Le Covid19 a redonné son lustre à la couture amateur

Partagez-moi !

Quand j’ai commencé la couture il y a 5 ans et demi, c’était loin d’être l’activité la plus tendance du moment !

Vous allez me répondre qu’on ne fait pas de la couture pour être à la mode, et vous aurez raison !

À l’époque, je me souviens qu’il n’y avait pas la queue devant les merceries. Les machines à coudre n’étaient jamais en rupture de stock et il y avait assez peu de monde pour vous regarder avec des étoiles dans les yeux quand vous disiez que vous saviez coudre !

Mais en 2020, tout a changé ! Pour survivre, il faut savoir coudre !

Couple de petits vieux cousant devant chez eux

La couture dans l’air du temps

Fut un temps, relativement long, où pour ne pas sortir à poil il fallait absolument savoir coudre. Ou être très riche.

La couture a toujours été une affaire de famille dans les milieux modestes, mais elle est progressivement tombée en désuétude avec l’industrialisation et surtout les vêtements pas chers venus du bout du monde.

Je me souviens avoir vu une émission du genre « Capital » qui classait les merceries dans les commerces les moins rentables de France. C’était en 2014 ou 2015.

À l’époque, je ne cousais pas et n’avais aucune intention de me rendre dans une boutique de tissus. Et je me rappelle très bien avoir pensé que c’était normal que ce type de magasins soit en difficulté. L’image que j’en avais à cette époque était très désuète ! J’associais sans trop le vouloir le fait de coudre avec une activité de mamie…

Puis les loisirs créatifs sont revenus à la mode ! L’envie de faire soi-même, de savoir d’où viennent les produits que l’on achète ainsi que la fierté de réaliser des choses de ces mains ont progressivement gagné le cœur des gens.

J’ai vu la différence dans les merceries ! L’attente pour faire couper son tissu, la queue à la caisse, les clients qui discutent dans les rayons de projets couture !

Et depuis la mi-avril 2020 : la cohue dans les boutiques pour acheter du tissu et élastique pour confectionner des masques. Des files d’attente de plusieurs dizaines (voir centaines) de mètres pour récupérer du matériel indispensable à la couture de ce nouveau type d’accessoires !

Une impressionnante file d'attente devant cette mercerie.

L’effet Coronavirus

C’est assez drôle de penser que la mondialisation (en particulier les ateliers chinois) aura eu la peau d’une énorme part de l’industrie textile en France, et qu’un virus venu de Chine va lui redonner sa puissance d’antan.

Dans les JT, dans les journaux, dans la bouche des politiques : on manque de tout en France, et une armée de couturières (et quelques couturiers) se met à faire des masques et des blouses pour le personnel hospitalier.

D’un coup, toutes les machines à coudre ressortent des placards et tout le monde se prend de passion pour cette activité. La poussière accumulée disparait et le petit bruit des aiguilles qui piquent le tissu se fait entendre un peu partout, des grandes villes aux villages les plus reculés !

Vous n’imaginez pas le nombre de messages que je reçois chaque jour, me demandant des conseils pour l’achat d’une nouvelle machine ou pour essayer de dépanner et remettre en marche à distance une vieille Singer n’ayant pas servi depuis 20 ans !

La période est dramatique, mais cet engouement pour la couture me met du baume au cœur !

C’est tout un pan de la population qui, grâce (ou à cause) du confinement, s’est rendu compte de l’utilité de la couture.

Non, coudre ses propres vêtements, ses accessoires, sa décoration n’est plus l’apanage de quelques un. e. s !

Le « fait maison » en couture ne fait plus sourire, car c’est en train de devenir la norme. Et beaucoup nous envie !

Masques en tissu cousus pendant le confinement

Quel avenir ?

De quoi demain sera fait ? Bien malin celui ou celle qui arrivera à le prévoir.

