« Fait maison » en Couture : 5 erreurs à éviter !

Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Lorsqu’on fait de la couture, il y a une situation très injuste : le « fait maison » n’est jamais un compliment !

Contrairement à la cuisine, où c’est un gage de qualité, en couture c’est tout l’inverse ! 

Si quelqu’un vous dit que votre vêtement à l’air « fait maison », c’est qu’il y a des défauts visibles !

Dans ces conditions, comment faire pour éviter ces erreurs qui décrédibilisent votre travail ?

Mal choisir son tissu

Vous avez jeté votre dévolu sur un modèle de jupe longue fluide, et le manuel qui accompagne le patron recommande un type de tissu qui conviendra parfaitement à la couture du modèle.

Si vous êtes une personne expérimentée ou que vous connaissez très bien les tissus, vous saurez probablement quels textiles ont des similitudes et lesquels peuvent être utilisés comme alternative.

À l’inverse, si vous débutez en couture, je vous conseille très fortement de suivre à la lettre les recommandations, pour obtenir un résultat similaire à ce que vous aviez en tête !

En effet, utiliser un tissu qui n’aurait pas les bonnes caractéristiques techniques peut vous conduire à la catastrophe !

Le tomber du vêtement serait mauvais, et peut-être même que vous n’arriveriez pas à le coudre !

Essayez par exemple de coudre un t-shirt dans un tissu non élastique… Bon courage pour l’enfiler ensuite !

Sens de coupe, ou direction du tissu !

Lorsque vient le moment de couper votre tissu, il faut redoubler d’attention. D’une part, parce qu’en général nous achetons la quantité de tissu exacte, et donc que la moindre erreur nous empêcherait de recommencer.

D’autre part parce que si vous coupez mal votre tissu, ça sera de l’argent perdu, par faute d’inattention !

Les tissus ont un sens (trame, chaine, biais), les motifs imprimés dessus ont un sens, et les tissus à poils ont un sens (polaire, velours…) !

Faire attention « au droit fil » lorsqu’on positionne les pièces du patron sur le tissu au moment de la découpe n’a pas pour objectif de vous embêter. Cette recommandation a son importance, pour que le vêtement une fois cousu dure dans le temps et ait un joli tomber.

Lisière, droit-fil, trame et chaîne

Concernant le sens d’un motif imprimé, vous comprenez sans mal que si vous découpez la pièce et que le dessin se retrouve à l’envers, ça n’ira pas !

Et pour les tissus à poils, il va falloir faire attention à ce que tous les poils aillent dans le même sens ! Ça semble évident, mais c’est un détail qu’on oublie et qui fait toute la différence une fois le vêtement cousu !

Ignorer les repères du patron

Lorsque vous reportez/décalquez un patron de couture, il faut faire attention à tout un tas d’informations.

Le nombre de pièces à reporter, la taille choisie, la présence ou non de marges de couture, ainsi que les repères sont des infos qu’il vous faut prendre en compte !

Les repères sont généralement ce qu’on oublie. Parfois inconsciemment, mais souvent parce qu’on estime qu’ils ne servent à rien.

Mais leur présence n’est pas due au hasard, et le fait de les reporter sur vos tissus vous aidera énormément lors de la couture !

Ainsi, pour assembler des manches, un col, ou simplement pour faire coïncider deux pièces d’un pantalon ou d’une robe, les repères d’un patron sont indispensables !

Ne pas les recopier vous expose à de nombreuses erreurs qui donneront à vos vêtements un aspect « fait maison ».

Ne pas utiliser de thermocollant

Lorsque j’ai débuté la couture, je ne mettais jamais de thermocollant, bien que les patrons que j’utilisais préconisaient d’en poser.

Grave erreur ! Entoilage est important pour s’assurer que les vêtements que vous allez coudre conservent leur forme prévue.

Dans certains cas, la pose de thermocollant facilite la couture, ou permet la pose de boutons qui ne tiendraient pas sans.

