment on peut respecter les 1,5 m de distance, je repond à leur demande…J’étais dubitative comme vous mais je ne peux décemment pas rester sans rien faire face à leurs appels.

      Répondre
    • 22 mars 2020 à 12 h 08 min
      Permalien

      Rester à 1,5m de ses patients ne doit pas être évident pour faire une injection, une transfusion et j’en passe. Ne pas approcher ou toucher un patient est impossible. Donnez moi votre recette.

      Répondre
      • 22 mars 2020 à 12 h 15 min
        Permalien

        Justement non, je ne donne pas de recette. Ce n’est pas mon métier d’inventer des procédures médicales.

        Chacun son taff, et faisons tous en sorte de ne pas faire empirer la situation déjà critique.

        Répondre
  • 21 mars 2020 à 9 h 15 min
    Permalien

    Bonjour Julien
    Contente de voir que je ne suis pas la seule, à ne pas vouloir coudre des masques
    Restez chez soi c’est le meilleur moyen de se protéger. J’ai la chance d’habiter à la campagne et dans une maison avec un jardin, on s’occupe malgré tout
    Continue de nous faire de beaux tutos, si tu veux je te donne des cours de cuisine comme je te j’avais dis, bon échange de procéder
    Prends soin de toi et de ta famille
    Amicalement et creativement Stella

    Répondre
  • 21 mars 2020 à 9 h 58 min
    Permalien

    Merci pour cet article plein de bon sens !
    Pour ma part, je suis en train de coudre des masques en tissu pour mes collègues, à la demande de l’hôpital psy dans lequel je travaille. L’hôpital m’a fourni des draps, une couverture en polaire et le patron du CHU de Grenoble. Attention, j’ai répondu à un appel à des volontaires : n’allons pas tous envoyer des masques à des structures qui ne l’ont pas demandé !
    Ces masques n’empêcheront pas le virus de passer, ce n’est aucunement leur utilité. Ils seront utilisés dans les unités qui ne prennent PAS en charge les patients atteints de covid-19, car les masques médicaux sont réquisitionnés par les unités qui s’occupent de ces patients.
    Ces masques n’empêchent aucun virus de passer (au mieux ils peuvent les ralentir). En revanche, ils protègent contre les gouttelettes (toux, éternuements, postillons…) et contre nos propres contacts main-visage. Il s’agit donc d’une mesure préventive supplémentaire, mais ils ne représentent en aucun cas une protection complète contre la contamination. Cela peut être utile quand on sort (masque ou écharpe remontée sur le visage), si à côté de cela on respecte les gestes barrières, mais ce type de masque ne permet pas de vivre comme si de rien n’était. Dans le doute, autant que possible, restons chez soi ! Bon courage à vous tous 😉

    Répondre
  • 21 mars 2020 à 10 h 08 min
    Permalien

    Merci!
    Cela fait une semaine que je laisse des messages via FB ou insta pour expliquer à toutes celles qui cousent ces masques, tout ce que vous venez de dire dans votre post….et qu’on me renvoie dans mes buts en me rétorquant que c’est à la demande de professionnels de la santé!
    Alors merci! Je me sens moins seule d’un coup!
    Et effectivement, ce n’est pas mieux que rien, c’est PIRE que rien car il y a une technique pour retirer un masque, une durée pour le porter et un masque contaminé est dangereux….le coton mouillé (salive, respiration) macère et laisse passer le virus, les coutures également, la plupart n’ont pas la petite partie métallique au niveau du nez qui permet de bien adhérer au visage….Bref! j’ai seulement peur que tous ces masques ne fassent l’inverse de ce quoi ils sont fabriqués et que l’épidémie perdure à cause d’eux!!
    Bien évidemment, je ne suis qu’une infirmière sur un poste de secrétaire pour raison de santé, et je serai également la 1ère à me mettre à coudre si on nous certifiait officiellement que ces masques sont utiles!!
    Pour le moment: Restez chez vous! restez loin les uns des autres et lavez vous les mains!!
    Prenez soin les uns des autres.

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 9 h 26 min
      Permalien

      Merci Merci! je suis soignante et c est la catastrophe cette histoire de masque. un masque classique FFP1, ou masque chirurgical est valable 4h sans le toucher. A savoir que ce masque sert à l’expiration, donc tout ceux qui mettent un masque dans la rue et qui croient se protéger en fait pas du tout! vous protégez les gens qui n’en ont pas!!!!! vu que c est l’air de expiration et pas inspiré! seul les FFP2 on la double casquette (et cela sont fait quand on est en contact avec un covid avéré (masque encore plus rare pour nous) ! Alors laissez nous nos masques je vous en supplie car j ai comme instruction de mon hopital d en prendre un pour une journée de travail (je travaille en 12h!), alors qu’’ il m’en faudrait trois pour me protéger! je rentre chez moi mes enfants m’embrassent bien que j essaie de moins les câliner c est parfois impossible! Alors je dis que pour tous ces débiles qui mettent des masques dans leur voiture, dans la rue et au supermarché ,fabriquez vos masques en tissus ( c est mieux que rien!) et laisser les autres à nous qui en avons le plus besoin! le seul médicament a l’heure actuelle c est de restez chez vous c est pourtant simple! car quand vous allez tous venir et qu’ il faudra choisir entre votre père ou votre mère pour le dernier respirateur qu’ il y restera, vous aurez peut être compris que la situation est inquiétante! sur ce à bon entendeur! j aimais déjà vos tutos mais j avoue que partager cette idée je suis encore plus fan!

      Répondre
      • 22 mars 2020 à 12 h 04 min
        Permalien

        Pourquoi traiter certains qui utilisés « vos » masques de débiles ? Peut être sont ce des aidants proches de malades qui ont de réels problèmes de santé. J’ai rencontré une dame qui faisait ses courses et dont le mari avait été opéré à cœur ouvert récemment. Doit elle être traitée de débile pour la cause ?
        Ce coronavirus démontre qu’une fois de plus, la majorité des êtres humains ne sera jamais capable de faire preuve d’empathie, d’écoute et de tolérance.
        En ce qui concerne cet article qui m’a été partagé sur un groupe de couturières belges, je peux comprendre le point de vu de l’auteur mais je n’y adhère pas. Je pense qu’un masque maison, à défaut de protéger son porteur, protège au moins le temps d’aller faire ses courses (une demi heure maximum autorisée en Belgique) les autres clients.
        Pour les professionnels, une amie infirmière m’a demandé d’en coudre selon un modèle spécifique pour les infirmier.ère.s à domicile. Je tenterai de faire pour un mieux.

