J’ai regardé Next in Fashion, saison 1

Partagez-moi !
  • 1
    Partage

La couture et la télévision ont toujours été pour moi, très liées. Si je n’avais pas regardé, par hasard, Cousu Main sur M6 il y a 6 ans, jamais je ne me serais mis à la couture, et jamais ce blog et la chaine YouTube n’auraient vu le jour.

Émission Cousu Main sur M6, avec Cristina Cordula

Cousu Main est a été le déclencheur de mon envie d’essayer la couture. Malheureusement, cette émission n’aura duré que 3 saisons, et s’est arrêtée en 2017.

Quelle ne fut pas ma joie de découvrir que Netflix avait produit un show similaire, dont la saison 1 est disponible depuis fin janvier sur la plateforme !

Le principe de Next in Fashion est assez proche de Cousu Main, à la différence que les participant.e.s sont tous professionnels aguerris.

Il s’agit d’un concours de couture, dans lequel s’affrontent 18 candidats autour d’un thème différent à chaque épisode. On passe ainsi d’un thème « Tapis Rouge » à « Rock » ou « Militaire ».

Pour le grand gagnant, 250.000 dollars et la promesse d’une diffusion mondiale de la collection de vêtements via un site e-commerce partenaire.

Chaque épisode se conclue par un défilé de mode qui n’a pas grand-chose à envier aux shows des grandes maisons de couture, ainsi que par l’élimination d’un ou deux candidat•e•s.

Les candidats de l'émission

Téléréalité ou Fiction ?

N’espérez pas apprendre des trucs de couturiers en regardant Next in Fashion. Si la couture y est très bien filmée, les seules petites choses que vous retiendrez concerneront le stylisme.

C’est le même constat que pour les émissions de cuisine : si vous les regardez dans l’espoir de devenir un cuistot d’exception, vous risquez d’être déçu !

On regarde ces concours parce que les personnages y sont attachants, et parce que le show est bien réalisé.

Certains candidats avec les présentateurs

Chaque épisode de Next in Fashion est ponctué par quelques conseils de style prodigué par l’un des deux animateurs : Alexa Chung (mannequin et styliste), et Tan France (styliste et présentateur TV). Tous les deux sont plutôt marrants et ne se prennent pas trop au sérieux. Ce qui, dans l’univers de la mode, est assez agréable !

Une émission dure entre 55 minutes et 1 heure. On n’a donc pas trop le temps de s’ennuyer.

Minju KIM, candidate à Next in Fashion sur Netflix

On y voit à chaque fois toutes les étapes du processus créatif des différents couturiers. La recherche d’idée aux dessins. Puis du choix des tissus et mercerie. Et enfin la couture et l’habillage des mannequins qui défileront avec les vêtements fraichement créés.

L’architecture des 10 épisodes est identique, si bien qu’on prend plaisir à suivre la compétition, attendant avec impatience le moment du défilé pour pouvoir admirer pleinement les créations des différents couturiers.

Tout va très vite. Le montage est assez nerveux et il y a intérêt à bien comprendre l’anglais (ou lire très vite les sous-titres en français) pour suivre !

Mais ce qui m’a le plus impressionné, c’est la qualité des costumes qui sont réalisés dans un temps record.

Les tenues de défilé sont imaginées et cousues en 1 jour et demi à chaque fois (sauf pour la finale, mais je ne vous spoile pas !).

Et ce qu’arrivent à faire ces couturiers en si peu de temps est bluffant ! Si bien qu’on peut se demander si tout est bien cousu pendant le temps imparti… C’est une émission de télé, alors tout est possible 🙂

Un jury de stars

Ce qui donne à Next in Fashion une certaine aura de prestige, c’est les jurys invités à chacun des défilés. Tommy Hilfiger est probablement le plus connu de tous, mais les autres n’ont pas à rougir de leur palmarès.

Tommy Hilfiger est l'invité en tant que juré de l'émission

Ils prennent le temps de discuter avec les candidats. Ils les conseillent, leur donne des pistes pour progresser. L’échange autour de leurs points de vue est très intéressant et constructif.

