Teinture Végétale : comment colorer vos textiles et laines ?

Partagez-moi !
  • 18
    Partages

Je pense que vous êtes déjà au courant : l’industrie de textile est l’une des plus polluantes au monde. Les teintures classiques sont bourrées de substances chimiques extrêmement nocives. 

Est-ce que nous sommes obligés de subir ce dictat dangereux pour notre planète et nous-mêmes ? Est-ce que des solutions moins dangereuses existent ? La réponse est oui !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler des alternatives industrielles, des certifications OEKO-TEX et GOTS (si vous avez envie d’en savoir plus, mon article est ici), mais des teintures naturelles, végétales que tout le monde peut fabriquer à la maison sans avoir recours à un laboratoire de chimie !

Cela a été une vraie découverte ! Jamais je n’aurai pensé un jour faire de la couture dans ma cuisine ! De plus, les nuances qu’on obtient sont vraiment étonnantes.

Pourquoi ne pas donner une nouvelle vie à un vieux drap ou t-shirt grâce à ces teintures ?

La teinture végétale, c'est simple et amusant

Comment teindre naturellement ses tissus et laines ?

Avant de commencer, il faut savoir que tous les tissus ne peuvent pas être teints avec la teinture végétale. On ne peut utiliser que des fibres naturelles : coton, lin, chanvre, soie, laine naturelle. 

Les fibres des étoffes synthétiques ne peuvent pas capter les colorants naturels.

Pour mettre toutes les chances de vos côtés, je vous conseille d’utiliser des tissus ou laines non teints.

On baigne le tissu dans un "mordant"

Première étape : le mordançage

Il faut savoir que les teintures végétales sont plus « fragiles » que les teintures traditionnelles.

Cette première étape du « mordançage » est importante et permet la meilleure absorption des colorants. 

En gros il crée les conditions idéales pour que votre teinture tienne le plus longtemps possible malgré le soleil, l’usure et les lavages.

Traditionnellement pour le mordançage, on utilise de l’alun, du fer ou des mordants végétaux.

Mais si comme moi vous n’en avez pas à la maison et pour faire au plus simple, vous pouvez utiliser tout simplement du vinaigre blanc.

On trempe les chutes de tissus dans une bassine de vinaigre blanc pendant au moins une demi-journée et on les sèche. Oui, ça pue un peu !

Les oignons ? C'est marron !

Deuxième étape : préparer votre teinture

Pendant cette expérience, j’ai testé 4 teintures faites avec : 

  • de l’avocat (la couleur obtenue va vous surprendre, car non, ce n’est pas le vert !) 
  • des oignons
  • du chou rouge
  • des fanes de carottes

Pour produire la teinture, il vous faudra une casserole (dont le volume dépendra de la quantité de tissu ou laine à teindre) sans aluminium et une spatule en bois.

Le poids de tissu à teindre doit correspondre au poids de colorant. Par exemple pour 150 g de tissu ou de laine vous devez avoir 150 g de fanes de carottes ou de chou.

On peut utiliser des avocats pour teindre des tissus et de la laine !

Pour les avocats, on utilise uniquement les écorces et les noyaux bien lavés de la chaire et séchés.

Déchirez en morceaux les écorces et mettez les noyaux entiers dans votre casserole.

Pour les oignons, on utilise uniquement les épluchures et je vous avoue qu’il vous faudra une bonne quantité ! Vous allez beaucoup pleurer !

Faites attention de ne pas mettre la chaire avec des épluchures, cela donnerait une odeur très spéciale !

La carotte comme teinture naturelle, c'est possible ! Mais pas orange

Pour les fanes de carottes (utilisez plutôt les fanes bien fraiches) et chou rouge, il faudra les hacher menu avant de mettre dans la casserole.

Remplissez votre casserole avec 3/4 de végétaux, ajoutez de l’eau et faites bouillir pendant environ 1 h.

Filtrez l’eau, débarrassez de toutes les épluchures et laissez refroidir.

On plonge le tissu ou la laine dans la préparation, on laisse chauffer et on attend !

Troisième étape : teindre le tissu

Après avoir plongé votre tissu dans la teinture, faites chauffer à feu moyen pendant environ 1 h en touillant régulièrement pour obtenir une couleur homogène.

