Le matériel de base pour la couture

Quel matériel pour bien commencer la couture ?

Partagez-moi !

Lorsque j’ai commencé la couture, il a fallu que je m’équipe. Alors il y avait évidemment le problème de la machine à coudre (et je vous explique dans cet article comment la choisir facilement), mais également pour le choix du « petit matériel » de couture. On fait le tour ici, histoire de ne pas acheter tout et n’importe quoi à n’importe quel prix !

Choisir son matériel de couture !

Le premier outil, pour moi le plus important, vous l’avez normalement déjà à la maison… Je ne parle pas des ciseaux, ni de fil ou d’aiguille… Je parle du fer à repasser !

C’est vraiment plus important que tout le reste, je vous assure ! Car « sans bon repassage, point de belles coutures » dit l’adage !

Il y a 2 types de fers sur le marché :

  • Le classique, qu’on connait tous !
  • La centrale vapeur, qui est le niveau au-dessus !

Si vous avez déjà un appareil qui vous convient, pas la peine d’en changer pour le moment. L’important c’est que vous vous « sentiez bien » avec votre fer, car vous allez passer du temps à repasser, je vous le garantis !

Par contre, si vous souhaitez en changer, voici mes conseils :

Pour un fer classique :

L’important est qu’il fasse de la vapeur, et que vous puissiez changer la température. La vapeur, parce que c’est ce qui défroisse ! Et la température, c’est pour pouvoir passer d’une étoffe denim à de la soie, sans cramer cette dernière ou sans y passer 2 heures parce que le fer ne chauffe pas assez ! Vérifiez également que le bout du fer soit assez fin. C’est plus pratique pour repasser les angles, ou entre les boutons d’une chemise par exemple.

Mes conseils :
Le Philips Azur Performer2400W :  
Le Rowenta DW8110D1 Vapeur Pro Master :Fer à repasser Rowenta DW8110D1 Vapeur Pro Master que je conseille

La centrale vapeur :

C’est plus cher, mais tellement plus efficace ! Néanmoins, il faut de la place. Car c’est nettement plus encombrant qu’un simple fer à repasser. Pour bien la choisir, sachez qu’il y a 2 genres de modèles : à autonomie limitée, ou illimitée. Pour cette raison, le prix s’en ressent. Les modèles à autonomie limitée sont plus accessibles, quoique généralement plus longs à se mettre en route. Et une fois le réservoir vidé, il vous faudra attendre qu’il refroidisse pour le remplir à nouveau. À l’inverse, les versions à autonomie illimitée vous permettent de remplir le réservoir en cours d’utilisation, et leur temps de chauffe est rapide (moins de 2 minutes). Mais c’est plus coûteux, forcément…

Mes conseils :
Le Philips Centrale vapeur PerfectCare Elite :  Centrale vapeur Philips Centrale vapeur PerfectCare Elite que je conseille
Le Calor GV8962 Pro Express Control Plus :  La centrale vapeur Calor GV8962 Pro Express Control Plus que je conseille

 

Les ciseaux !

À priori, quand on pense couture on pense assez vite aux ciseaux. C’est un élément essentiel de la boite à couture et vous allez voir qu’il ne va pas falloir investir dans une seule paire de ciseaux… mais au moins 3 ! Pourquoi ?!

Les ciseaux à papier

Il y a une règle à connaitre en couture, c’est le rôle des ciseaux. En effet, chaque paire à son utilité et ne doit être utilisée que pour ça ! Ainsi, vos ciseaux à papier ne doivent couper que du papier, et votre paire de ciseaux à tissus ne doit couper que du tissu ! C’est assez simple, franchement !

À quoi servent les ciseaux à papier ? Et bien, je vous le donne dans le mille : à couper du papier. Notamment ceux des patrons que vous allez devoir recopier. Il n’est cependant pas nécessaire de dépenser des sommes folles dans cet accessoire, des ciseaux en métal achetés en grande surface suffisent amplement.

Les ciseaux de couturier

C’est le nerf de la guerre. Si vous avez de mauvais ciseaux pour découper votre tissu, soit votre découpe sera n’importe comment, soit cette étape (pourtant incontournable) sera un calvaire pour vous. Alors avant de vous précipiter, lisez bien ce qui suit :

Toutefois choisir une bonne paire de ciseaux pour le tissu n’est pas synonyme de dépenses énormes. Car il y a de bons ciseaux bon marché.

