fbpx

La Charlotte à Saladier — Zéro Déchet

Partagez-moi !
  • 24
    Partages

Il y a une matière que nous essayons de virer à la maison, c’est le plastique ! Surtout celui à usage unique, qui ne sert qu’une fois et qui termine à la poubelle.

Je vous avais déjà proposé de réaliser des bee’s wrap il y a quelque temps. Avec la charlotte, le principe est similaire : on remplace le film plastique utilisé en cuisine, par une solution réutilisable et écologique.

Et gros avantage pour nous, couturières et couturiers : c’est très simple à fabriquer ! Et la nourriture sera conservée aussi bien qu’avec un film alimentaire transparent qu’on connait tous !

Les ingrédients pour la couture !

La taille du coupon de tissu dépend du saladier/bol pour lequel vous comptez coudre la charlotte. Pour un bol d’un diamètre de 17 centimètres, il faut découper un cercle de 31 centimètres.

Le calcul est simple : il faut ajouter 6,5 centimètres de tissu tout autour du récipient. Donc 13 cm au diamètre du contenant.

Pour un bol d’un diamètre de 17 centimètres, il faudra une charlotte dont la taille au départ est de 30 cm (17 cm du bol, et 13 cm tout autour).

Les dimensions pour un bol ou casserole de 17 cm de diamètre

Pour le choix du tissu, je vous conseille de recycler de vieux draps, tee-shirts, chemises, robes ou d’utiliser des chutes de tissus.

L’avantage d’utiliser des matières recyclées, c’est qu’elles ont déjà été lavées de nombreuses fois et que les éventuelles substances chimiques présentes dessus n’y sont plus !

Si vous souhaitez utiliser du tissu neuf, choisissez du tissu bio, ou au mieux Oeko-tex pour éviter les substances dégueu qui risqueraient d’entrer en contact avec les aliments !

Bien que la charlotte ne soit pas en contact direct avec la nourriture, je vous conseille d’utiliser ce qu’il y a de mieux pour votre propre sécurité.

Pour le tissu sur la face intérieur de la charlotte, vous pouvez aussi opter pour du PUL, qui est une matière adaptée au contact alimentaire.

Les charlottes à saladier tiennent sur les récipients grâce à un élastique. Pour faire les miennes, j’utilise un élastique plat de 7 mm, que vous trouverez ici.

Pour calculer la longueur dont vous avez besoin, il suffit de calculer 50 % du périmètre du cercle de tissu.

Vous êtes nul.le en maths, comme moi ? Pas de problème, j’ai trouvé un calculateur en ligne. Cependant, prenez garde à bien indiquer le rayon du cercle (la moitié du diamètre).

Le calcul du périmètre du cercle, pour adapter l'élastique

Et à partir du résultat, vous divisez par 2 et vous aurez la longueur nécessaire pour l’élastique !

Dans le cas d’un bol de 17 centimètres, le cercle de tissu mesure 30 centimètre de diamètre, donc 15 cm de rayon. Le périmètre est de 94 cm, et j’aurai besoin de 47 cm d’élastique plat !

Enfin, vous aurez besoin d’une épingle à nourrice pour faire passer l’élastique dans la coulisse de la charlotte. Je vous explique tout ça un peu plus loin dans le tuto.

La découpe et la couture des tissus

Pour coudre une charlotte à saladier, nous avons besoin de 2 cercles de tissu. Pour découper un cercle de tissu facilement, je vous conseille de partir d’un carré ayant les côtés de la taille du cercle.

On plie le tissu en 4, puis on va tracer un arc de cercle.

Donc, pour faire un cercle d’un diamètre de 20 centimètres, vous coupez un carré de 20 centimètres, puis vous le pliez en 4.

À l'aide d'un mètre ruban, ou d'une simple ficelle, on trace l'arc de cercle

Ensuite, avec votre mètre ruban ou une simple ficelle, vous allez tracer un arc de cercle entre les deux coins.

On découpe ensuite le coupon de tissu le long de l'arc de cercle

On fait la même chose pour le second tissu.