Laissez dans la casserole pour que le tissu s’imprègne bien de la couleur. Plus vous laissez votre tissu immergé, plus la couleur sera foncée.

Rincez à l’eau claire et laissez sécher.

Les couleurs vont s’éclaircir un peu et c’est normal.

Quelques idées pour utiliser vos tissus teintés naturellement par la suite : des coussins, tapis d’éveil, tote bag, sacs à vrac…

Évidemment je ne suis pas devenu un spécialiste de la teinture végétale après cette première expérience, mais je pense continuer mes essais avec d’autres végétaux, et essayer de créer des motifs et tye & dye !

Et vous ? Avez-vous déjà essayé la teinture végétale ? Si oui, pour faire quoi et avec quel résultat ?!

Mes tissus après teinture maison !

Partagez-moi !
  • 18
    Partages

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

24 pensées sur “Teinture Végétale : comment colorer vos textiles et laines ?

  • 5 mai 2020 à 6 h 14 min
    Permalink

    Article très intéressant, merci beaucoup pour cette belle suggestion! Ça donne vraiment envie d’essayer!

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 7 h 11 min
    Permalink

    Je suis une dame âgée qui a pratiqué ces teintures dans ma jeunesse et notamment pour le tie-dye .
    C’était bien agréable .
    Je dois encore avoir un gros livre là dessus
    Merci pour vos tutos découverte récente. Le verbe coudre je l’ai conjugué à tous les temps .
    En fin de tuto du matériel de base vous ne vous servez pas de la roulette; dans le passé elle était utile avec du calque tissu pour reproduire des pinces par exemple.

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 7 h 28 min
    Permalink

    Je suis curieuse des couleurs finales, je pense que je vais tenter
    Merci beaucoup
    Belle journée 😊

    Répondre
    • 5 mai 2020 à 7 h 53 min
      Permalink

      BONJOUR JULIEN.
      Tout d’abord merci pour vos tutos et vos patrons.
      je ne sais pas si vous le savez, il existe aussi des plantes tinctoriales et aussi certaines épices.
      bonne journée.

      Répondre
    • 5 mai 2020 à 9 h 19 min
      Permalink

      Et pour finir avec l’avocat ça donne qu’elle couleur ???? 😁
      Merci pour cette découverte

      Répondre
      • 5 mai 2020 à 11 h 07 min
        Permalink

        Avec l’avocat on obtient un rose très joli, vieux rose.
        Par contre le chou rouge je ne suis pas sûre que la couleur tienne.
        Bonne journée

        Répondre
  • 5 mai 2020 à 7 h 30 min
    Permalink

    Super! J’adore le principe et merci pour le mode d’emploi.
    Par contre, je reste sur ma faim!! On ne voit pas le résultat !! Ça donne quelle couleur par exemple la teinture à l’avocat???? Il y a bien une toute petite photo à la fin de l’article mais non légendée!
    Merci Julien.

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 7 h 32 min
    Permalink

    merci pour cet article
    la teinture c’est super
    as tu essayer le curry et la betterave,c’est super aussi
    pour les peaux d’oignons,j’ai un sac et je les garde au fur et à mesure car il en faut vraiment beaucoup
    je garde mes chutes teintes pour un jeté patch
    belle journée

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 7 h 35 min
    Permalink

    pour le vinaigre faut il du vinaigre à8° simplement merci je me lance merci pour vos commentaire genevieve

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 8 h 07 min
    Permalink

    bonjour, merci pour les idées de teintes, j’ai déjà fait des essais sur les toiles à broder (point de croix) avec du thé, cela m’avait convenu !

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 10 h 41 min
    Permalink

    bjrs, oui je serai curieuse de connaitre les couleurs qui correspondent à chaque végétaux. Merci et bonne journée à vous.

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 11 h 06 min
    Permalink

    Pour obtenir ce joli bleu, il faut se servir de quoi ? c’est magique, merci !

    Répondre
    • 5 mai 2020 à 11 h 10 min
      Permalink

      Pour le bleu c’est en général de l’indigo mais là il faut avoir une cuve c’est plus compliqué, c’est une teinture tout à fait à part. On peut obtenir du bleu aussi avec le jus des haricots noirs que l’on trouve
      en magasin asiatique notamment. Mais je ne sais pas si la couleur perdure, il faut que j’essaie.

