Comment choisir son tissu bio ?

Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Si vous souhaitez faire attention à la planète pour votre prochaine cousette, suivez le guide !

Ce n’est plus un secret pour personne : l’industrie de la mode et du textile est l’une des plus polluantes au monde.

Avec l’explosion de la fast fashion et de ces pièces peu coûteuses produites en masse par les grandes marques, la production de vêtements a désormais un coût écologique et humain important.

La culture du coton, notamment, nécessite de grands volumes d’eau et de nombreux produits chimiques.

Si vous vous êtes mis·e à la couture pour réduire votre empreinte carbone, pas de panique !

Depuis une vingtaine d’années, les textiles bio se développent. Et avec eux, des labels de certification qui sont là pour vous aider à y voir plus clair.

Tissage du tissu bio, dans une usine

Les labels

Ces dernières années, de nombreux labels ont émergé. Attention cependant au « greenwashing », cette pratique qui vise à faire croire qu’un produit est écologique alors qu’il ne l’est pas tout à fait !

Pour les tissus, la règle est simple. Si vous voulez être vraiment sûr·e de ne pas vous tromper, alors cherchez le label GOTS (Global Organic Textile Standards). Cette certification est décernée pour les fibres naturelles (coton, lin, chanvre) par des organismes comme Ecocert pour la France.

Le label GOTS

Logo du label Gots (bio)

Le label GOTS a la particularité d’intégrer à la fois les aspects écologiques de la production du tissu, mais aussi les aspects sociaux, et ce sur toutes les étapes de la production.

L’organisme certificateur indépendant contrôle que la production des textiles correspond à un cahier des charges strict.

Les garanties de cette certification sont nombreuses : un tissu GOTS contient au moins 95 % de fibres biologiques, toutes les étapes de production sont contrôlées, les métaux lourds toxiques et OGM sont bannis, les fabricants doivent s’engager à minimiser leurs déchets, leurs emballages ne doivent pas contenir de PVC, la gestion de l’eau est contrôlée…

Les critères sociaux sont aussi pris en compte : amélioration des conditions de travail, contrôle des salaires et horaires de travail, liberté syndicale, abolition de la discrimination et du travail des enfants…

Tous ces points sont vérifiés lors d’audits de contrôles annuels menés à chaque étape de la production et chez chaque intermédiaire. 

Le label Oeko-Tex 100

Logo du label Oeko-Tex

Si vous cherchez à acheter du tissu bio, vous croiserez sûrement aussi le label « Oeko-Tex 100 ». Cette appellation n’est cependant pas aussi fiable que la certification GOTS. Elle vise simplement à garantir qu’un tissu ne contient pas de produits toxiques.

Chaque étape du traitement est contrôlée, mais ce label ne garantit pas que la fibre est naturelle (on trouve par exemple du polyester certifié Oeko-Tex). Il ne garantit pas non plus des conditions de production socialement responsables.

L’Union européenne a aussi créé le label Écolabel, géré par la Commission européenne. Il garantit un pourcentage minimum de coton bio, l’absence de substances nocives et surveille les conditions dans lesquelles les fabricants produisent leurs tissus.

Cependant, il n’est pas aussi strict que le label GOTS et il ne garantit pas non plus de bonnes conditions de travail pour les ouvriers et ouvrières.

La provenance

Aucune de ces certifications ne garantit un tissu « made in France ». Si la France produit beaucoup de lin (notamment en Normandie) ou de chanvre, il est rare (voire impossible) que le coton bio soit d’origine française !

La fibre bio peut venir d’Inde, de Chine ou de Turquie puis être tissée et filée en France. Cela ne signifie pas que le tissu ne sera pas bio. Vérifiez la certification pour être sûr·e que chaque étape porte la garantie GOTS !

En règle générale, les merceries indiquent ce label clairement ! S’il n’y a rien de marqué, passez votre chemin.

Le transport des tissus se fait généralement par bateaux

Le coton, mais pas seulement

Il est fréquent de parler de « coton bio », mais d’autres matières naturelles peuvent être bio et parfois plus écoresponsables.

C’est par exemple le cas de la culture du lin, qui est naturellement peu gourmande en eau et en pesticide.

Ou de celle du chanvre qui ne nécessite pas l’utilisation de produits phytosanitaires.

Ils ne sont pas pour autant « naturellement » bio, vérifiez donc une nouvelle fois les garanties et les labels !

Ces dernières années, d’autres fibres présentées comme écologiques ont émergé, notamment le Lyocell ou Tencel, fabriqué à partir de pulpe de bois.

