L'entoilage est indispensable à la bonne tenu d'un tissu. Si votre patron le mentionne, alors il faut le poser ! Voici la marche à suivre

L’entoilage, le thermocollant, et moi

Partagez-moi !
  • 37
    Partages

Il y a des termes en couture que vous allez être amené à croiser régulièrement dans les livres, les blogs et les instructions d’un patron : « thermocollant », « triplure » ou « Vlieseline » (parfois écrit Viseline ou Vieseline).

Tous ces mots se rapportent tous à la même chose : l’entoilage !

Mais l’entoilage, kézako ? Est-ce indispensable pour coudre ? Pourquoi l’utilise-t-on et comment faire pour le poser correctement ?

Les différents thermocollants, et leurs utilisations

L’entoilage, c’est une couche supplémentaire de toile que l’on utilise pour éviter les déformations du tissu dans les parties fortement sollicitées. On parle des ceintures, bretelles, les cols, les manchettes, les pattes de boutonnage et de certaines coutures à renforcer. Et n’espérez pas faire des économies en vous passant d’entoilage ! Grave erreur !

Le résultat serait moche, sans forme, sans tenue. Et dans le pire des cas, risquerait de se déchirer par endroit ! Donc on oublie l’idée de faire l’impasse de thermocollant !

Vous avez dû remarquer qu’en couture, il existe toujours 20.000 trucs d’une même appellation ! Les tissus, la mercerie, les fermetures éclair ! Ça ne peut jamais être simple ! Il y a toujours une recherche à faire avant de prendre une décision.

L’entoilage ne fait pas exception ! Il existe des dizaines de références de thermocollants différents, selon ce que vous voulez en faire. Tissé, intissé (ou non tissé), à mailles, à coudre, créatifs, double face… De différentes couleurs, de différentes épaisseurs. Des

Le gros du marché est dominé par la marque Vlieseline, que vous trouverez très facilement dans les merceries et magasins de tissus de votre coin.

3 grands types d’entoilages se partagent le boulot :

  • L’intissé (ou non tissé), c’est le plus facile à utiliser, car on peut le disposer dans n’importe quel sens sans s’inquiéter du droit fil. Il est idéal pour les petites pièces à découper, comme un col ou une ceinture.
  • Le tissé : ce thermocollant est un peu plus souple que le non-tissé, mais il faut faire attention à respecter le droit fil.
  • Les créatifs : dans cette catégorie sont rangés tous les entoilages « spéciaux », la plupart du temps destinés au loisir créatif. Ainsi vous trouverez des thermocollants destinés au renfort des chapeaux, d’autres pour les sacs ou les corbeilles en tissu, ou encore du thermocollant avec guides pour le quilting ou le patchwork.

Le choix du bon entoilage dépend du tissu que vous souhaitez renforcer, ainsi que du rendu que vous souhaitez obtenir. Il vous faut choisir un entoilage plus léger que le tissu à solidifier. Il est important aussi que le thermocollant ait les mêmes instructions de lavage et d’entretien que le tissu entoilé.

Niveau couleur, généralement vous trouverez des toiles blanches ou noire. Soyons logique : vous choisissez du blanc si votre tissu à entoiler est clair, et noir s’il est foncé.

Entoilage à thermocoller ou à coudre ?

Le choix entre un thermocollant ou un entoilage à coudre dépend de vos préférences, ainsi que du tissu que vous avez à entoiler.

Pour une étoffe très légère comme un voile, ou de la dentelle, du cuir, un tissu spécial avec des perles incrustées, ne supportant pas la chaleur du fer, rabattez-vous sur un entoilage à coudre.

Pour fixer ce dernier, il faut considérer l’entoilage comme faisant partie de la pièce à renforcer lors de l’assemblage. Les deux morceaux ne font qu’un lors de la couture.

Fixer le thermocollant au fer à repasser

Pour poser le thermocollant, il suffit de le poser sur l'envers du tissu, et d'y appliquer un fer à repasser chaud pendant 8 à 10 secondesAvant toute chose, je vous conseille fortement de faire un test sur une chute de tissu, avant de thermocoller votre pièce.

Pour fixer une pièce thermocollante, il va vous falloir faire chauffer votre fer à repasser (ou votre centrale vapeur).

Posez la pièce à entoiler, à l’envers, sur votre table à repasser, puis épinglez le thermocollant, face rugueuse contre le tissu.

Certains thermocollants nécessiteront l’utilisation d’une pattemouille. Mais la plupart se fixent en posant le fer directement dessus.

Posez le fer chaud sur le thermocollant, pendant environ 8 à 10 secondes, sans vapeur et sans bouger. Pour plus de sécurité, vous pouvez ajouter une petite protection pour la semelle de votre fer, comme une toile de coton fin. Ça évite les accidents de colle qui dépasse et vient encrasser la semelle de votre fer !

« Tamponnez » les différentes zones à thermocoller de cette manière. Lorsque tout le thermocollant a été chauffé, vous le laissez refroidir 1 ou 2 minutes, et vous pouvez continuer à coudre votre projet normalement.

Petites astuces au passage :

  • Si le thermocollant que vous avez choisi n’est pas assez épais, il suffit de le doubler ou le tripler. En accumulant les couches, vous augmenterez automatiquement la rigidité.
    Pour cela, coupez autant de couches que nécessaire, puis les thermocoller l’une après l’autre pour éviter de coincer des bulles d’air.
  • Si vous vous rendez compte que l’entoilage gondole un peu, ou que vous l’avez posé n’importe comment, il est possible de le retirer tant qu’il est encore chaud. Mais attention à ne pas vous cramer les doigts !
  • Décatissez (ça veut dire quoi ?) votre thermocollant tissé en le faisant tremper dans de l’eau chaude, puis en le laissant sécher à l’air libre. Cela vous évitera les mauvaises surprises, car cet entoilage peut avoir tendance à rétrécir une fois posé ce qui forme des vagues ou des rides.

Partagez-moi !
  • 37
    Partages
  • 37
    Partages

Auteur de l’article : Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

4 commentaires sur “L’entoilage, le thermocollant, et moi

    Rosie

    (1 octobre 2018 - 10 h 55 min)

    Merci Julien pour ces conseils encore une fois judicieux!! Belle journée

    Veronique Tirolien

    (1 octobre 2018 - 13 h 11 min)

    super! encore un article très instructif, comme toujours; merci pour tous les conseils.
    Bonne journee

    Brigitte fourré

    (2 octobre 2018 - 10 h 47 min)

    Bonjour, que dois-je utiliser comme entoilage pour du jersey de coton ?
    Merci de votre réponse, j’adore ce que vous mettez sur votre blog

      Julien

      (7 octobre 2018 - 9 h 14 min)

      Bonjour Brigitte ! Pour du jersey, je vous conseille la Vlieseline H609. Elle est très extensible et faite pour le jersey 🙂
      Bonne couture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.