        Répondre
        • 22 mars 2020 à 12 h 14 min
          Permalien

          Je ne traite personne de débile. Chacun fait comme il le sent, au risque de faire empirer la situation.

          Répondre
  • 21 mars 2020 à 10 h 32 min
    Permalien

    Juste un mot Julien, Bravo ! Prends soin de toi et de tes proches.

    Répondre
  • 21 mars 2020 à 12 h 12 min
    Permalien

    Merci Julien pour ce post !
    Tu m’as bien fais rire avec ta comparaison des préservatifs fait maison 😅
    Allez je le remets au tricot 4 aiguilles !
    Prenez soin de votre petite famille

    Répondre
  • 21 mars 2020 à 16 h 50 min
    Permalien

    A propos de la possibilité de contagion du corona, une vidéo de « Osons causer » fait le point : https://www.youtube.com/watch?v=OhMOe8uncB8

    Ne pas oublier la chloroquine, délivrée sous ordonnance en France, grâce à Mme Buzin, qui estime que cette substance naturelle est très très active, donc il faut bien mesurer la posologie. En attendant, il y a 80 % de guérisons avec et apparemment pas d’effets secondaires …

    Après, inutile de se promener sans masques … Je ne le ferai pas, sachant que j’ai été en présence de personnes ayant eu tous les symptômes du corona (qui n’ont pas été dépistée à l’époque – la première quinzaine de janvier)

    Ma fille l’a eu le mois dernier… (je n’ai pas eu contact avec elle, elles est restée confinée) Elle qui est épileptique, ça l’a pas aidée …. Épileptique après la H1N1 en 2019 et le vaccin Revaxis juste avant ^^

    Elle est restée 2 semaines K.O … Elle crachait du sang et s’est fait un décollement des poumons à force de tousser … Je vous dis ça, j’en ai des palpitations ….

    Je ne veux pas vous alarmer, mais soyez prudents, pour vous, pour les vôtres, pour nous tous et toutes !

    Et puisque vous êtres tous et toutes ici couturiers ou couturières, faites-vous plaisir … Faites-vous de jolis masques rigolos, ne serait-ce que pour offrir aux personnes vulnérables … Namasté & Aloha tutti <3 )))

    Répondre
  • 21 mars 2020 à 18 h 20 min
    Permalien

    Tout à fait d’accord !

    Il y a sur cette page des pubs automatiques. Manque de pot, là c’est un pub pour acheter des masques.

    N’achetez pas ! C’est une arnaque !!!

    Répondre
    • 21 mars 2020 à 18 h 30 min
      Permalien

      mais non, vous rigolez ??? Purée, Google est vraiment gogole…

      Répondre
  • 22 mars 2020 à 7 h 51 min
    Permalien

    bonjour
    votre position est respectable.
    mais, en cas de pandémie (ce qui est le cas actuellement) le masque peut avoir un effet de diminution de dicémination des postillons dans l’atmosphère et donc du coronarovirus si les personnes sont porteuses. Cela participe à ne pas envoyer nos postillons dans l’atmosphère, c’est en grande partie pour préserver les autres. Un simple tissu de coton suffit, (un morceau de vieux tee-shirt plié), une fois votre sortie effectuée, après vous être lavé les mains vous ôtez votre masque et vous le passez à la vapeur avec votre fer à repasser, il sera prêt pour votre prochaine sortie, ou pour protéger votre proches de vos miasmes si vous commencez à tousser.

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 7 h 53 min
    Permalien

    Merci Julien, depuis que je vous ai lu, vous et toutes celles qui commentent, je me sens moins seule car malheureusement les adeptes du « pire » sont très nombreuses et surtout très convaincues. Entre les fake news et les bien-pensants il est très compliqué de rappeler à la raison. Prenez bien soin de vous et de votre famille

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 8 h 16 min
    Permalien

    Comparer un virus et la radioactivité… Comparons ce qui est comparable. Pour info: les masques n’arrêtent pas les balles, n’empêchent pas la noyade, ne vous sauvent pas en cas d’accident de voiture… Soyons sérieux. Il ne s’agit pas de Se protéger mais de proteger les Autres. Si vous avez des doutes quant à l’efficacité des masques de fortune, je vous invite à faire cette expérience : mettez un mouchoir dans une main et rien dans l’autre, puis cracher dans chacune d’elles. Observer laquelle est la plus humide. Vous comprendrez ainsi l’efficacité, si infime soit elle, des masques de fortune. Il ne faut pas oublier que l’on peut être porteur sain et donc contaminer les autres. Avec un masque, même de fortune, on évite les postillons et on minimise la propagation du virus. Merci

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 8 h 32 min
    Permalien

    Ce que vous dites est censé et je vous rejoint après avoir testé la confection de ces masques et de ne pas avoir forcément tout le matériel nécessaire, j’ai fait des masque ludique pour enfant avec du tissu a colorier, pour que les enfants aient une approche de la maladie sans le stress et la peur

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 8 h 34 min
    Permalien

    Merci d’avoir donné votre avis sur cette question délicate.
    Ok un masque en tissu ne peut pas protéger le personnel soignant. Je suis moi même retraitée cadre de santé , j’ai été sollicitée par mon ancien établissement hospitalier pour confectionner des masques…et j’y suis allée de bon coeur.
    Sachez que les masques bleus des hôpitaux doivent être changés toutes les 3 heures , or cela ne peut pas être le cas vu la carence actuelle (alors porter un masque qui ne sert plus à rien est absurde). la consigne de fabriquer des masques a été donnée par l’autorité compétente en matière de santé et ceux ci sont distribués plus pour éviter les projections (salive,…) auprès des personnes fragilisées (comme les personnes âgées en EHPAD).Ils ne seront pas utiliser dans les services à risques.
    Porter un masque est une consigne supplémentaire et nécessaire comme le fait de garder ses distances pour éviter la transmission du virus pour toutes les personnes du milieu sanitaire.
    Je crois que la plus grosse bêtise a été d’accepter de vendre des masques à tout un chacun .
    Bref le Covid19 fait beaucoup de dégâts , mais je ne pense pas que les responsables ayant pris la décision de faire faire des masques soient des irresponsables.