      Répondre
    • 5 mai 2020 à 13 h 12 min
      Permalink

      Merci pour la recette. Mais quelle couleur obtient-on avec les ingrédients proposés svp ? Car même si j aime testé je n’ai pas envie de me retrouver avec un tissu dont la couleur ne me plaira pas après pas mal d’heures de tests. Merci

      Répondre
  • 5 mai 2020 à 11 h 50 min
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces bonnes idées.
    Mais sont-elles aussi appropriées pour de la toile aida.
    Très bonne journée.
    Douby

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 12 h 51 min
    Permalink

    Bonjour Julien !
    Après avoir laissé tremper notre tissu dans le vinaigre blanc, faut-il, ou pas, le rincer avant le séchage ?
    Oui, j’ai déjà essayé la teinture avec du thé. J’ai juste oublié de fixer avec le vinaigre. Résultat ? Mon tissu est redevenu blanc, plus ou moins, au premier lavage ! ! ! Fini le côté temps longtemps de ma broderie ! !
    Alors, avocat, bleu ou bois de rose ? Bleu ! Non ? Bonne journée.

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 14 h 44 min
    Permalink

    Merci pour ces informations. quelle proportion de vinaigre d’alcool doit-on mettre dans la bassine ?
    Une fois les différentes étapes terminées, doit-on repasser pour fixer la couleur comme pour les teintures chimiques ?
    Encore une fois merci pour cet article intéressant.
    Bonne fin de journée.
    Pascale

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 17 h 06 min
    Permalink

    Super je cherchais comment teindre mon écheveau de soie et alpaga. Mais où peut-on trouver les proportions d’eau par rapport à l’élément vegetal. Cela m’intéresserait. Encore merci pour le partage.

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 21 h 07 min
    Permalink

    Bonjour. Merci d’aborder ce sujet. J’ai récupéré des anciens draps chez mes parents et je pensais justement les teinter pour les faire revivre.
    Marie-Christine

    Répondre
  • 5 mai 2020 à 23 h 27 min
    Permalink

    Bonsoir
    Quelque chose qui marche très bien et que j’ai fait plusieurs fois avec de la laine est la teinture à la feuille de noyer. Si on en met assez la couleur est marron profond vraiment superbe (Photos ci-dessous). Par contre il faut avoir des feuilles bien vertes et pour mon noyer pour le moment c’est trop tôt 😉 peut-être plus au sud ?
    https://celinetricotecoud.wordpress.com/2015/08/23/tuto-teinture-a-la-feuille-de-noyer/
    Bonne soirée

    Répondre
  • 6 mai 2020 à 13 h 30 min
    Permalink

    Incroyable transmission de pensée Julien ! Hier, suite au visionnage d’une de vos vidéos (sans rapport :-D), j’ai tenté une teinture avec du curcuma. et ça marche ! j’ai teinté une petite serviette que j’avais cousue pour ma fille (en remplacement des serviettes papier) et pour laquelle j’avais recyclé un des langes en coton que j’avais achetés quand elle était bébé. 13 ans plus tard, je les ai encore ! Dommage que je ne puisse vous joindre une photo ;). J’ai obtenu un très beau jaune, tirant un peu sur l’orange, très lumineux ! Aujourd’hui, je teste avec d’autres tissus à motifs. Ah… j’ai oublié de préciser que j’ai ajouté.. un peu de paprika :=D. En tout cas, c’est top et ça ne dégorge pas. Merci de partager avec nous votre démarche, vous êtes très inspirant. MC

    Répondre
  • 24 mai 2020 à 1 h 13 min
    Permalink

    Bonjour,
    Un immense merci pour vos vidéos aussi joyeuses qu’utiles.
    Pour la réalisation de costumes médiévaux et notamment celui du gueux (lin issu de vieux draps), nous avions utilisé des pelures d’oignons, du thé, du brou de noix (décevant), de la chicorée, des épices et de la terre transformée en gadoue (on s’amuse comme on peut !). Séparément, cela avait donné de (jolies ?) teintes allant du jaune clair en passant par différents marron. Pour le résultat, nous avons été très satisfaites. Les couleurs ont plus ou moins tenu après le lavage (pourtant délicat), et si c’est à refaire, nous suivrons les conseils donnés avec le vinaigre blanc.
    Surtout ne changez rien ! GAC

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.