Une nouvelle épidémie qui enfermera la moitié de la population terrestre chez eux ? Ou est-ce que tout va redémarrer comme avant, et la couture va peu à peu perdre de sa superbe ?

J’espère que toutes les personnes qui ont découvert ou redécouvert la couture n’abandonneront pas une fois le danger derrière nous.

J’espère que celles et ceux qui sont venus grossir la communauté des couturier. e. s amateurs auront pris du plaisir à piquer, repasser et surfiler.

J’espère enfin que cet emballement fera naitre de nouvelles vocations, de nouveaux talents, et de nouvelles petites merceries de villages comme on pouvait en trouver partout ailleurs, avant.

Comment avez-vous vécu cette période si particulière ? Quel impact cela a-t-il eu sur votre manière de voir la couture ?

Ancienne mercerie, présentoir en bois, bobines de galons

Partagez-moi !

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

35 réflexions sur “Le Covid19 a redonné son lustre à la couture amateur

  • 26 mai 2020 à 6 h 43 min
    Permalien

    Je couds depuis 7 ans maintenant et pendant le confinement j’ai pu coudre des vêtements d’été à mes petits enfants, les délais de livraisons étant devenus très longs, mes enfants étaient heureux de pouvoir habiller leurs enfants avec des vêtements légers, je suis très fière de pouvoir leurs apporter ça 😊ayant un énorme stock de tissus je me suis régalée. J’avais tellement de temps à y consacrer 😍 le bonheur 😁
    Vive les petites merceries !!
    Merci pour cet article 👍bonne journée

    Répondre
    • 26 mai 2020 à 7 h 25 min
      Permalien

      J’ai acheté une machine à coudre pour Noël, j’avais vu vôtre vidéo sur les carré de cotons avec le panier… puis j’ai fait mon préavis pour déménager fin janvier donc je ne lai pas sortie… et au moment du confinement je l’ai sortie, j’ai commencé à faire 1 masque puis 4 et la jattend de pouvoir racheter du tissus… j’ai de quoi faire un chouchou 🙂
      J’adore coudre maintenant, je ne pensait pas que sa allait me hanter la nuit mdr.
      Bonne couture !!!

      Répondre
      • 30 mai 2020 à 3 h 49 min
        Permalien

        Merci pour cet article ❣

        Cette rubrique me manquait.

        Répondre
    • 26 mai 2020 à 7 h 30 min
      Permalien

      Merci pour ce bel article que j’ai lu avec une douce émotion. Je couds depuis quelques années mais je reste une débutante et c’est drôle mais le fait d’être avec tous les enfants à la maison m’a permis d’avoir du temps pour me perfectionner, et j’ai pu leur faire pas mal de vêtements d’été grâce à vos patrons (le t-shirt double face bleu et jaune à rayures entre autre 😉), des leggings, sarouels ect….. Alors qu’en tant que maman au foyer je n’avais jamais le temps en dehors du confinement… Merci de partager votre passion, vos astuces, patrons. À bientôt sur la toile.

      Répondre
    • 26 mai 2020 à 9 h 02 min
      Permalien

      Tout pareil. Mais je n’ai jamais vraiment arrêté. J’ai habillé mes filles puis mes petites filles. C’est ma grand mère qui m’avait donné le goût de la couture et c’est au collège qu’une prof de couture a su m’intéresser. Je lui rendais bien . Depuis j’ai des tonnes de tissus dont j’ai un peu honte . C’est un achat compulsif j’aime les toucher et j’apprécie les couleurs et les motifs. Les assembler me remplie de plaisir.

      J’ai 2 filles à qui j’ai essayé de transmettre ma passion et il aura effectivement cette pandémie que pour l’une d’elle ressorte sa machine et face ses premiers pas de couturières . Je suis fière d’elle. Mais aujourd’hui le travail hors la maison prends tellement de temps que les femmes et (les hommes) achètent du tout fait. C’est exactement le même phénomène qui se passe pour la cuisine.