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 9 h 56 min
      Permalien

      Je suis infirmière à l’hôpital. Je tiens à vous donner des infos. Il y a une entreprise près de Lille qui va fabriquer des masques. Mais le labo Du CHR de ville va faire des analyses après fabrication pour vérifier la protection. Et même si vous portez un masque il doit être mis et utilisé d’une façon particulière. Si vous le touchez ,si vous passez les mains sous le masques… il n’est plus efficace. Alors plutôt que de chercher des solutions pour faire des masques, adoptez plutôt les gestes barrière et RESTEZ CHEZ VOUS. C’est la meilleure protection. Tout le personnel soignant se bat pour vous au risque pour sa santé et sa vie. Alors aidez nous et restez chez vous

      Répondre
      • 22 mars 2020 à 10 h 05 min
        Permalien

        Bonjour Mireille ! J’ai partagé sur ma page Facebook ainsi que sur la newsletter l’appel à candidature de Lemahieu (qui collabore avec le CHU de Lille pour la fabrication de masques), et qui cherchait des couturières/couturiers pour aider à assembler un kit de masque.

        Je remets le lien ici, que le maximum de personnes à Lille et sa métropole soit au courant : https://bit.ly/2xebXfW

        Bonne journée, bon courage, et bonne couture !

        Répondre
  • 22 mars 2020 à 8 h 39 min
    Permalien

    Bonjour,
    Je suis abonnée sur vote page, et je vous suis toute les semaine,
    Moi aussi je me suis demandé pourquoi ne pas faire de masque, surtout que moi j’en ai besoin, par rapport à mes maladies, je suis personne a risque. De plus je début dans la couture depuis peu, et j’essaye de suivre vos conseil a chaque tuto. Que je trouve d’ailleurs super bien.
    Après en regardant mon matériel de tissus, je me disait il me manque les élastiques bon certes pas très grave en soit, car on peut remplace les élastique par du ruban. Mais j’avais quand même un doute est-ce qu’il seront aussi efficace, a force d’être lavée. Et je me disais si je fait une erreur, je m’en voudrais, certes si cela est pour moi, je dirais c’est pas grave mais pour en offrir a du personnel soignant ou mes voisin, famille ou amie s’il leur arrive quelque chose je m’en voudrais. Donc, j’étais toujours dans l’hésitation. Et Encore bravo pour votre article car vous aviez toutes les réponses a mes questions.
    Je vous suit toute les semaines et encore bravo.

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 8 h 50 min
    Permalien

    bonjour Julien, Je suis Aide soignante et j’adhère totalement à votre vision, en effet nous le répétons à qui mieux mieux, la priorité est LE CONFINEMENT et LE LAVAGE DE MAINS avec du savon d’abord, 20 secondes de friction…; le SHA, c’est uniquement lorsque l’on n’a pas de point d’eau a portée de main, on reste a distance.. et soyez heureux de ne pas devoir « entrer » dans la bulle des autres.. nous le faisons pour vous, ( je travaille dans un EHPAD) croyez moi, suivre les consignes de confinement c’est protéger les plus fragiles. c’est dur pour tout le monde, mais c’est la seule solution.
    Par contre perso, Julien je suis pas contre un tuto de pochette pour mettre dans la poche de ma tenue pour mon  » bazar à prout prout » ( c’est tout mon petit materiel pour rendre belles nos mamies, petit ciseaux, lime a ongle petit vernis…) et mon stylo couleurs!!! allez!! soyons heureux.. 😉 et merci pour vos tutos et vos articles!!!

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 8 h 52 min
    Permalien

    Merci pour ce bel article ! Infirmière en Réanimation, je vois tout le monde dehors (mais ça c’est une autre histoire) et je vois les masque cousus main qui pullulent sur le net…. ça me fait peur. Pour toutes les raisons que vous avez très bien expliquées ! Alors MERCI !

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 9 h 19 min
    Permalien

    Merci pour cet article, c’est ce que j’essayais d’expliquer à ma sœur hier. Je n’en fais pas et je n’en ferai pas. Et ça me saoul de voir des tutos et patron partout sur le net. et que beaucoup de mon entourage me sollicite pour en faire. 😩
    Merci pour vos vidéos et articles. Bonne journée.

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 9 h 43 min
    Permalien

    Coucou de la main mais avec le sourire sans masque.
    En fait si j’ai bien compris ce petit virus a besoin de mon corps pour se nourrir et progresser à la vitesse grand V et aller faire le malin dans d’autres corps qui n’auront pas tous la même chance de résister à son appétit féroce.
    Ca serait bien une petite BD à la tv et en affiche, en continu des mesures à prendre pour que ce visuel d’un hôte indésirable fasse enfin comprendre pourquoi il faut absolument casser cette chaine infernale en ne lui permettant pas de loger gratis et parfois sans bruit , de se nourrir gratis et repartir à l’aventure.
    Cette bataille doit être gagnée absolument , ce virus doit s’affaiblir puis disparaître.
    Si certains veulent porter des masques quel est le problème tant qu’ils savent que seules les mesures de précaution notées partout doivent être aussi prises et qu’ils les prennent ! Garder le moral fait aussi partie du nerf de la guerre et pourquoi pas masqué. Tous au combat et tous chez soi et pour une fois planquez vous pendant que d’autre sont en première ligne bien protégés pour nous protéger. On va gagner , si , si…

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 9 h 51 min
    Permalien

    MERCI JULIEN !! Quand on sait que même dans les masques homologués il y a une graduation différente de protection selon le type de masque on est effaré par toutes ces propositions de masques « maison ». les gens pensent bien faire et participer à l’effort demandé en les confectionnant mais comme le disaient certains ceci incite à « baisser la garde » et augmente le risque. le pire est ce que cette pratique est validée par des pseudo-médecins. je suis une ancienne cadre de santé (infirmière).