On découpe deux fois le cercle de tissu

Petite particularité pour la couture, nous allons faire une couture anglaise, ce qui nous permettra par la suite faire passer l’élastique dans une coulisse.

Pour cela, on dispose les deux cercles de tissu envers contre envers, on épingle tout autour, et on va coudre à 0,5 centimètre du bord.

Pour la couture anglaise, les tissus sont disposés ENVERS contre ENVERS.

Mais attention, on va laisser une ouverture de 5 centimètres pour pouvoir retourner la charlotte par la suite.

On débute la couture anglaise en piquant au point droit à 5 mm du bord

À la machine à coudre, au point droit avec le pied-de-biche standard, on pique à 5 millimètres du bord en débutant et terminant par un point d’arrêt.

Je me répète, mais n’oubliez pas de laisser une ouverture de 5 centimètres !

On laisse une ouverture de 5 mm pour pouvoir retourner la charlotte

Il va falloir cranter tout autour du cercle. Cranter les arrondis, c’est donner de petits coups de ciseaux dans la marge de couture pour permettre de belles coutures lorsqu’on retourne ensuite l’ouvrage sur l’endroit (et dans notre cas, sur l’envers à cause de la couture anglaise).

On crante les arrondis pour un meilleur rendu et de plus belles coutures !

Puis, on retourne le cercle sur l’envers en le faisant passer par l’ouverture qu’on a laissée. On donne un petit coup de fer à repasser. Puis à nouveau à la machine à coudre, on pique cette fois-ci à 1,5 centimètre du bord du tissu, au point droit.

On pique à 1,5 cm du bord

À nouveau, on laisse une ouverture de 5 centimètres pour permettre le retournement de la charlotte sur l’endroit.

On débute et termine la couture par un point d’arrêt.

Les petits fils de couture qui dépassent, hop hop hop, on les coupe !

Puis on retourne l’ouvrage sur l’endroit, en le faisant passer par les ouvertures qu’on a laissées.

L’élastique plat

Passons à l’étape que je préfère : l’insertion de l’élastique !

On pique le bout de l'élastique avec une épingle à nourrice, et on l'insère dans la coulisse

On commence par piquer le bout de l’élastique avec l’épingle à nourrice. Puis on fait passer l’élastique à l’intérieur de la coulisse créé les deux coutures.

On se sert de l’épingle à nourrice pour faire avancer l’élastique dans la coulisse. C’est un petit coup de main à prendre, mais c’est assez réjouissant !

Lorsque l'élastique ressort, on fait se superposer les 2 extrémités avant de les coudre

Lorsque vous avez fait le tour, vous faites ressortir l’élastique et posez les deux extrémités l’un sur l’autre, sur 1 centimètre. Épinglez.

À la machine à coudre, on va piquer au point zigzag l’élastique. Vous insistez bien pour que ça tienne ! L’idée, c’est que ça soit durable !

On rentre l’élastique à l’intérieur de la coulisse, et le tirant un peu. Puis on referme l’ouverture laissée en rentrant les marges de couture à l’intérieur et en piquant au point droit au plus près du bord à la machine à coudre.

On referme l'ouverture laissée au point droit de la machine à coudre

Votre charlotte à saladier est terminée, bravo à vous !


Partagez-moi !
  • 24
    Partages

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

17 pensées sur “La Charlotte à Saladier — Zéro Déchet

  • 1 octobre 2019 à 10 h 03 min
    Permalink

    Bonjour Julien,
    Merci pour ce nouveau tuto, toujours très bien expliqué !
    Je me demande pourquoi on fait une couture anglaise sur cet accessoire plutôt qu’une couture endroit contre endroit classique (raison esthétique) ?
    Et j’avais vu également votre tuto sur les bee’s wrap. Du coup, d’un point de vue pratique, quand utilise t-on un bee’s wrap et quand utilise t-on plutôt une charlotte ? Si on devait en choisir un, lequel préférer ?
    Bonne couture !