Bref, si le patron que vous souhaitez reproduire préconise la pose de thermocollant/entoilage : faites-le ! C’est pour votre bien.

Avoir la flemme de sortir le fer à repasser

Pour moi, le fer à repasser (ou la centrale vapeur) est l’un des accessoires de couture les plus importants !

Il faut que ce dernier soit facile et agréable à utiliser, sinon vous aurez la flemme de le sortir, déplier la table à repasser, le brancher le fer, attendre qu’il chauffe, puis enfin commencer le repassage !

La différence entre un projet couture qui a été correctement repassé d’un autre pour lequel on a été radin en coup de fer se voit de loin !

Car on utilise un fer à repasser avant la découpe, pour que nos coupons de tissus soient bien à plat, pour ouvrir les coutures, pour marquer un ourlet, pour défroisser une manche… 

Il y a toujours un truc à faire avec son fer, c’est une évidence !

Et l’utiliser de façon régulière lors de vos coutures vous permettra de faire des vêtements plus pros, et vous facilitera la vie !

Comparaison entre une centrale vapeur et le mini fer à repasser de Lidl (ou Prym)

Et finalement, est-ce que c’est si grave que nos coutures fassent « fait maison » ?

Au final, est-ce qu’on fait de la couture pour que les vêtements et/ou accessoires qu’on fabrique ressemblent à ceux qu’on peut trouver dans le commerce ?

Je pense que ce qui fait la richesse, ce sont nos petites touches personnelles qu’on ajoute sur ce qu’on fabrique, et les erreurs en font partie.

Je ne prétends pas qu’il faut absolument rater un vêtement pour affirmer haut et fort qu’on fait de la couture. Ça n’aurait pas de sens !

Mais, nos petites erreurs que souvent seuls nous voyons, font aussi notre fierté d’avoir réussi de nos mains les objets que nous portons.


Partagez-moi !
  • 1
    Partage

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

22 réflexions sur “« Fait maison » en Couture : 5 erreurs à éviter !

  • 16 juin 2020 à 6 h 41 min
    Permalien

    Encore une fous , merci Julien ! J’ aime ces articles simples mais complets , et dans celui ci j’ aime beaucoup… la conclusion !!!!

    Répondre
    • 16 juin 2020 à 14 h 42 min
      Permalien

      Je guette la parution de vos articles que je lis avec grand intérêt et plaisir. De plus, Je trouve qu’ils sont clairs, concis et adaptés à tous niveaux de couture (j’ai un niveau débutant 😉). Mille fois Merci

      Répondre
  • 16 juin 2020 à 7 h 51 min
    Permalien

    Merci Julien !… Tout comme Sylvie, j’aime vos articles simples et complets.
    Bonne conclusion !!!…

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 01 min
    Permalien

    Bonjour ,
    Ta conclusion est exactement ma philosophie mais mon entourage dirait « Bien sûr tu es perfectionniste alors tu peux bien dire que les petites erreurs ne sont pas graves… tu recommences tant que ce n’est pas parfait ». c’est peut-être un peu vrai. J’ai appris à mes dépens que les repères sur un patrons sont très importants.
    Bonne journée. Pascale

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 07 min
    Permalien

    Je viens de vous découvrir. Merci pour tous vos judicieux conseils. Je ne suis pas experte, mais je suis minutieuse et avec un patron pas trop compliqué, j’arrive à faire des tee shirts très propres, débardeurs, robe tee shirt à ma petite fille de 7 ans qui adore et qui me donne l’envie de continuer malgré mes limites. Merci.