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 9 h 57 min
    Permalien

    Bonjour merci pour ce message, je fais un peu de couture mais je ne fais pas de masque, par contre je me suis fais un sac à pain car ma boulangère ne fournit plus de sac car elle a du mal à être approvisionnée en sacs aussi bien pour le pain que la viennoiserie. Bonne journée

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 10 h 01 min
    Permalien

    Merci pour cet article mais je crains que les adeptes du masques fait-maison ne soient pas convaincues pour autant… Ce qui, à l’heure actuelle, me révolte encore plus , ce sont les gens qui portent des masques chirurgicaux partout (dans leur voiture, pour acheter leur pain …) et qui vont conseillent d’en faire autant alors que ça ne sert à rien . Je trouve inadmissible qu’en l’état de pénurie de masques chirurgicaux , des citoyens lembda puissent en porter inutilement , tout en le « tripotant » sans même y penser . Quant aux masques « artisanaux,; ils constituent , à mon sens, une fausse protection.

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 10 h 13 min
      Permalien

      Le manque de masques est un scandale d’État qu’il va falloir punir à un moment donné. Concernant l’utilisation de « vrais » masques, visiblement c’est ce qui fonctionne le mieux en Asie pour le moment. C’est pas idéal, à cause de la manipulation qui est délicate, mais ça aide à minima. Et au moins, c’est homologué 😉

      Répondre
  • 22 mars 2020 à 10 h 07 min
    Permalien

    On voit de tout et c’est difficile de savoir quoi en penser. Il y a beaucoup de bonne volonté et d’envie d’aider chez les convaincues des masques « maisons » mais je crains en effet que ce ne soit pas très utile. Mieux que rien on vous rétorque….. oui mais il faudrait aussi expliquer comment mettre un masque et surtout comment l’enlever, le laver etc ….
    J’habite en Italie du Nord en province de Piacenza, région particulièrement éprouvée, ici il n’y a aucune démarche de ce genre mais bon la couture n’est pas populaire comme en France. Certains industriels de la mode sont en train de changer leur production pour fabriquer de masques et produire en quantité.
    Prenez soin de vous et ne sortez que vraiment si c’est strictement nécessaire. Bonne journée !

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 11 h 35 min
    Permalien

    Bonjour Julien,
    Un grand merci pour votre article, j’étais convaincu dès la première fois que vous en aviez parlé, mais j’avais du mal à trouver de bons arguments pour convaincre les couturières de mon entourage.
    Je me suis fait un plaisir de partager votre article.
    Bonne journée!

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 12 h 24 min
    Permalien

    bonjour,
    complètement d accord avec vous, mais par contre nous avons la chance d’avoir une infirmière qui vient à domicile pour les parents et pour animer ces masques les infirmières ont décidés de faire des masques maison de les mettre au dessus de ceux qui sont conformes
    je trouve que c’est une bonne idée ……
    restez chez vous !!!!

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 12 h 44 min
    Permalien

    Alors là, bravo pour cet article raisonnable autant que responsable. Je me suis fait les mêmes réflexions que vous, d’autant que j’ai vu de ces masques cousus avec un point zig-zag au milieu. Si vous regardez votre masque en transparence vous verrez la lumière passer par les trous de l’aiguille. Autant dire que la protection est nulle. Le seul avantage à porter ce type de masque est peut-être de protéger votre visage en vous empêchant d’y porter les mains par étourderie. Pour le reste, ne pas sortir et si obligation garder ses distances et se nettoyer ou désinfecter les mains le plus souvent possible.

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 13 h 08 min
    Permalien

    Bonjour
    Vous avez tout à fait raison Julien, ici, au Québec, on nous a expliqué à répétition les dangers de porter un masque et même des gants : se sentir surprotégé et en devenir moins prudent. Les gens ont peur, c’est bien normal, mais beaucoup de fausses informations circulent en ces temps de doutes. Rester à la maison, observer la dissociation si on doit sortir pour les courses, se laver les mains souvent ( ne pas oublier les ongles ) et bien rincer à l’eau, sont les meilleures choses à faire pour notre protection. J’en profite pour dire à tous mes cousin(e)s de France : soyez prudents, ne mettez pas votre vie, ni celle des vôtres, en danger! Bonne chance!

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 14 h 03 min
    Permalien

    Merci Julien
    ça fait une semaine que je réponds à mes amis et ma belle mère lol exactement la même chose mot pour mot (même la comparaison au capote lol) tout ce que tu as écris dans ton article, pareil que toi on m’envoie plein de lien des demandes des hôpitaux et des articles très sérieux du magazine notre temps (magazine sérieux ne veut pas dire articles fondés) bref j’ai répondu que dans ce cas là je pouvais aussi coudre des gilets pare balle en molleton et des parachutes en taie d’oreiller mais bizarrement ça a pas eu de succès
    bref j’espère que tu me lira et que ça t’aura un peu fait marrer à défaut de te donner des idées de tuto de couture dangereuse lol porte toi bien ainsi que ta famille
    TipiCoud 😉

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 14 h 16 min
      Permalien

      Très marrant le gilet pare-balle en molleton et le parachute en taie d’oreiller !

      On peut passer commande ? C’est pour un ami ?

      Répondre
  • 22 mars 2020 à 14 h 03 min
    Permalien

    Bonjour,merci de vos messages au sujet des masques et je suis tous a fait d’accord avec vous,ceux que les couturières fond chez ils ne sont pas du tous homologuer comme vous le souligné,moi aussi je fait de le coutures mais je préfère ne pas faire et rester sans masque et si je sort pour faire les courses je préfère mettre un foulard sachant que sa ne protège pas.Et les couturières fond du n’importe quoi
    bon Dimanche a vous

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 14 h 30 min
    Permalien

    Tout à fait d’accord avec vous Julien ! J’ai l’impression que faire des masques c’est en train de devenir une mode, un peu malsaine justement. Il faut être raisonnable et rester chez soi avec le moins de sorties possibles et quand on sort faire les bons gestes (lavage mains, les 1m50, etc…) . Bon dimanche, même si tous les jours ressemblent à dimanche en ce moment !