      Répondre
    • 26 mai 2020 à 10 h 36 min
      Permalien

      Bonjour Julien
      Je suis couturière depuis plus de 40 ans et je crois que j ai commencé à l enfance . Pendant le confinement j ai été sollicité pour faire des surblouses et des masques plus de 130 … la j ai fini . Ouf !!! Je dois faire reviser ma machine à coudre . Merci pour vos articles ca me replonge dans les cours . Ca fait pas de mal . Un homme qui coud a une autre approche sur le travail donc c est constructif… Merci et a bientôt .
      Corinne

      Répondre
  • 26 mai 2020 à 6 h 54 min
    Permalien

    La couture m’a sauvé la vie ! C’est mon antidépresseur à moi. je n’ai ma machine à coudre que depuis janvier, mais j’ai énormément progressé. Quand il y a avait trop de pression au boulot, pendant les nuits d’insomnies ou pour éviter les pétages de plomb pendant le confinement , j’ai sorti ma machine et suivi tes tutos tellement bien fait ! J’ai écouté tes conseils et je suis allée de l’avant ,sac à pain , à vrac, trousses , boutons , sacs , lingettes, et je me suis même mise aux vêtements …ce que je n’aurai jamais imaginé ! Merci pour tous tes conseils et vive la couture ;o) !

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 7 h 09 min
    Permalien

    C’est exact, pendant ce confinement, j’ai beaucoup cousu. J’ai pris le temps, de lire le manuel pour démarrer avec une nouvelle machine à coudre. Des masques bien sûr, des accessoires……….et maintenant c’est parti. J’ai organisé la chambre d’amis en atelier couture. Bonne journée et merci pour vos articles très intéressant

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 7 h 10 min
    Permalien

    votre cite est tres bien ,je couds depuis longtemps je travaillais en usine mais y a telment lgt que je n’avais pas recousus entierement à parts de la retouche ,depuis le confinement les gens s’y sont remit et c’est tres bien et la jeunesse va relancer la couture .. en attendant vous etes supper merci
    Bonne journée

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 7 h 11 min
    Permalien

    Bonjour,
    Je me suis mise à la couture il y a environ 3 ans et je dois dire que cela m’apporte beaucoup de plaisir , (même si je défais souvent avant d’arriver à un résultat correct, cela fait partie de l’apprentissage!) .
    Durant le confinement je retrouvais ma machine à coudre presque tous les après-midi et j’ai fabriqué une trentaine de masques pour tout mon entourage ainsi que divers vêtements pour bébés , en fonction des tissus stockés chez moi et de ce fait, à aucun moment je ne me suis ennuyée et je continue encore à coudre les après-midi, un vrai bonheur!

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 7 h 27 min
    Permalien

    Bonjour, je couds depuis plus de vingt ans, mais c’est grâce à vous et au confinement que j’ai APPRIS à coudre réellement.

    Oui j’ai savais faire des masques, mais coudre une turbulette ou un sac à langer c’était il y a quelques semaines encore un rêve, et régler ma machine un casse tête.

    Merci Julien.

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 7 h 50 min
    Permalien

    je vais etre grand mère pour la première fois, je me mets donc de nouveaux aux vetements de petits que je n’avais pas cousu depuis 27 ans ! j’ai un peu laissé de coté mon dressing qui me crie merci ! merci pour votre bonne humeur !
    je crois que ce virus aura donné ou redonné un élan et une envie insoupçonnée chez certaines qui avaient la machine qui dormait dans le placard (vu les conseils dépannage que j’ai du faire pendant cette période!!!!) j’espère que personne ne laissera tomber, la couture c’est trop passionnant.
    j’espère aussi que la population va se souvenir que le savon et le masque , ce n’est pas que en ce moment et qu’il va falloir y penser plus souvent. Je suis infirmière, je n’ai pas été confiné, j’ai voulu savoir jusqu’où je pouvais aller en matière de masques, j’en suis à 550, bénéfices reversés à mes collègues pour des douceurs le WE. voili voilà mon retour sur cette période, Saphir