La fabrication de ce dernier ne nécessite que très peu d’eau, ce qui justifie qu’il soit souvent présenté dans les matières écologiques.

Cependant, il ne s’agit pas d’un tissu bio, puisque les labels comme GOTS ne s’appliquent qu’aux fibres naturelles.

Attention donc aux appellations trompeuses.

Acheter ses tissus en gros, c'est l'occasion de faire des économies

Le juste prix du bio

Il n’est pas rare d’entendre que le coton bio, ou les vêtements en coton bio sont coûteux. Il faut cependant penser à tous les éléments qui entrent en considération dans leur production : meilleure utilisation des eaux, absence de pesticides, juste rémunération des travailleurs et travailleuses…

Cette chaîne de production contrôlée a un coût plus élevé que celui de la fast fashion. Tous ces éléments sont à prendre en considération au moment de l’achat.

Pour essayer, selon les moyens de chacun·e, de rendre la couture plus éthique et responsable !

Et vous, essayez-vous de coudre avec du coton bio ?


Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Pauline Le Gall

Pauline est journaliste, spécialisée dans la culture. Elle est pigiste pour plusieurs médias web et papier. Sur son temps libre, elle est aussi passionnée de couture et de tricot, deux activités qu'elle pratique depuis plus de dix ans.

7 réflexions sur “Comment choisir son tissu bio ?

  • 11 février 2020 à 8 h 01 min
    Permalien

    Article très intéressant, vous nous fournissez de précieuse infos, merci pour tout ça

    Répondre
  • 11 février 2020 à 11 h 51 min
    Permalien

    Bonjour, depuis un an je m’intéresse aux tissus bio et particulièrement ceux labellisés GOTS, dernièrement j’en ai acheté plusieurs en profitant des soldes car ils sont effectivement beaucoup plus chers mais je suis contente de coudre des tissus respectueux tout au long de la chaîne de leur production

    Répondre
  • 11 février 2020 à 15 h 55 min
    Permalien

    Bonjour, je vous suis depuis le Québec, de plus je demeure en région. Ici les tissus certifiés « bio » ne sont pas facile d’accès malgré ce fait ma décision de n’utiliser que des tissus biologiques ou du moins éco-responsables demeure ferme.
    Bravo pour tous vos tutoriels et articles.
    Diane

    Répondre
  • 12 février 2020 à 13 h 36 min
    Permalien

    Merci beaucoup pour cet article ! Ça me précise la différence entre oeko-tex et gots !! J’ai une question concernant ces labels. Quand est il de la certification une fois le produit transformé? Je me m’explique : j’achète mon tissu labellisé oeko-tex ou gots…je coupe et je couds un coussin doudou avec ce tissu…si je précise qu’il est en tissu oeko-tex ou gots il paraît que je suis en infraction car paraît il , il faut que j’ai demandé la certification du label pour le tissu une fois transformé… ça me laisse perplexe. Pour moi si le magasin le vend labellisé pourquoi je devrais le faire à mon tour??????????

    Répondre
    • 13 février 2020 à 0 h 50 min
      Permalien

      Bonjour Nathalie. À ma connaissance, vous pouvez tout à fait dire que vos créations sont faites avec un tissu Gots ou Oekotex. Mais il faut pouvoir le prouver (donc penser à bien garder les bons de commandes)
      Cependant, vous êtes en infraction si vous écrivez « coussin Gots » ou « Doudou certifié Oeko-Tex ». Ces labels s’appliquant aux processus, il faut que les organismes qui les gèrent viennent vérifier comment ça se passe lorsque vous fabriquez les objets ou vêtements.
      Pour Le Papa de Jojo, nous n’avons jamais eu de problème avec la DGCCRF, malgré quelques contrôles. Tous les tissus que nous utilisons sont Oeko-Tex, certains sont Gots. Mais les salopettes ne sont pas certifiées. Juste les tissus et les boutons pressions.

      Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à passer un petit coup de fil à la répression des fraudes. Ils sauront vous dire avec précision ce qu’il convient de faire à ce sujet 😉

      Répondre
  • 25 septembre 2020 à 10 h 44 min
    Permalien

    Bonjour, et merci pour cet article !
    Je suis plus que convaincue par les tissu bio GOTS. Je ne couds que ça et me suis même spécialisée dedans. J’ai ouvert ma boutique en ligne récemment afin d’y vendre mes créations, mais aussi y vendre ces merveilleux tissus bio GOTS. Le prix est, en effet, plus élevé, il faut donc acheter la juste quantité. Cela fait partie de la démarche pour avoir une couture éthique et responsable.
    Je vous souhaite une très bonne journée.

    Juliette – Les Cousettes Éthiques.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.