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 17 h 02 min
    Permalien

    J’en ai marre ! Restez chez vous et lavez vous les mains . Certes . ON VEUT BIEN! Mais si on ne peut pas rester chez soi , qu’on vous demande de garder 10 enfants de soignant et de leur faire l’école dans une salle fermée et que vous n’ayez aucun moyen de protection ne tenteriez vous pas le masque ? J’en fabrique pour ma fille qui va assurer son tour de garde . Bien sûr qu’elle gardera toutes les mesures de précaution !
    Mais de toute façon , sans rien , elle court autant de risques et les petits aussi .
    C’est facile de traiter , selon votre titre d’article , ces masques de masque à la con .
    Que feriez vous si VOUS NE POUVIEZ PAS RESTER CHEZ VOUS ALORS QUE VOUS NE DEMANDEZ QUE CA ? Bien sûr on préférerait rester bien au chaud à l’abri a tchater sur internet .
    Et d’ailleurs votre turbulente , elle est homologuée ?

    Répondre
    • 22 mars 2020 à 18 h 58 min
      Permalien

      Bonjour ! Vous me demandez ce que je ferais ? Rien. Je ne suis pas médecin. Je vous déconseille de suivre une quelconque recommandation médicale de la ma part.
      C’est ce que j’essaie d’expliquer : ce n’est pas mon métier de fabriquer des dispositifs de protection, c’est pour cela que je n’en ferais pas. Et de déconseille à ceux dont ça n’est pas le métier de le faire également.

      Mais chacun fait bien ce qu’il veut de sa vie.

      Concernant la turbulette que je vends, vous constaterez que je ne propose que le patron. Ce n’est pas le produit fini, donc il n’y a pas d’homologation prévue.
      Cependant, si vous l’achetez, que vous la fabriquez et décidiez de la vendre, vous devriez faire homologuer le produit finit.

      Voyez, il y a des choses que je sais, et que je respecte. Pour tout le reste, je m’abstiens et je tchate sur internet, comme vous dites.

      Prenez soin de vous et de vos proche.

      Répondre
  • 22 mars 2020 à 21 h 40 min
    Permalien

    Merci pour cet article, je le partage!
    Ça résume exactement ce que je pense.
    L’autre jour j’ai vu une fille qui se faisait des masques avec des filtres à café et des élastiques… 🤦‍♀️ces filtres sont fait pour filtrer du café, pas les virus!
    Je suis d’accord sur le fait que ça donne un faux sentiment de sécurité qui peut au contraire être plus dangereux de quand on n’en a pas on va être plus prudent dans nos actions.

    Répondre
  • 22 mars 2020 à 22 h 31 min
    Permalien

    Bravo Julien, un article responsable et sensé. Comment peut-on envisager de faire artisanalement un article médical ? Ca dépasse mon entendement !

    Répondre
  • 23 mars 2020 à 6 h 40 min
    Permalien

    Bonjour Julien
    Entièrement d’accord avec vous. Mon mari travaille dans une usine de fabrication de papier médical dans le 66 (pour les blouses, les masques et les rouleaux de papier qui servent aux tables d’examens.)Quand on voit les normes imposées on comprends mieux que l’on peut pas se permettre de faire de la « bricolette » en fabriquant des masques en tissus destinés au milieu médical en particulier. J’en ai fabriqué 4 pour ma filleule qui a un cancer pour faire la trajet (10 mn) entre son domicile et l’hôpital mais exclusivement pour ça. Par contre comme beaucoup j’ai des demandes que je refuse. Toutes ces personnes qui en fabriquent pensent et se considèrent être des « héroïnes » qui sauvent la France si par malheur on essaie de leur expliquer qu’il y a des normes de sécurité et d’hygiène vous devenez un « traître » à la nation. Autant faire des masques avec un string !!!!
    Qu’on nous explique quel est le matériel aux normes et comment les fabriquer correctement et je suis prête à m’y mettre.
    Bon confinement à tous et toutes.

    Répondre
  • 23 mars 2020 à 12 h 03 min
    Permalien

    Merci pour ce com’ : en effet. Ma fille m’a fait des masques en tissu…elle m’a transmis le lien vers cet article…Je suis gérante d’une épicerie et je ne suis pas en confinement…je ne suis pas du personnel médical…pourtant, je tiens à rester au service de mes clients qui n’ont que seule comme sortie de s’approvisionner dans mon épicerie…je tiendrai pour eux et leur fournir ce service…même si je n’ai pas de masque (à part ceux que m’a confectionnés ma fille en tissu qui limite mon emission de « postillon ») ; pas de gel hydroalcoolique (je le fabrique moi-même avec des HE) …Nous avons pris des mesures drastiques : port de masque, de gants, désinfection après chaque passage du terminal de paiement, des paniers, du passage en caisse….le plus important est de ne pas laisser les personnes confinées sans rien !!!

    Répondre
  • 23 mars 2020 à 12 h 04 min
    Permalien

    Bonjour à toutes et tous, je suis complètement perdu et triste de tout cela !! « faite des masques, n’en faite pas, coton, polyester, doublé pas doublé » et j’en passe et sans parler de tout ce qui se dit sur les groupes de partage et bien sur sans oublier tous les reportages, articles et vidéos à l’appuis que toutes et tous publie. Mais que ce passe t-il ?????? Je suis employée par deux infirmières donc une aux urgences elles sont épuisées par le nombre de malades à soigner et par toutes les conneries qui circulent. Conclusion : tout le monde veux avoir raison et résultat tout le monde se déchire. Portez-vous bien, restez chez vous et bien entendu courage à ceux et celles qui travaillent.

    Répondre
    • 23 mars 2020 à 14 h 38 min
      Permalien

      C’est exactement ça : tout le monde donne son avis, il n’y a rien de clair. On court à la catastrophe si chacun fait les choses à sa sauce. On parle de santé publique, pas de mode !