    Répondre
    • 26 mai 2020 à 23 h 44 min
      Permalien

      Bonjour
      Je me suis remise à la couture depuis 5ou6 ans sa me permets vraiment de me détendre , Je suis acceuillante familial de personnes en situation d’handicapés adultes, ET parfois la couture m’évite un pétage de plomb ☺️ je fessait des vêtements à mes enfants quand j’étais jeune et ma Mac à rendu l’âme , l’aînée de mes filles et mon mari mon fait la surprise Un jour de m’offrir une bonne Mac et là quand je m’y suis remise je me suis rendue compte comment ça m’avait manquée et c’est un vrai plaisir de faire des vêtements pour mes 8 petits enfants,
      Un peu pour mon mari,moi,mon gendre et la plus jeune de mes filles qui elle n’aime pas la couture mais adore la scanncut , quand à l’aînée elle la couture est Une passion et ai beaucoup plus douée que moi elle fait tous c’est vêtements ainsi que ceux de ces enfants ça lui à permis aussi d’ailleurs de sortir d’une dépression suite à sa séparation,perte de travail, ET miellite par dessus le marché

      Répondre
  • 26 mai 2020 à 7 h 52 min
    Permalien

    Bonjour
    C est vrai que je me suis remise à coudre grâce à cette période de confinement et ce besoin de faire des masques 🎭 il y avait plus de 30 ans que j’en n avais pas cousu et cette période et l’an retraite étant là maintenant je me suis redécouvert une nouvelle passion
    Merci beaucoup pour tes Tutos qui m ont bien aidés pendant cette phase de redécouverte
    Continue merci pour tes articles

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 8 h 02 min
    Permalien

    Moi je me suis mise à la couture en septembre 2019 les cours ont été suspendus mi mars une catastrophe pour moi, heureusement qu’il y a youtube et votre chaîne m’a aidé à progresser…. J’ai jamais osé faire des vêtements mais voilà je couds pour la fille « 8 ans et demi » et mon fils « 4ans » Certe ce n’est pas parfait surtout au niveau de col de t-shirt. Mais ils m’ont bien motivé car il aime porté ce que j’ai fait…. Ce qui est merveilleux c’est voir la fierté de mes enfants…. Je dois dire que on début du confinement j’avais vraiment une démotivation, et puis vu ce virus ne me donne pas envie d’aller dans les boutiques de vêtements, donc je me suis lancée….

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 8 h 12 min
    Permalien

    bonjour,
    je me suis mis au crochet, il y a quelque mois pour occuper mes mains après avoir arrêtée de fumer, puis dans des circonstances peu agréable, j’ai récupérée la vieille singer fun de de ma grand mère encore dans son carton d’emballage des année 80. Du coup je me suis mis a coudre des petits doudous ( je suis ass. maternelle) et depuis le covid, je fais des masques et pour trompé l’ennui je me suis lancée dans la confection de robe pour cette été…la première qui ressemble a un sac a patate dans une vielle housse de couette de mon fils, la deuxième enfin mettable dans un vieux drap épais de coton. moi, qui il y a un an ne cousait pas ne serais ce qu’un bouton, j’éprouve aujourd’hui un plaisir immense à créer de mes mains. encore un peu d’entrainement sur des vieux tissu et je me lance sur du beau tissu en popeline pour une robe d’été géniale! du moins je l’espère 😉

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 8 h 29 min
    Permalien

    Pour ma part le confinement m’a éloigné de la couture. Fini les 2h30 de cours de couture le lundi soir et bonjour les longues journées en télétravail avec 2 enfants en bas âge à la maison … j’ai quand même réussi à faire qq réparations de vêtements (ouf !!).