On en revient à Top Chef : quand un cuisinier étoilé goûte un plat et déclare que ce dernier est délicieux, vous n’avez pas d’autre option que de le croire sur parole. Il fait figure d’autorité. Même si vous n’aviez jamais entendu parler de lui deux minutes avant, vous êtes persuadé qu’il a raison.

L’effet est le même avec une émission de mode. Je ne connaissais pas la plupart les stylistes et créateurs de mode invités à venir juger les candidats. Mais quand untel dit qu’un pantalon n’est pas original ou qu’une veste est incroyable, je le crois sur parole… même si devant ma télé, je trouve la tenue de défilé formidable, et une autre toute pourrie !

Je considère Next in Fashion comme une émission de divertissement. Si vous la regardez en espérant pouvoir y piocher des astuces pour mieux coudre, vous risquez d’être déçu.

Par contre, si vous la regardez comme on regarde Top Chef ou Koh Lanta, alors ça a des chances de bien vous plaire !

J’ai personnellement « bingé » cette série en 3 jours, ce qui m’arrive rarement (voir jamais). Et j’attends maintenant la saison 2 avec impatience !


Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

6 pensées sur “J’ai regardé Next in Fashion, saison 1

  • 25 février 2020 à 9 h 18 min
    Permalink

    Excellente émission pour bosser l’anglais sans s’en rendre compte !
    Merci pour ce partage.

    Répondre
  • 25 février 2020 à 10 h 02 min
    Permalink

    Merci pour ce partage, dommage que l’emision ne soit pas soutitrer ou traduite en français. Mon anglais est super nul . ????

    Répondre
    • 25 février 2020 à 15 h 02 min
      Permalink

      Bonjour Valérie ! L’émission est sous-titrée en français, mais ça va assez vite !

      Répondre
  • 25 février 2020 à 11 h 24 min
    Permalink

    J’ai commencé à regarder. J’avoue que c’est pas trop mon truc la haute couture en général !
    Contente quand même qu’il y a une nouvelle émission su la couture. Mais j’avoue que ce que j’aimais vraiment dans cousu main, c’est que justement c’était des amateurs !

    Répondre
  • 25 février 2020 à 15 h 09 min
    Permalink

    Excellente série, avec des gens de talent, on est vite accrochés ! À recommander !