      Répondre
  • 23 mars 2020 à 12 h 08 min
    Permalien

    Bonjour,
    Infirmière hygiéniste, je trouve votre article responsable et intelligent, vraiment !
    Ce que vous dites est essentiel pour comprendre la problématique actuelle.
    Ce qui me fait peur, c’est tous ces professionnels qui appellent à l’aide car angoissés et qui vont faire pire que la situation actuelle.
    Je couds un peu moi aussi mais jamais je ne ferai un outil fait de bric et de broc.
    Et puis on sait que les cordonniers ne sont pas toujours les mieux chaussés, certains soignants ne sont pas toujours les mieux formés et ceux qui appliquent le mieux les consignes surtout dans le stress et l’angoisse.
    Je vous rassure, la majorité d’entre eux sont au top de l’hygiène surtout dans les soins intensifs et réanimation mais ne fabriquez pas de masques qui seront faits avec n’importe quel tissu qui traine chez vous, n’importe comment (trop grand, trop petit, pas assez hermétique etc.) Cela part d’un magnifique élan de solidarité, de beaucoup de stress pour chacun mais Julien, vous avez raison !!
    Prenez soin de vous, restez confinés et ne sortez que pour le strict nécessaire. Si vous connaissez des soignants (ou autres professionnels qui s’activent aujourd’hui et ne peuvent se confiner) dans la peine, faites leurs courses, aidez les autrement, prenez de leurs nouvelles par téléphone, visio etc.
    Bon courage à tous !

    Répondre
    • 23 mars 2020 à 18 h 31 min
      Permalien

      Je veux juste compléter mon 1er message. Ne voyez pas de dénigrement des connaissances des soignants, c’est juste que je trouve mon message pas suffisamment clair.
      Quand on connait les difficultés de l’hôpital (nombreux soignants dans la rue depuis un an qui essayent de s’exprimer), il est dur pour les ceux-ci de faire leur travail correctement. L’organisation depuis la T2A a fait de l’hôpital une entreprise où il faut le plus possible rentabiliser les soins (et c’est pareil en EHPAD). La pression subie par les soignants (faire toujours plus, mieux avec moins de moyen, de matériel, de personnel fait que ce travail n’a souvent plus de sens. Les formations ne se font plus car pas de temps (moyens en personnel) et les agents travaillent toujours dans l’urgence. Alors je comprends que lorsque la catastrophe arrive, chacun essaye au mieux (parfois au pire !) de sauver sa vie !

      Répondre
  • 23 mars 2020 à 20 h 46 min
    Permalien

    Merci Julien pour cette courageuse prise de position,vous avez totalement raison de refuser un tuto de masque en tissu pour des raisons d’hygiène, nous sommes bien d’accord, le remède peut être pire que le mal.. Je suis une vieille infirmière avec 41 ans de pratique dont 15 en bloc et NON un masque en tissu ne protège PAS PLUS que RIEN ….
    Nous expirons 1l d’eau par jour donc le tissu d’un masque serait TRÈS rapidement humide, milieu adoré des virus et autres germes… Qui s’accrochent dessus sans problème.
    , Vouloir aider ce n’est pas céder à l’urgence dans la précipitation…
    Bon courage à tous,prenez soin de vous car c’est prendre soin des plus vulnérables.

    Répondre
  • 25 mars 2020 à 18 h 46 min
    Permalien

    Bonjour Julien et merci pour votre positionnement. J’adhère complètement pour être soignant. Je ne comprends pas du tout pour cette demande massive de masques en tissu qui sont à utiliser avec beaucoup de précaution…… s’ils sont utilisés.
    – connaitre ce qu’ils filtrent ?????
    – Savoir mettre un masque, savoir le retirer
    – surtout ne pas le baisser et remonter en permanence en le touchant avec ses doigts…… !!!!
    – une fois enlevé, savoir le déposer sans toucher le masque, pour le mettre à laver !!! Mais où, comment ?
    Il existe de nombreuses références de masques chirurgicaux ( des vrais…) : Une variété de masque = une protection ciblée.
    les masques chirurgicaux sont à usage unique, ont deux faces , bien précisées sur le masque. Il importe de ne pas inverser les faces….
    donc , les masques en tissu……….
    Merci à vous
    Bon courage et continuer vos tutos….
    PS : je viens d’être grand mère et il m’intéresserait assez de faire un tapis , qui une fis fermé ferait sac à jeux nomade…..
    avec quels tissus ?

    Répondre
  • 26 mars 2020 à 20 h 09 min
    Permalien

    Bonjour Julien, Ouah quel courage pour oser aller à contre-courant d’un mouvement si généreux et largement partagé !

    J’ai aussi pensé vous demander un tuto de masque… j’ai même conseillé à une de mes filles de vous contacter.
    Avec un espoir grandissant, j’avais lu l’article d’un médecin (dans la fibre « c’est mieux que rien ») que je voulais transmettre à ceux / celles que j’aime mais je ne l’ai pas fait alors que j’ai beaucoup transmis d’infos. Pourquoi ?

    Je voulais aussi coudre (bénévolat) pour le personnel soignant et sanitaire (il n’y a pas que les médecins), ma famille, mes amis, mes voisins, les personnes en EHPAD, la police, les bénévoles, les personnes SDF, le jeune homme qui nettoie l’immeuble, le livreur, la caissière… suivant le fil de l’actualité.
    J’ai vu des tutoriels, collecté des patrons mais là encore, alors que j’ai une machine à coudre, j’ai préféré tricoter ! Pourquoi ?

    Certes, j’y ai pensé : avoir plusieurs masques parce qu’il faut en changer toutes les 4 heures ou plus souvent si nécessaire ; les laver à plus de 65 degrés voire 90 degrés ; utiliser coton, polyester, molleton… pour multiplier les chances d’efficacité. Mais, n’étant ni médecin, ni chercheuse, ni même scientifique, comment juger d’une qualité suffisante ?

    Aussi, je continue de m’informer et de suivre les consignes de ceux / celles dont le travail est de savoir pour de vrai. Pour l’instant, ils / elles cherchent encore… Leur enjeu n’est pas de séduire mais de comprendre et de trouver une solution en suivant l’évolution en temps réel. Je ne peux les aider qu’en écoutant ce qu’ils / elles disent (et non ce qui est interprété de leur propos). Ils / elles disent que c’est grave, que ça va très vite, trop vite pour les moyens dont ils / elles disposent, que les nombres affolants sont en deçà de la réalité, qu’ils / elles ne savent pas pour demain, ni après-demain… et qu’il faut qu’on arrête de s’agiter dans tous les sens ! La panique aggrave la situation.

    De mon côté, je ne voudrais pas leur compliquer la tâche en improvisant et faire ainsi bifurquer la situation qu’ils / elles sont en train d’analyser. Nous nous impatientons mais ils / elles ont besoin de temps ! Le soir à 20 heures, sur mon balcon, je salue leur travail ainsi que celui des soignant-e-s. Je le fais en silence car je pense alors aussi à tous ces mort-e-s, aux familles et amitiés endeuillées. Nous ne sommes pas invincibles.