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 09 min
    Permalien

    Bonjour,
    Toujours très intéressant vos articles Julien avec une belle conclusion
    Bonne journée
    Brigitte

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 14 min
    Permalien

    Bonjour Julien,
    Super article ! (Comme d’hab 🙂 ) . Votre conclusion ressemble un peu à la conclusion que j’ai faite sur mon site. À savoir, que nos petites erreurs sont gages de qualité et du « fait-main ».
    Quant un client achète un article, chez nous artisan couturier.ère, il cherche de l’unique et du parfait mais réalisé et créé par nous 😊. Nous, enfin je pense, priviligeons la qualité à la quantité. Et oui je suis entièrement d’accord : il semblerait que nous sommes les seuls à voir nos erreurs 😉. Ou alors il faut vite se remettre en question 😋.
    Merci encore pour vos NL et vos tutos sur YouTube. Vos idées et conseils fourmillent de détails et de petits rappels que nous oublions 🙈 parfois …..

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 20 min
    Permalien

    Bonjour !
    Merci pour cet article : pendant tout le début de la lecture, je me disais « il est bien strict sur tous les aspects de la couture ! »; heureusement, le dernier paragraphe m’a rassuré !

    Perso, je suis débutant certes; mais en plus de mes petites erreurs; heureusement que je ne suis pas le patron pile poil ! exemple : j’aime bien l’été des chemises / shirt manches longues larges aux niveaux des poignets : ca se trouve pas facilement dans le commerce ou dans des patrons ; donc c’est bien du « fait maison » ! et j’ai bien d’autres exemples (boutons pressions au lieu de fermeture éclair, etc.)

    Après; je pense qu’il y a « fait maison » pas de problème et « fait maison » à problème : par exemple, un col de chemise / polo un peu foireux : c’est très visible et gênants (j’en ai raté pas mal sur du non extensible :))

    Et puis tout dépend aussi du type de vêtement : pour un bas de pyjama, franchement, suivre le patron au mm, je ne vois pas l’intérêt ; en revanche, un pantalon, faudra être un peu plus strict dans la découpe c’est clair.

    Pour le fer, vous avez raison : on a souvent la flemme alors que pourtant, ca aide pas mal de le faire et posera moins de problèmes plus tard.

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 32 min
    Permalien

    Mais c’est tellement ça ? 🤣🤣 clairement ces 5 erreurs étaient mon quotient au début 🤣🤣
    Quand on débute on a souvent envie de faire a notre façon ! Et c’est là qu on se rends compte de nos erreurs !
    Même si j en fait encore, je me suis améliorer avec le temps et aussi j ai une pièce de couture et au moins tout et sortie maintenant ! Une grande table pour bien découper dans le bon sens mon tissus ! Un fer à repasser à disposition !
    Mais je pense avoir toujours ma touche fait maison 😉😁
    Merci pour votre article ! 😁😁

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 49 min
    Permalien

    Bravo Julien pour ces rappels pleins de bon sens ! La couture laisse peu de place à l’improvisation et si les infos sont là c’est qu’il faut en tenir compte. Mais parfois c’est intéressant de faire l’expérience (bien involontaire le plus souvent) d’erreurs car cela permet d’en tirer profit pour les projets suivants. Le but étant quand même de ne pas gaspiller le tissu et de ne pas cumuler les échecs.
    Dans tous les cas, même si l’on tente l’improvisation, il faut faire preuve d’anticipation dans le montage et la couture du projet sinon les mauvaises surprises risquent de gâcher le résultat.
    J’apprends avec le temps à accepter les imperfections puisqu’après tout je ne suis pas une professionnelle et je couds pour le plaisir !
    Merci beaucoup pour tous vos articles et vidéos !

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 8 h 51 min
    Permalien

    J’attends toujours avec impatience , chaque semaine votre article qui contient , pour moi de précieux conseils. En effet , je profite de la retraite pour me mettre à la couture et les débuts ont été laborieux jusqu’à ce que je découvre votre blog. Alors un grand merci.

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 9 h 23 min
    Permalien

    Bonjour Julien,

    Merci beaucoup pour ces informations précieuses.

    Approche très sérieuse que je qualifie professionnelle de/sur ton blog lorsque l’on débute en couture (comme moi) à…62 ans.

    Continue surtout à nous apprendre Julien et merci encore !