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 8 h 54 min
    Permalien

    Bonjour,
    Je suis abonnée à votre chaîne depuis un petit moment et je vous adore!!!!
    Je ne suis pas couturière, c’est juste une passion héritée de ma maman… je couds depuis que j’ai…. 20 ans…. j’en ai bientôt 58…Des vêtements de ci de là , des accessoires depuis peu de temps (et oui le confinement) sacs, vide poches, poupée, etc…Et depuis longtemps l’envie d’en faire une réelle activité, je suis toujours à la maison en chômage partiel et franchement je n’ai plus envie de retourner au boulot. J’ai des projets plein la tête, j’ai l’avantage d’avoir « MA PIÈCE DE COUTURE », j’ai une grande maison et surtout un chéri en OR…..Je n’attends plus qu’une chose…. La retraite et prendre le temps de m’éclater et coudre pour mes petits fils (ce que je fais déjà, mais pas assez à mon goût) 😊
    Continuez vous êtes Top!!!!👍👍👍

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 9 h 46 min
    Permalien

    Comme Dominique, mes petits enfants sont les principaux destinataires de mes fabrications maison, et ont été à l’origine d’une grosse augmentation d’activité côté couture depuis quelques années. En plus, la retraite est tombée à pic pour me donner plus de temps. Pendant le confinement, j’ai bien sûr fabriqué des masque, entre autre pour eux et leurs parents, mais aussi continué les projets déjà programmés pour lesquels j’avais déjà le tissu, puis fait d’autres petites choses avec les « restes » de travaux précédents : petites jupes, petits T-shirts, shorts….. J’ai même pris le temps de me créer un patron perso qui associait des chutes de polaire qui n’avaient pas bougé depuis 5 ans ! Mais ce sera plutôt pour cet hiver….

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 9 h 47 min
    Permalien

    Bonjour, J’ai découvert Julien et redécouvert le plaisir de coudre en même temps c’était à la fin de l’an passé. Un nouveau bébé s’annonçait chez ma petite-nièce et je lui ai concocté un très joli protège-carnet de santé en suivant le tuto de Julien. J’en avait regardé pas mal et c’est vraiment celui-ci que j’ai trouvé le mieux fait. Depuis que mes enfants qui ont maintenant plus de 30 ans ne voulaient plus les vêtements faits par maman (c’est -à -dire l’âge des pré-ados) la machine ne sortait plus du placard que de temps en temps pour des rideaux ou nappes. les ourlets je préfère les faire à la main, plus marrant et résultat invisible. Et là la machine surchauffe !!! masques et masques et masques…

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 9 h 48 min
    Permalien

    Merci Julien pour tous vos post qui sont une mine de bons conseils. Je ne couds vraiment que depuis 6-7 mois et il est vrai que ne n’ai jamais vu cette file d’attente comme sur la photo allait aussi loin sur le trottoir et cela pendant plusieurs jours. Continuez le plus longtemps possible et que vivent longtemps les petites merceries.🤣😁 bonne journée.

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 10 h 17 min
    Permalien

    Merci Julien pour cet article qui me réjouit et que j’ai aussitôt partagé. Enfin un article qui redonne ses lettres de noblesse à une activité dénigrée, moquée pendant (trop) longtemps. J’approuve tout ce que vous avez écrit et témoigne de ma passion pour la couture depuis que je suis petite. Chez moi, la transmission de mère en fille a fonctionné et je me revois petite fille aux côtés de ma grand-mère maternelle qui cousait sur une machine à pédale dans sa cuisine. Elle réalisait tous les vêtements de ses 2 filles.
    A la mort de ma grand-mère, ma mère a acheté une machine Elna en 1969 dont j’ai hérité avant le décès de ma mère et avec laquelle je couds toujours. Une merveille d’une robustesse et d’une fiabilité à toute épreuve. 🤗
    Je couds depuis des années avec beaucoup de bonheur et de fierté. Pendant le confinement, j’ai cousu non-stop tous les jours sans jamais me lasser. J’ai fait plaisir à mes enfants et à moi-même. De plus, j’ai confectionné plusieurs dizaines de masques (avec les chutes de tissus) que j’ai donnés autour de moi.
    Je souhaite à toutes les femmes de découvrir le plaisir de coudre et la joie de réaliser un ouvrage durable et personnel.
    Vive la couture 😍
    Bonne continuation à vous 👏💗⚘

