fbpx

Comment faire des économies en couture ?

Partagez-moi !

Coudre est un sport COUTEUX !!! Si vous avez décidé de vous lancer dans la couture pour faire des économies, c’est raté… Désolé pour la désillusion !

Cependant, il y a des solutions pour dépenser moins, ou mieux, son argent. Quelques astuces de grand-mère et des réflexes de bon sens à adopter pour préserver son budget couture !

1. Avoir un projet précis

C’est la base pour progresser et ne pas dépenser un SMIC en mercerie ! Lorsque vous prenez la décision d’acheter du tissu ou des accessoires de couture, il faut absolument que ces achats soient liés à un projet précis !

Si vous craquez pour une étoffe, sans idée de ce que vous pourriez en faire, il est probable qu’elle traine dans votre placard pendant un bon moment !

De plus, comment deviner quelle longueur de tissu vous allez avoir besoin ? Si vous ne faites que des vêtements pour enfant, il est probable qu’1 mètre suffise largement. Mais pour toute autre création, il faut régulièrement plus.

Bref, d’une manière générale, on n’achète pas de tissu si on ne sait pas ce qu’on va en faire ! C’est de l’argent jeté par les fenêtres ! Oui, cet imprimé est beau ! Oui, il vous le faut absolument ! Mais non, vous n’allez pas l’acheter parce que vous n’en avez pas besoin ! Et bim, quelques euros économisés !

Il faut avoir la même réflexion pour l’achat de matériel : pourquoi acheter une surjeteuse si vous n’en avez pas l’utilité ? Pourquoi acheter une pince à bouton pression si vous n’envisagez pas d’en poser dans l’immédiat ? Pourquoi acheter un lot de fermeture éclair alors que vous n’avez que des patrons avec des boutons ? OK, ce n’est pas cher. Mais si elles restent dans un coin de votre atelier à pourrir, ce sont des euros mal investis !

Tout ce tissu qui traine ! Tout ce tissu dont on ne sait quoi faire !

2. Tester le modèle avant de vous lancer

Dans le jargon, on dit qu’on « fait une toile ». L’idée, c’est de tester avec du tissu bas de gamme le patron que vous voulez faire.

Attention, il faut utiliser un tissu à peu près semblable au niveau de la composition à celui que vous allez coudre par la suite pour avoir un rendu similaire et fiable.

L’intérêt est double : vérifier que la taille que vous comptez coudre est la bonne, et découvrir les particularités du modèle pour ne pas être surpris au cours de la couture.

On teste chaque étape du patron. Cela permet d’anticiper les soucis, sans se prendre la tête !

Si vous ratez votre toile, ce n’est pas grave ! Elle est faite pour ça ! Par contre, si vous n’en faites pas et que vous ratez votre projet avec votre magnifique tissu très cher, c’est tant pis pour vous !

On fait une toile pour s'assurer que la taille est bonne

3. Économises sur le fil à coudre

C’est une astuce que j’ai déjà partagée, mais qui est toujours d’actu : vous pouvez utiliser du fil de surjeteuse pour vos coutures classiques !

Mais comme pour le fil à coudre vendu en bobine, il faut choisir du fil en cône de qualité. Pas question d’acheter 10 kilomètres d’un fil poussiéreux qui encrassera votre machine à coudre. 

Mais vient un problème évident : comment disposer un gros cône de fil de surjeteuse sur une machine à coudre ?

La solution est toute bête : le porte-bobine ! Vous le disposez à l’arrière de votre machine, et le fil se dévidera comme avec une bobine classique.

4. On range ses tissus et ses fournitures de couture !

Ça nous est tous arrivé : on achète du fil à coudre d’une certaine couleur, et on s’en rend compte une fois rentré à la maison qu’on a déjà une bobine de fil similaire, en quantité suffisante pour coudre notre projet. Quand c’est du fil noir ou blanc, ce n’est pas grave, il servira toujours ! Mais quand il s’agit d’un bleu canard ou une teinte de jaune, c’est déjà plus compliqué à réutiliser !