Les points à voir :

  • La taille des lames : idéalement entre 20 et 25 centimètres. Plus la paire est grande, plus vous découpez facilement. Ensuite, essayez de choisir un modèle avec le bout assez fin. Ça sera plus pratique pour découper de grandes longueurs.
  • Le manche : en plastique, il est ergonomique et plus agréable. Si vous avez la possibilité de faire un test avant d’acheter, faites-le histoire de vous en rendre compte (mais je sais, c’est parfois compliqué avec les emballages).
  • Le poids : plus votre paire de ciseaux est lourde, plus vous serez à l’aise pour couper les matières épaisses ou plusieurs couches de tissus. En revanche, les ciseaux lourds sont fatiguants à la longue… Il faut donc essayer de trouver un point d’équilibre entre ces 2 critères…

En fin de compte avant d’acheter une paire de ciseaux, prenez-la en main pour voir si elle vous convient. Si vous la trouvez trop lourde rien qu’en la manipulant, il y a de forts risques que ça ne s’améliore pas avec le temps. Car non, on ne se muscle pas en cousant !

Mes conseils :
Les Ciseaux Fiskars Classic 21cms : Les Ciseaux Fiskars Classic 21cms que je conseille
Ciseaux Premax 10621 : Les Ciseaux Premax 10621 que je conseille
Ciseaux Fiskars 9162S Amplify : Les Ciseaux Fiskars 9162S Amplify que je conseille

Les ciseaux de broderie

Premièrement, ces petits ciseaux doivent être fins et pointus. Certains sont légèrement courbés à l’extrémité, ce qui facilite la coupe des fils de couture. L’utilité de cette paire de ciseaux est la précision ! Idéaux pour couper les fils de couture à ras et pour couper le tissu dans les coins. C’est pourquoi les pros préconisent de l’utiliser pour découdre les coutures au besoin, en remplacement du découd-vite (dont je parle juste en dessous).

Mes conseils :
Fiskars 9807 Classic : Ciseaux de broderie Fiskars 9807 Classic que je conseille
Premax F11150312D : Les Ciseaux de broderie Premax F11150312D que je conseille

Le découd-vite

Comme son nom l’indique, ce petit accessoire sert à … défaire rapidement des coutures ! Il va vous arriver de vous tromper, de devoir refaire des choses… Et ce petit outil sera votre meilleur ami dans ces moments de détresse ! Par contre, faites attention en l’utilisant à ne pas y aller trop fort pour ne pas trouer votre tissu… C’est le risque ! Le découd-vite sert également à ouvrir les boutonnières.

Mes conseils :
Prym Découseur grand modèle : Le découd-vite Prym Découseur grand modèle que je conseille

 

Les épingles

Vaste sujet pour un si petit truc ! Il y a plus de types d’épingles que de sorte de fromage en France ! Bon, OK, j’exagère un peu ! Mais selon le tissu que vous allez utiliser, selon l’endroit où vous allez devoir épingler, l’épingle ne sera pas la même… Dans la pratique, vous allez vite jeter votre dévolu sur une sorte. Passage en revue rapide :

  • Les épingles de ménage en acier, qui servent un peu à tout, mais qui font mal aux doigts. Ici.
  • Les têtes de verre, mes préférées ! On peut les repasser, elles sont faciles à attraper et à repérer sur le tissu. Là !
  • Les épingles à nourrice, personnellement, je ne m’en sers que pour passer un élastique dans une coulisse de pantalon ou de jupe. Bref, ce n’est pas essentiel au départ ! vous pouvez en acheter ici.
  • Les pinces « Clover ». De petites pinces en plastique, qui remplacent quasiment les épingles. Elles se fixe partout, ne piquent pas les doigts et ne trouent pas les tissus. C’est pour cette raison que j’en parle ici. Je les adore !! Et c’est indispensable pour maintenir 2 morceaux de cuir sans abimer la matière. Achetez-les ici.
  • Le porte-épingle ! L’objet caractéristique de la couturière. Permet de « stocker » ses épingles. Il en existe plusieurs sortes : à mettre au poignet, à poser sur la table de travail, aimanté… Vous avez le choix !
    Mes conseils :
    Le fameux porte-épingles de poignet : Le porte-épingles que je conseille
    Porte-épingles à poser : Porte-épingles de table que je conseille

 

Les règles

Des règles en couture, il va vous en falloir.. Moi, j’en ai 7 différentes ! Et je pense que je ne suis pas le pire et que certaines personnes les collectionnent ! Ces différentes règles vont vous rappeler tous les cours de géométrie à l’école, avec ce vieux professeur qui ne sentait pas bon et qui vous collait de sales notes !