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 11 h 51 min
    Permalien

    Bonjour, merci beaucoup pour tes super articles et tutos concernant le domaine de la couture. J’ai toujours aimer la couture, j’ai débuter dans les années 2000, et je continu en complétant avec le patchwork qui permet de recycler les chutes des vêtements. Beaucoup de personnes m’ont demander de faire des masques pendant le confinement et même après. je vous souhaite bon courage et bonne couture pour la suite de vos aventures…

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 12 h 50 min
    Permalien

    Bonjour, j’adore la &ère photo, merci Julien. Et comme vous, j’espère que la couture va redevenir vraiment à la mode. J’habite dans les Vosges, un département où l’industrie textile fut florissante autrefois, hélas, il ne subsiste presque plus d’ateliers!

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 12 h 56 min
    Permalien

    Merci Julien pour ce bel article.
    Couturière , plus occasionnelle maintenant, de grand-mère, mère, en fille ,et en petite fille.
    Il y a toujours eu des machines à coudre dans la famille….
    J’ai les plus jolis souvenirs d’enfant et ado des robes que ma maman me confectionnait ,
    j’étais trop fière d’arborer « des inédits ».
    je regrette qu’à présent, réaliser un vêtement est plus onéreux presque que de l’acheter mais c’est un plaisir, et un loisir.
    bien….pour le moment, ce sont les masques qui sont prioritaires.
    Belle journée. MGH

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 13 h 08 min
    Permalien

    Magnifique article, un grand merci pour vos articles, vos conseils qui redonnent goût au « fait soi même ». Les photos que vous insérez dans vos articles sont superbes en particulier celui que je viens de lire avec ce couple où l’homme assis tranquillement sur sa chaise, sous la treille, regarde sa femme en train de coudre, dehors, dans la cour.
    Grâce à vous je redécouvre le plaisir de coudre.

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 13 h 29 min
    Permalien

    Bonjour, je couds depuis…. de nombreuses années et j’ai toujours autant de plaisir à utiliser ma machine à coudre. Pendant le confinement un bon nombre de personnes se sont mises à coudre et j’en suis ravie. maintenant, sur les réseaux sociaux, je ne compte plus le nombre de messages d’appel à l’aide car elles rencontrent des problèmes techniques, de tension, d’enfilage…je trouverais super si les cours de couture à la rentrée de septembre affichaient complet !! Pour ma part, je pense créer un groupe à la rentrée pour épauler les débutantes je pense que c’est mieux que les conseils par ordi interposé.

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 13 h 36 min
    Permalien

    Hello! Les ventes de machines à coudre explosent aussi depuis le début de la crise. Je suis plutôt contente qu’il y ait de plus en plus de personnes qui fassent de la couture. C’est vraiment un chouette loisir. On se fait des choses uniques adaptées à nous, à notre morphologie, à nos goûts. Et c’est un super loisir de partage. Il m’arrive de faire des sessions couture avec des copines. On fait la plupart du temps un projet assez simple qui nous permet de papoter en même temps. Ça fait partie des petits bonheurs simples de la vie.

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 16 h 10 min
    Permalien

    Merci beaucoup Monsieur pour vos articles très enrichissants. Pendant le confinement moi aussi j’ai sorti ma machine à coudre. Je ne suis qu’une piètre couturière et malgré une entente très moyenne avec ma machine qui est une sous-marque, j’ai pu réaliser 120 masques AFNOR. Mon projet est maintenant de progresser avec une machine correcte et commencer à faire des vêtements ou objets peu compliqué grâce à votre blog.