    Répondre
  • 2 juin 2020 à 1 h 31 min
    Permalink

    Bonjour,
    Alors moi, ce ne sont pas forcément les émissions de couture qui m’ont amené à la couture, mais le… confinement. Même si ça faisait des années que je voulais m’acheter une machine, j’ai attendu l’excuse des masques (alors que j’ai eu mon 1er enfant il y a 16 ans, que de temps perdu :(). Bref après, cause confinement, je regardé les émissions de couture… que j’ai pu trouvé. Et d’ailleurs c’est en cherchant d’autres émissions que je tombe sur cette discussion. J’avoue que je ne connaissais pas « Next in fashion » (que je ne trouve pas sur Netflix en faisant une recherche rapide… à creuser.)
    Bon sinon, question binge-watching, je suis pas mal non plus :
    – Cousu main saison 3 (M6). ça a du me faire 3 jours. Mais depuis (donc là je parle de 4 semaines 😉 je re-regarde les émissions pour me détendre. Je n’ai regardé que la saison 3 car impossible de trouver les 1 et 2. Bien dommage.
    -The great british sewing bee (BBC). La saison 7 vient de se terminer. 10 émissions par saisons (sauf 1 et 2). J’ai tout vu sauf la saison 1 (que j’ai du mal à trouver). C’est l’émission ‘mère’ de Cousu Main. Et pour moi elle est largement meilleure. Même si je ne doute pas qu’il y a plus de couturiers au Royaume Uni, ce qui me gène dans la version française c’est que tout est simplifié, que les défis sont un peu moins recherchés et le temps laissé aux candidats parait un peu dérisoire des fois. Dans Sewing Bee, il y a 3 épreuves sur 2 jours et la plus longue est le 2e jour (7h30 d’épreuve, sur modèle). Il n’y en a que 2 dans Cousu Main et la plus longue est l’épreuve sur patron imposé, de 4h30 max). Je pensais qu’au début les français n’étaient pas aussi forts que les britanniques mais en fait, je me demande si ce n’est pas du à ce temps. Et pour moi, la grosse différence entre les 2 programmes, c’est que l’émission anglaise est aussi faite par des gens qui aime la couture, et pas que la télévision… Je ne suis pas aussi sévère envers M6 sur TopChef mais c’est sans doute un peu pareil. Ils ont quand même une grosse tendance à monter en épingle (désolé…) le moindre souci au détriment du sujet : la couture.
    Pour ce qui est de la langue, c’est bien sûr en anglais mais j’ai réussi à trouver les émissions sous-titrées (en anglais) et ça aide à la compréhension.
    -Arrivant petit à petit au bout de mes Sewing Bee, je me suis mis en recherche d’autres émissions et je suis tombé sur « Project Runway ». Alors là, attention les yeux, on est aux « States » et le sujet n’est pas complétement la couture mais la mode. C’est une émission qui en est à sa 18e saison ! Donc ça doit être une valeur sûre. Même si ça ne fait que 3M par épisode (comme sewing bee sauf qu’il y a moins d’habitants en UK/ la saison 3 de cousu main a fait 900000 par épisode je crois) .Il y a 14 épisodes par saison (16 candidats au départ). Je n’ai pour l’instant binge-watché ‘que’ 2 saisons (les 2 dernières s17 et s18. Alors là, effectivement, ça se prend au sérieux. Mais au bout de 2 émissions, on comprend que comme tout le monde se prend au sérieux (juges et candidats), ce n’est qu’une question d’habitude ;).
    Là, évidemment, les épreuves ne se comptent plus en heures (on est aux états unis) mais en jours… 1 ou 2 jours. Et il y a aussi le côté télé-réalité qui peut être saoulant, tous les candidats habitant ensemble dans un Penthouse à Brooklin (il n’y a pas une chambre par personne…). Ce sont aussi des candidats pour la plupart professionnels, contrairement aux émissions de la BBC et M6.
    Les émissions, là encore, sont trouvables avec sous-titres (en anglais) ce qui est salutaire car ça va plus vite que l’émission anglaise 😉
    – Par hasard, je suis tombé sur l’émission française (copie de Project Runway) de D8 « Projet Fashion », 1 seule saison. Je viens de regarder les 5 premières épisodes (il ne me manque que la finale). C’est interessant. Moins télé réalité que la version américaine mais je trouve que là encore, les producteurs abusent sur le temps laissé aux candidats. Et je doute que parmi eux (les producteurs) certains s’intéressent à la couture ou à la mode…
    -Enfin, outre les versions spéciales de ces émissions anglophones (avec des stars ou des enfants), j’ai découvert que les présentateurs de « Project Runway » jusqu’à la saison 16 inclue, étaient partis sur Amazon Prime Vidéo pour créer « Making the cut », version XXL du programme :
    Les « designers » viennent de tous les pays du monde (S1 : 12 candidats)
    L’émission est annoncée comme un concours de mode et non pas de couture (assumé)
    Les candidats ont d’ailleurs des couturières/ers qui montent leurs créations la nuit (!) d’après leurs directives.
    Les candidats ont tous leur propre marque de vétements.
    Les gains sont 4 fois plus importants environ (sachant que les gains dans la version de D8, sont 8 fois moins importants)
    Dès la première émission (la seule que j’ai regardé pour l’instant), les candidats prennent l’avion pour aller à Paris et le show se passe devant la tour Eiffel
    Il n’y a pas le côté télé réalité de « project runway » (et c’est très bien)
    Bref j’aime bien aussi.
    Et pour le coup il y a les sous titres en français (amazon prime vidéo)

    Et enfin il faut que je regarde next in fashion qui va surement être reposant 😉

    Pour finir, j’ai cru comprendre que je ne suis pas le seul à avoir profiter du confinement pour me mettre à la couture et espère vraiment que les chaines françaises comprendront rapidement qu’il y a sans doute un marché pour des émissions de coutures en France.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.