    Nous tentons de nous protéger et de protéger ce que nous aimons. Le « c’est mieux que rien » me tente beaucoup mais j’ai des questions sans réponse :
    Un masque peut-il favoriser le développement de certaines maladies, notamment pour celui / celle masqué-e et ce par ses propos germes (auto contamination) ?
    Il n’y a pas que le Covid-19 qui traîne. Les autres microbes, bactéries, bacilles, virus… sont encore là.
    Inhaler sa propre respiration, de façon prolongée, ne présentera-t-il aucun risque pour certain-e-s, notamment une fois de plus, pour les plus fragiles ?
    Avec soulagement, j’ai vu des patrons taille enfant. Que peut-il se passer si un-e enfant touche son masque et met son doigt dans son nez, dans sa bouche, s’il / elle met son masque à l’envers ou le retourne ou fait des bulles, l’imprègne de salive ? Il faut surveiller ses enfants. Est-ce toujours possible de ne pas les quitter des yeux ? Les petites mains vont si vite, parfois.

    C’est en vous lisant que j’ai compris que j’avais ces doutes. Merci donc pour votre article.
    De plus, il vous fallait oser l’écrire ! Maintenant il y aura ceux / celles « pour » et ceux / celles « contre ».
    Mais surtout, pour vous comme pour moi, opter de ne pas prendre part à cet élan qui pourtant m’interpelle par sa générosité, c’est aussi prendre le risque de se tromper. L’enjeu est redoutable.

    Bien évidemment, en toute circonstance, chacun-e est responsable des conséquences liées à ses choix, fussent-ils de ne pas choisir, de négliger de vérifier ses informations avant de les diffuser, de se retrancher derrière ses certitudes… Aussi, je ne saurais dire à qui que ce soit d’adopter mon point de vue, je ne l’expose que pour encourager une réflexion individuelle chez ceux et celles qui me liront. De même les arguments de ceux et celles qui participent au mouvement « coudre des masques », tout comme ceux de ceux et celles qui s’en abstiennent ont nourri ma réflexion.

    Le pire restant à mes yeux, d’agir sans se soucier des risques encourus par d’autres, tel que pour :
    – Ignorer les recommandations de protection (se protéger pour protéger les autres ; et pas seulement ceux / celles que nous aimons)…
    – Dévaliser les magasins pour alimenter le marché noir…
    – Dévaliser les magasins pour ne préserver que les siens et tant pis pour celui / celle qui n’a pas le pouvoir d’achat d’assurer – aujourd’hui – le quotidien ni celui de sa famille…
    – Alimenter les fausses informations pour le « buzz »…
    – Alimenter les fausses informations pour accroître son influence politique…
    – Fabriquer des masques en changeant de filière de production comme le font des enseignes parce que la peur est toujours un bon filon…
    – Voler masques et désinfectants dans les centres de soins…
    – Désinvestir le « Public » pour favoriser le « Privé »… Mondialement, localement et individuellement…
    – Ne voir que son nombril alors que mondialement, chacun-e vient de se prendre la mondialisation (oui, oui) dans les dents !
    (…)

    Or, les virus n’épargnent pas plus les petit-e-s malin-e-s que les autres. Cette pandémie, c’est vite, partout, tout le monde ! Peut-être que ceux / celles qui ont le plus de moyens, auront plus de chance cette fois-ci mais il y aura d’autres crises et pas seulement sanitaires. On tend à l’oublier, l’humain ne peut contrôler que si peu. Ce n’est pas la compétition (pourtant source d’émulation) qui a préservé l’humanité mais l’entraide. On peut se fiche de l’humanité mais qui peut le dire à un enfant en le regardant 5 minutes dans les yeux ? Transformer notre peur, notre rage pour aider celui / celle qui ne demande qu’à vivre, nécessite beaucoup plus de courage, de volonté, de force, de ténacité que de tout anéantir.

    L’idée d’une protection absolue est une illusion. Nous croire protégé-e-s peut altérer notre vigilance. Même l’usage des masques et des désinfectants homologués est à caution puisqu’il s’appuie sur un protocole qui peut être adapté en fonction des circonstances, des publics. Là aussi, la meilleure protection individuelle s’avère collective.
    La vigilance (pas la suspicion mais l’auto discipline) pour soi est toujours – aussi – envers les autres. Tout comme la vigilance des autres (même s’ils / elles vivent au bout du monde) envers eux / elles mêmes nous impacte également. Nous sommes inter connecté-e-s et ce n’est pas virtuel !
    En biologie le « tout pour ma gueule » n’existe pas. L’effet boomerang, si !

    Répondre
    • 10 avril 2020 à 0 h 14 min
      Permalien

      Bonsoir Dominik,

      Votre intervention est idyllique….
      Votre commentaire est le meilleur des masque face à l’ignorance qui règne sur la toile….
      Tres belle ✒….
      Bon euuuh, les jeux olympiques ont lieu en 2024, mais face a votre récit véridique, nous vous decernons 3 médaille en or honorifique.
      Que la langue française est belle…..
      Belle nuit a vous, au plaisir de vous relir..
      Abdulsabour d’Argenteuil…

      Répondre
  • 28 mars 2020 à 14 h 02 min
    Permalien

    bonjour
    en farfouillant le net pour un pied de biche,je suie arrive sur votre blog et votre chaine you tube
    je viens de m abonner a votre news.
    bon je n aie pas besoin de cours je coud depuis l age de 14 ans j en aie bientôt 70
    mais les démonstrations de vos pieds de biche vont mettre utile,car l anglais et moi on est pas d accord
    je vous trouve tres sympa aussi.
    moi je n aie pas fait de masques j aurais pu ,mais non .
    et de plus je me relève doucement du covid(sans hospitalisation heureusement)
    donc chez moi j ai mis un masque chirurgicale pour protéger mon entourage.
    les jours a venir me dirons si cela a été utile
    je n en aie pas fait eh oui quelle matière serait la bonne ??
    libre a ceux qui veulent d ‘en faire
    merci pour vos petits tuto
    bon courage
    et a tous rester chez vous

    Répondre
    • 28 mars 2020 à 20 h 22 min
      Permalien

      Bonjour Joelle ! merci de votre message et je vous souhaite un prompt rétablissement.