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 54 min
      Permalink

      Je trouve la charlotte + esthétique, personnellement. Concernant la couture anglaise, je me disais que ça ferait moins de coutures apparentes, et du coup sans doute moins de déchets alimentaires qui se coinceraient dans les coutures !

      Répondre
  • 1 octobre 2019 à 10 h 32 min
    Permalink

    Ah super génial ! sus au plastique qu’on est obligé de jeter ensuite ! Merci Julien !

    Répondre
  • 1 octobre 2019 à 12 h 00 min
    Permalink

    Merci
    Mais le Pul alors se met côté intérieur de la charlotte donc il est sur les aliments sans les toucher bien sûr
    Je vais me commander du Pul
    Merci pour le tuto vous êtes génial
    Pattralala

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 48 min
      Permalink

      Le PUL est censé être « sain » avec les aliments. Donc il peut être en contact avec… Personnellement, je n’utilise que du coton donc j’évite le contact quoi qu’il arrive.

      Répondre
  • 1 octobre 2019 à 12 h 15 min
    Permalink

    Bonjour

    merci pour ce tuto.
    pour le calcul de la longueur de l’élastique c’est 70 % du périmètre ou 50 % ?
    cordialement
    SB

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 46 min
      Permalink

      Bonsoir Sophie ! Merci de m’avoir signalé la faute ! C’est 50% pour l’élastique. Au départ, j’étais parti sur un peu + long, mais je trouvais que ça ne serrait pas bien les récipients, donc j’ai raccourci.

      Répondre
  • 1 octobre 2019 à 12 h 44 min
    Permalink

    Bonjour Julien,
    Une question pratique par rapport aux Charlottes en tissu : ça garde bien l’aliment au frais et il n’y a pas d’odeurs?
    Car je ne connais pas du tout et je pensais que l’odeur pouvait passer à travers le tissu.
    Merci d’avance pour votre retour et aussi pour tous ces supers tutos!
    Claire

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 51 min
      Permalink

      Bonsoir Claire ! Les charlottes en coton tout simple évite que les aliments ne se dessèchent trop vite. Mais l’air passe à travers, et l’humidité reste. Ce n’est pas hermétique comme le plastique. Sauf si vous utilisez du PUL. Dans ce cas, on approche des caractéristiques du film plastique.

      Répondre
  • 1 octobre 2019 à 14 h 20 min
    Permalink

    Bonjour , fort intéressant et merci pour ces explications faciles et simple à réaliser , par contre vos liens ne fonctionne pas …. Oeko-tex et du PUL,

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 51 min
      Permalink

      Bonsoir 😉 Chez moi les liens fonctionnent :/ Je ne sais pas trop comment vous aider !

      Répondre
      • 6 octobre 2019 à 5 h 14 min
        Permalink

        Bonjour Julien
        Merci pour les tutos et toutes vos bonnes astuces.

        Répondre
  • 1 octobre 2019 à 14 h 29 min
    Permalink

    Super! J’ai tout le matériel, j’avais vu des tutos pour en faire, mais avec un seul tissu et un biais. Votre méthode semble simple… Ma maman m’en a demandé pour son cadeau de Noël… Avec du coton enduit, ça passe (si je ne l’utilise pas sur la face en contact avec l’intérieur du saladier)?
    Merci encore!

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 52 min
      Permalink

      Avec du coton enduit, ça fonctionne bien, oui 😉

      Répondre
  • 1 octobre 2019 à 16 h 11 min
    Permalink

    Bonjour,
    non il n’y a pas de zéro déchet !!! et le lavage des charlottes comme le rejet de lessive, malgré le traitement de l’eau, donc pour moi c’est le papier aluminium, lui il est recyclé.
    Cordialement.

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 19 h 44 min
      Permalink

      C’est vrai que l’alu, ça demande pas trop d’énergie pour être fondu 😉 À peine 660°c
      De plus, il me semble avoir vu un reportage expliquant qu’il n’existait pas en France d’usine de recyclage des métaux, et qu’il fallait balader tout le métal sur 3000 kms. Donc désolé, je préfère faire une machine de temps en temps 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.