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 16 h 29 min
    Permalien

    la couture pour moi fait partie de mon ADN, de mes ascendants à mes descendants, il est la et s’accroche s’améliorant d’année en année de génération en génération. de l’utilité a la création elle est ma passion , mon exutoire….. bref!!! comme vous voyez je l’ai dans la peau
    le confinement m’ a permis de rencontrer d’autre couturière ,bénévole et solidaire pour lutter contre ce virus ,pour la confection de milliers de masques….des échanges intéressants..etc
    j’espère que cet enjouement pour la couture depuis cette pandémie, nous permettra d’accéder à des prix plus attractif sur le tissus et la mercerie
    portez vous bien

    Répondre
  • 26 mai 2020 à 21 h 59 min
    Permalien

    bonjour Julien je couds en amateur au vrai sens du terme j’aime et plus je couds plus je me perfectionne.Pour moi ça m’ est indispensable avec France inter et pause livres.Merci pour vos conseils votre revue de presse et votre joie de vivre

    Répondre
  • 27 mai 2020 à 12 h 08 min
    Permalien

    Merci Julien pour ce nouveau message. Ma maman était une fine couturière, et comme tu dis, étant d’un milieu très modeste, elle a fait nos vêtements pendant longtemps. Je n’ai pas su, à l’époque, profiter de ses compétences et apprendre avec elle, les secrets de la couture. Mais, avec la maturité, je me suis découvert une passion pour les travaux manuels, tels que le patchwork à la main, le tricot et le point compté. Mais, avec cette vie parisienne, étant une banlieusarde travaillant à Paris, le temps m’a manqué pour m’adonner à ces plaisirs. Du coup, retraitée depuis 3 ans, j’ai acheté une machine à coudre et je m’éclate dans mon atelier (j’ai consacré une chambre à la couture), à faire toutes sortes de choses, et j’ai la chance d’avoir une mercerie à côté. Et puis, avec internet et des personnes passionnées comme toi, il est vrai qu’il est beaucoup plus facile de se lancer, qu’il y a 20 ans. Alors, un grand merci pour ça.
    Donc, moi, j’ai bien vécu le confinement, car j’avais de l’occupation. En effet, j’ai cousu une centaine de masques pour ma commune, entre autre. Et pourtant, je n’aurais pas dû, car devant me faire opérer du canal carpien, il n’était pas du tout recommandé de coudre. Mais bon, c’était mon choix.
    J’apprécie beaucoup tous tes sujets et tes tutos, c’est vraiment très agréable à lire et à découvrir. Merci encore à toi. Bonne continuation

    Répondre
  • 27 mai 2020 à 19 h 33 min
    Permalien

    J’avais envie de m’y mettre depuis déjà deux ans lors d’un passage au salon du Tissu de Strasbourg où j’avais acheté du tissu d’ameublement pour donner une 2ème jeunesse à un fauteuil ( rénové par un tapissier ). Je me suis renseignée sur les cours de couture auprès d’une boutique de vente de machines pour pouvoir confectionner des housses de coussin assorties à mon fauteuil. Je ne me suis jamais dégagé assez de temps pour me poser en cours . C’est un appel à bénévoles pour confectionner 27000 masques pour une commune qui m’a donné envie de m’y mettre . J’ai été petite maintenant un mois à côté d’une couturière et j’en ai profité pour glaner des conseils . Le lundi 4 mai j’ai fait l’acquisition de la machine Pfaff et fait mes premiers masques . J’ai déjà quelques projets en attente et c’est grâce à vos vidéos sur le net que je trouve des solutions lorsque j’ai des doutes . Certes je ne pourrais jamais rivaliser avec ma maman qui nous confectionnais tous nos vêtements pendant notre enfance et même encore il y a 20 ans ( tailleur , manteau en laine , robes ….) mais je vais progresser à mon rythme et me faire plaisir . C’est génial de pouvoir dire : c’est moi qui l’ai fait !
    Merci à vous et non , la couture n’est pas ringard .