      Concernant les matières, c’est tout le problème. Certains parlent d’utiliser du « coton », mais le problème est de savoir quel type de coton… Le denim est en coton, la mousseline, le jersey, la popeline… Bref, autant de dérivés qu’il y a de noms de tissus !

      Et comme vous dites : libre à ceux qui veulent en faire 😉

      À bientôt, prenez soin de vous.

      Répondre
  • 29 mars 2020 à 15 h 39 min
    Permalien

    Que d’avis differents ! On s’y perds. Personnellement j’ai fait un masque en tissu pour mon mari, uniquement quand il va faire les courses. Ca le rassure. Vous dites confinez vous. Bien… Mais pensez à toutes ces personnes qui sont OBLIGEES de sortir un tant soit peu. Parfois on ne peut pas faire autrement. Alors, je ne fais pas de masques ou sinon uniquement pour moi et mon mari. Non je ne suis pas egoïste. Je le fais parce que ça rassure mon mari quand il fait nos courses, (je ne peux pas les faire car à risque), que ça évite juste les postillons que lui pourrais envoyer ou recevoir. Mon masque en tissu est uniquement pour ça. Il ne se veut en aucun cas chirurgical et il ne sert que pour ça. Donc 1/2 heure à une heure en tout et pour tout. Bien sur qu’il ne protege pas contre le virus. Mais si ça rassure mon mari parce que eventuellement il ne se touche pas le visage avec ça, alors… Je ne juge personne, aussi bien celles qui veulent en faire que celles qui ne veulent pas en faire. Mais je peux comprendre aussi les hopitaux qui essaient de se proteger… On entend tellement de choses qui se contredisent…

    Prenez soin de vous.

    Répondre
  • 30 mars 2020 à 7 h 42 min
    Permalien

    Bonjour, soignante en hôpital public je partage votre avis. Cependant, je pense que si tout le monde porte un masque dans la rue (quand on est obligé de sortir bien sûr !) ça limitera quand même quelques transmissions voire protegera les allergiques des pollens qui commencent à voler. Ce qui est déjà pas mal en ce moment…(inutile de cumuler allergie au pollen et covid..)
    La norme AFNOR a publié un guide pour fabriquer des masques barrieres. Voici le lien, toutes les précisions que vous souhaitiez y sont je pense (type de materiaux, de couture etc…). Il faut s’inscrire par mail car ils enverront les mises à jour au fur et à mesure des progrès effectués.
    https://www.afnor.org/actualites/coronavirus-telechargez-le-modele-de-masque-barriere/
    Et bien sûr, restez chez vous !
    Bien cordialement

    Répondre
    • 30 mars 2020 à 7 h 43 min
      Permalien

      Oups désolée je n’avais pas vu le commentaire précédent qui donnait deja le lien AFNOR…

      Répondre
    • 5 avril 2020 à 12 h 43 min
      Permalien

      Bonjour Monsieur,
      Je tombe tout à fait par hasard sur votre page et il m’est impossible de ne pas réagir à cette montagne d’inepties : utiliser un parallèle entre une exposition à un réacteur nucléaire et une exposition aux postillons humains, cela ne choque vraiment aucun de vos lecteurs ?
      Je laisse tout le monde réfléchir à cette incongruité.
      Je vous propose une autre comparaison : si il fait très froid dehors il vaut mieux mettre un gilet que rien du tout, même si une doudoune serait plus appropriée.
      En conclusion, le bon sens , il y a que ça de vrai, donc effectivement restons chez nous mais si nous sommes dans l’obligation de sortir mettez un masque artisanal et gardez vos distances.

      Répondre
      • 5 avril 2020 à 13 h 38 min
        Permalien

        S’il fait très froid dehors et que vous n’avez qu’un gilet, il vaut mieux rester chez vous. C’est du bon sens. Sortir mal couvert, c’est prendre le risque de revenir chez soi en étant malade. Qu’est-ce qui est le mieux ?

        Répondre
  • 1 avril 2020 à 10 h 45 min
    Permalien

    Le monde entier n’était pas obligé de se rendre à la centrale de Tchernobyl. Tout le monde doit cependant aller faire des courses malgré le contexte actuel. Le sofisme utilisé dans cet article me surprend. Le masque tissu doublé de PUL n’est certes ni une protection contre le virus, ni reglementé, ni ne permet d’outrepasser les gestes barrière. Il permet en revanche de bloquer les contacts mains-bouche ainsi que de limiter la propagation des gouttes de salive du porteur, potentiellement vecteur du virus. Il doit se laver quotidiennement, et ne pas être porté plus que quelques heures. Je suis d’accord qu’il ne faut pas dire n’importe quoi en invoquant une quelconque protection inexistante, par contre dire tout son contraire alors qu’on a une base de lecteur / viewers conséquence c’est également une énorme connerie.

    Répondre
    • 1 avril 2020 à 22 h 05 min
      Permalien

      Une connerie que j’assume. Mais je n’enverrai pas les gens au casse-pipe. Et c’est justement parce que je touche pas mal de monde que je ne me permets pas de dire n’importe quoi pour faire des vues.

      Répondre
  • 6 avril 2020 à 12 h 50 min
    Permalien

    Je suis 100% d’accord avec vous. Merci beaucoup ! Enfin quelqu’un qui a un sens moral et ne pousse pas ses abonnés vers des fabrications dont on ignore tout, jusqu’à son efficacité 🙂 Et je me permet d’ajouter que si c’était vraiment efficace, il y a longtemps que les médecins et hôpitaux recommanderaient d’en fabriquer et d’en porter … Il me semble que certaines usines textiles françaises se sont reconverties temporairement pour augmenter la fabrication de masques. Mais il est bien précisé que le tissu est très particulier et le procédé aussi. Étudiante en médecine vétérinaire, j’ai déjà porté ces masques (plus quelques connaissances sur les virus) et il me semble très difficile d’arriver au même résultat avec du tissu classique.
    Je ne vous suis que depuis quelques jours mais j’en suis très contente, vos explications sont claires même pour les teuteus comme moi 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.