Même si vous ne comptez pas vous lancer dans la création de vos propres patrons, les règles sont essentielles pour recopier un patron proprement ! Pas question de faire ça à main levée !! Je vous l’interdis !

  • La grande règle à patchwork : Idéal pour tracer de grandes longueurs comme un pantalon. Par ici !
  • Le réglet : petite règle hyper précise en métal. Je m’en sers pour tracer, mais également pour mesurer coutures et ourlets ! Suivez le guide !

Pour commencer, vous pouvez aussi vous contenter d’une règle d’écolier basique ; au final, le but est de faire des traits droits ! Pas la peine de dépenser des fortunes pour ça, du moins au début !

 

Les outils de traçage

Une règle, c’est bien. Mais sans crayon ou stylo, ça va être compliqué de recopier quoi que ce soit, et encore plus de marquer le tissu que vous comptez utiliser ! En conséquence, il va falloir investir un peu dans des craies, des crayons et des stylos. Heureusement, ça n’est pas le plus cher !

  • les craies de tailleurs : pour « décalquer » le patron sur le tissu. en trouver ici
  • Les crayons : pour décalquer les patrons sur le papier à patron. Prenez-en un chez vous ! Rien de spécial !
  • Le stylo effaçable : ce n’est pas spécialement fait pour la couture, mais c’est tellement bien ! Personnellement je ne travaille plus qu’avec ces stylos qui s’effacent avec la chaleur du fer à repasser ! En effet, ils marquent bien le tissu et s’effacent comme par magie ! Il vous faut plusieurs couleurs pour contraster avec la couleur de votre tissu. ici

 

Le papier à patron

Lorsque vous voudrez travailler sur des patrons du commerce, plusieurs solutions s’offriront à vous pour les recopier sans abimer les originaux. S’il s’agit d’un patron PDF, vous pourrez toujours le réimprimer. Mais la plupart des patrons sont toujours aujourd’hui livrés sur support papier, qu’il convient de ne pas esquinter !

Il faut donc assez rapidement se demander comment les recopier pour pouvoir les garder le plus longtemps possible. Je sais par exemple que certaines familles se repassent les modèles de génération en génération !

Il vous faudra du papier à patron : trouvable ici

Certaines couturières utilisent du papier cuisson, ou de la nappe en papier, un peu moins chère et trouvable dans n’importe quelle grande surface. D’autres utilisent du papier calque. En définitive, c’est à vous de voir ce qui vous convient le mieux !

 

Voilà ! Il manque beaucoup de choses à cette liste. Mais c’est déjà un très bon point de départ si vous débutez en couture et ne souhaitez pas acheter n’importe quoi.

Je suis d’ores et déjà en train d’écrire des articles pour vous expliquer comment choisir sa première machine à coudre ! Personnellement, il m’avait fallu plusieurs semaines pour être sûr de mon choix, et j’espère vous éviter ce genre de galère !

Enfin pour être sûr de ne jamais rater un article plein de bons conseils, inscrivez-vous à la newsletter !!


Partagez-moi !

Auteur de l’article : Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

4 commentaires sur “Quel matériel pour bien commencer la couture ?

    Kasprzak Amélie

    (6 juin 2017 - 7 h 46 min)

    Bonjour, article très intéressant je suis couturière confirmée,(50 ans de métier) et quand je vois les investissements des (nouvelles) je suis effarée. Un minimum me permets de confectionner un maximum. Merci à vous . 😉

      Julien

      (9 juin 2017 - 11 h 16 min)

      Merci de votre commentaire ! Je suis absolument d’accord ! Au début nul besoin de dépenser des millions dans du matériel dont on est même pas sûr d’avoir besoin 😉

    Nancy

    (7 juin 2017 - 17 h 50 min)

    Merci beaucoup pour l article, j aime votre style d écriture. En me concernant, j ai aucun matériel et j ai jamais toucher une machine à coudre de ma vie et je veux vraiment avoir la couture comme loisir… En attente de plus d articles.

    Versasi

    (16 juillet 2017 - 13 h 55 min)

    Bonjour une petite astuce pour recopier les patrons j’achètedu plastique qui sert à protéger les sols quand on fait de la peinture chez leroy merlin
    Pratique et bon rapport qualité prix facile à stocker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.