    Répondre
  • 27 mai 2020 à 22 h 31 min
    Permalien

    Bonjour, j’ai fait l’école de couture qui à l’époque je l’avoue ne m’avait pas emballé plus que ça et donc j’ai un peu négligé mes cours de coutures,c’était il y a environ 25 ans, aujourd’hui j’ai encore les base, et suite à cette sale bébête, des ATSEM de l’école de mon village ont décidées de se lancer à la fabrication de masques pour les habitants de notre commune, en deux jours tout était parti, le maire a mis à disposition la salle des fêtes, lancé une demande de dons de tissus, d’élastiques, de personnes pour découper les patrons, préparer les pièces, et coudre, à domicile ou dans la salle, puis au bout d’une semaine, on a demandé des machines a prêter, nous avions un ancien employé dans service après vente qui était là pour réparer les machines, nous étions une cinquantaine de personnes en tout à graviter autour de cette initiative elles n’étaient que 3 au départ, plusieurs articles ont été publiés dans la presse ainsi qu’un article dans paris match, j’ai donc décidé de me racheter une machine pour aider mes concitoyens, nous avons fabriqué à 10 couturières presque 3200 masques pour distribuer gratuitement aux habitants de notre petite commune, et donc depuis je ne quitte plus ma machine, avec certaines dames de l’atelier que nous avons monté nous nous donnons des conseils et autres, ce fut une très belle expérience pour moi, une grande preuve de générosité, de partage en gros une très belle aventure par ailleurs, cette semaine les ATSEM à l’origine de cette entreprise ont été vivement remerciée et le comité des anciens à offert à ces trois femmes une machine à coudre chacune, car certaines n’ont pas supporté la fabrication des masque…Voilà ma petite histoire du confinement qui m’a réappris à aimer la couture et surtout de voir un tel élan de solidarité dans ma commune et qui me rend fière d’être Marpentoise ( Marpent, petite commune dans le Nord juste à côté de Jeumont pour celles et ceux qui ont connu le fameux Benjamin Pavard qui a gagné la coupe de monde de foot en 2018)

    Répondre
  • 30 mai 2020 à 16 h 06 min
    Permalien

    Bonjour Julien,
    J’ai découvert votre blog et vos vidéos un peu avant le confinement. Le panier et les lingettes ont été ma première création et depuis je suis avec plaisir toutes vos publications.
    J’ai profité de cette pause obligée pour m’attaquer à quelques techniques « difficiles » ( le passepoil, le biais, les fermetures éclair…) et vos tutos vidéos pas à pas (toujours très bien expliqués ) m’ont permis de réussir mes petites créations. Le plus difficile au final aura été de s’approvisionner, sans compter le stress pour trouver les fameux élastiques….:). J’ai même fini par acheter la fameuse Brother FS40 (qui se révèle tout de même un peu frileuse pour coudre les épaisseurs lors de la fabrication des masques).
    Je fais partie de celles qui ont (re)découvert la couture et le plaisir qu’elle procure.
    Le goût du défi, puis la gratification de réussir à faire soi-même, le plaisir de partager lors des ateliers coutures organisés depuis avec les copines, qui elles aussi,ont « réveillé » leur machine à coudre.
    J’espère que cet engouement pour les merceries ne faiblira pas et que beaucoup auront plaisir à faire elles mêmes ce qu’elles auraient pu acheter …
    Je n’aurai jamais imaginé prendre du plaisir à déambuler dans les rayons d’une mercerie.
    Oui la couture est tendance, et grâce à des blogs comme le vôtre, elle va le rester !!
    Merci à vous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.