Culotte, brassière… Comment coudre soi-même ses sous-vêtements ?

Partagez-moi !

Si coudre des sous-vêtements vous paraît être un but inatteignable, détrompez-vous ! En choisissant bien le tissu et le modèle, vous pouvez vous lancer sans inquiétudes dans la réalisation de culottes ou soutien-gorge.

Quels tissus choisir ?

Comme vous vous en doutez, pour coudre des sous-vêtements, il faut choisir un tissu extensible et souple. On oublie donc tous les tissus « tissés » comme la popeline, le sergé… Et on opte pour un tissu tricoté.

Vous le reconnaîtrez facilement : il forme de petits « v » très fins, exactement comme sur un pull. Il est préférable de choisir une fibre contenant au moins 5% d’élasthanne pour qu’elle soit bien souple. La plupart du temps, le patron que vous utilisez précisera quel type de tissu est préconisé : il en faut souvent plusieurs pour bien coudre une culotte ou un soutien-gorge.

Lorsquevous faites des culottes pour enfants ou adultes ou un boxer pour les hommes, choisissez du coton pour le tissu qui sera en contact de la peau, pour éviter tout type d’infection. Nous vous conseillons aussi, si possible, de vous tourner vers du coton bio. Vous pouvez opter pour n’importe quel jersey élastique pour vous coudre une brassière ou une culotte simple.

Vous pouvez aussi préférer de la dentelle stretch/élastique ou non stretch, selon l’endroit où vous allez la coudre. Gardez la dentelle non-stretch pour des endroits du soutien-gorge où elle sera décorative et n’aura pas besoin d’être extensible.

Pour la confection de sous-vêtements, on peut aussi utiliser d’autres matières comme le powermesh, une tulle extensible dans les quatre sens qui servira surtout de doublures, ou le powernet. Ce dernier est un tissu en polyamide gainant et extensible, résistant et élastique. Il est disponible en plusieurs épaisseurs, selon vos besoins, et il vient servir en renfort pour le dos du soutien-gorge, en doublure… Partout où il y a besoin d’un effet gainant.

De nombreux modèles vous conseilleront aussi d’utiliser de la marquisette, un tulle doux et léger qui sert à doubler les endroits qui risquent de se déformer : les bonnets ou le morceau de tissu entre les seins.

Une culotte, c'est plutôt facile et rapide à coudre !

Le matériel

Pour coudre votre lingerie, vous pouvez utiliser votre machine à coudre normale. Mieux vaut l’équiper d’une aiguille stretch ou à bout rond pour ne pas abîmer le tissu.

Côté fil, il est possible d’utiliser votre fil habituel, mais nous vous conseillons d’investir dans une bobine de fil mousse, qui est élastique et plus doux.

Si vous cousez un soutien-gorge, il vous faudra aussi des glisseurs, qui servent à régler la taille des bretelles, des anneaux, pour relier les bretelles aux bonnets, une agrafe et des armatures si le modèle le nécessite. Toutes ces fournitures se trouvent facilement en mercerie, dans les grandes enseignes de vente de tissu ou en ligne.

Vous aurez aussi besoin d’élastiques, différents selon le projet. Il faudra ainsi coudre de la laminette, un élastique fin, dans les coutures, mais aussi penser à prendre de l’élastique bretelle, de l’élastique à picot ou de l’élastique boxer pour la ceinture des boxer et des culottes.

Coudre ses soutien gorges n'est pas si difficile !

Quel modèle ?

Si vous débutez et que vous cousez vos premières pièces de lingerie, vous pouvez vous lancer avec le patron gratuit de la marque Eclipse : la brassière Tami, à coudre en jersey ou en dentelle. Ce modèle détaillé vous permettra de prendre en main les tissus et les techniques de base et de vous lancer ensuite dans des projets plus complexes. Vous pouvez l’assortir avec la culotte Bonnie ou le shorty Billie. Eclipse vous propose de faire un modèle avec du jersey simple ou de le personnaliser avec de la dentelle, du tulle, du lycra… De quoi progresser rapidement !

La même marque a aussi imaginé Warren, un boxer pour hommes, à coudre dans un tissu extensible et un élastique.

Pour se lancer sans s’inquiéter d’acheter le bon tissu ou le bon élastique, vous pouvez acheter directement la box de Craftine, qui vous proposera tout ce dont vous avez besoin pour coudre une brassière.

détail d'une agrafe de brassière

Si vous vous sentez à l’aise et que vous cherchez un modèle plus élaboré et complexe, alors le soutien-gorge Diamant de la marque Etoffe malicieuse est pour vous. Grâce à des explications claires et précises, vous apprendrez à poser des armatures, des baleines et à manier différents tissus et différentes matières. Coudre ses sous-vêtements cela veut aussi dire avoir la possibilité d’avoir enfin de la lingerie parfaitement à sa taille !

Pour les enfants de 3 à 12 ans, Ikatee vous propose de coudre une brassière et une culotte toute simple. Il vous faudra du jersey, du biais élastique à picot ou bord côte. Le projet parfait pour utiliser toutes ces chutes de jersey qui traînent dans les placards !

Et pour les hommes, Les BG proposent un ensemble débardeur et boxer (ou chouïa court), qui satisfera le plus grand nombre.


Et vous, avez-vous déjà cousu vos sous-vêtements ? Si non, qu’est-ce qui vous bloque ou vous empêche de vous lancer ?


Partagez-moi !

Pauline Le Gall

Pauline est journaliste, spécialisée dans la culture. Elle est pigiste pour plusieurs médias web et papier. Sur son temps libre, elle est aussi passionnée de couture et de tricot, deux activités qu'elle pratique depuis plus de dix ans.

Une réflexion sur “Culotte, brassière… Comment coudre soi-même ses sous-vêtements ?

  • 7 juillet 2022 à 12 h 41 min
    Permalien

    Merci pour ces explications très claires. Jusqu’à maintenant je ne m’étais pas lancée dans ce type de projet mais cela donne envie en sachant quelles matières utiliser.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.