    😉

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 11 h 02 min
    Permalien

    autodidacte, je progresse depuis la découverte des tutos , simples , avec des mots que nous utilisons et des conseils logiques …et affutés !! merci beaucoup

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 13 h 45 min
    Permalien

    Entièrement de votre avis, moi je suis très heureuse quand on regarde ce que je porte sans s’apercevoir que je l’ai fait moi même, au début je ne reportais jamais les indications du patron, non pas par fainéantise mais par oubli, puis j’ai trouvé ça tellement plus simple, maintenant je remet le patron sur la feuille patron et je les ajoute si je les avaient oublié, à force l’habitude est entrée. Bonne continuation pour notre plaisir et merci pour ce que vous faites.

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 17 h 13 min
    Permalien

    c est avec les bons outils qu on devient un bon ouvrier , c est avec les bons conseils et encadrements qu on devient un bon apprenti puis un excellent ouvrier !!
    Donc merci JULIEN pour toutes tes « constatations » éducative .A bientot ,au plaisir de recevoir « tes prochains cours  »
    bises à JOJO
    UNE MAMY

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 21 h 26 min
    Permalien

    Comme toujours très plaisant à lire. Ma flemme à moi a été l’entoilage. J’ai vite compris. 🤪

    Répondre
  • 16 juin 2020 à 22 h 24 min
    Permalien

    Un grand merci pour ce nouvel article très utile quand comme moi, l’on débute en couture….Le droit fil, je ne connaissais pas……..Je me rappellerai sans hésitations vos bons et précieux conseils……Bonne soirée…Cordialement…MME LEDEZ C.

    Répondre
  • 17 juin 2020 à 8 h 58 min
    Permalien

    en effet, ces petits détails qui paraissent insignifiants ne sont pas à négliger, et nous facilitent grandement la couture, même si le travail de préparation est parfois rébarbatif.
    j’en aurais ajouter un qui a toute son importance, mouiller à froid les tissus qui le supportent. rien de plus frustrant que d’avoir passer du temps à coudre un modèle, qui rétrécit au premier lavage.

    Répondre
  • 18 juin 2020 à 11 h 36 min
    Permalien

    Je viens de lire votre dernier message : il résume très très bien tout ce qui concerne la couture . Je rajouterai peut être : laver toujours son tissu (déjà cela enlèvera cette odeur d’apprêt qu’il y a parfois, et vous évitera peut être une mauvaise surprise ). Merci à vous.

    Répondre
  • 19 juin 2020 à 9 h 09 min
    Permalien

    Bonjour, je suis vos messages à chaque fois et vos vidéos aussi…merci de me rendre la vie plus facile…et pour me rappeler des « détails » si importants au final…
    bonne journée et à bientôt
    Nadia

    Répondre
  • 30 juin 2020 à 20 h 02 min
    Permalien

    Merci Julien… D’accord avec vos fans, je ne répèterai donc pas leurs messages… J’attends la suite avec impatience ! Bon courage et à bientôt !
    Mamie-Claire

    Répondre
  • 12 août 2020 à 16 h 58 min
    Permalien

    Bonjour Julien et merci pour tous tes articles si intéressants. Si toutefois tu me le permets j’aimerai ajouter une petite information concernant le sens du tissu « à poil », « velours », etc….
    Voici mon anecdote . J’ai trouvé un très beau tissu motif léopard style en velours. J’ai bien respecté le patron, droit fil, lisière etc….Le motif n’ayant pas de sens  » taches léopard » , j’ai bien cousu le tout sans souci. C’est à l’essayage « mais trop tard » que je me suis aperçue qu’en réalité le sens des poils du velours (tous les morceaux de la robe) étaient dirigés vers le haut. Conséquences: moins de confort au toucher, la robe qui s’accroche aux bas et reste donc dans ce cas et dans celui où je m’assieds relevée en haut de mes jambes. Donc surtout toujours mettre le sens des poils vers le bas. Bonne couture

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.