C’est tout le problème avec le bazar en couture : on ne sait plus, avec le temps, ce qu’on a en stock ou pas.

Chez moi, ça se manifeste avec les bobines de fil de couture, mais chez d’autres il peut s’agir des tissus (relisez le point 1), ou de la mercerie avec des boutons ou des fermetures à glissière.

Pour éviter d’acheter en double ou en triple le matériel qu’on a déjà, on le range pour pouvoir d’un seul coup d’œil se rendre compte de ce qu’on a déjà !

Donc, les tissus bien pliés sur une étagère (vous pouvez aussi noter le nombre de mètres qui restent pour chaque coupon), les fils sur un porte-bobine, rangés par couleur, le matériel dans une boite à couture ou une caisse à outils.

Si tout est en vue (et pas caché sous d’autres trucs), vous le verrez d’un simple coup d’œil !

Une grande collection de boutons implique de grandes responsabilités !

5. Achetez votre tissu en gros

Bon… Je reconnais que c’est une astuce qui va à l’encontre du conseil n° 1 ! Mais qu’importe! 😉

Dans la plupart des boutiques, + vous achetez, moins ça coûte cher ! C’est une véritable incitation à en prendre toujours plus, même si on n’en a pas besoin.

Les rares commerçants à faire ça de façon « officielle », ce sont les Coupons de Saint-Pierre. Ils sont connus pour vendre la plupart de leurs coupons par 3 mètres à des prix hallucinants.

Mais vous pouvez tout à fait négocier un tarif au rabais si vous achetez une quantité importante d’un même tissu. Par exemple, pour mes prototypes de salopettes pour le Papa de Jojo, j’ai obtenu un prix intéressant pour l’achat de 10 mètres de tissu dans la mercerie à côté de chez moi (30 % environ).

Évidemment, on n’a pas tous besoin de 10 mètres d’un même tissu. Mais vous pouvez essayer de faire des commandes groupées avec des personnes habitant dans votre coin. Des groupes sur Facebook se forment dans ce but, et les tarifs sont très intéressants.

Acheter ses tissus en gros, c'est l'occasion de faire des économies

6. Optez pour des patrons de magazines, ou PDF

Il y a trois types de patrons de couture à l’heure actuelle : les patrons pochettes, les patrons de magazines ou de livre, et les patrons PDF.

Les patrons pochettes sont assez cher pour une raison toute simple : il faut les imprimer, emballer et stocker la pochette. Avantage pour nous : ils sont normalement relativement simples à recopier.

Les patrons des magazines de couture ou de livre sont offerts avec l’ouvrage. Pour Ottobre par exemple, vous avez une 50aine de modèle de toutes sortes pour une 10aine d’euros. La contrepartie : tous les patrons sont entremêlés, et il faut parfois s’accrocher pour décalquer le bon modèle dans la bonne taille !

Les patrons PDF sont ceux que je préfère à titre personnel. Vous l’achetez en ligne, le recevez immédiatement et n’avez plus qu’à l’imprimer pour en profiter. Personnellement, je ne m’embarrasse pas à recopier le patron (je déteste ça), alors je découpe directement à la taille qui m’intéresse ! Et si j’ai besoin de recommencer dans une autre taille, je réimprime le patron, tout simplement. Au niveau des tarifs, c’est en fonction de l’humeur du vendeur. Certains sont gratuits, d’autres coûtent autour des 5 ou 6 euros et ça va jusqu’à 20 €.

On a tous et toutes des préférences au niveau du format du patron. Quand j’ai débuté la couture, j’ai d’abord acheté des pochettes, avant de me rabattre vers les magazines, puis les patrons PDF.

7. Trouvez des alternatives malignes !

La couture est à la mode en ce moment ! C’est une excellente nouvelle, car cela permet le développement de tout un tas d’acteurs, et l’émergence de nouveautés de façon régulière.

Mais il y a aussi le revers de la médaille : si c’est tendance, alors certains n’hésiteront pas à essayer de vous plumer !

Alors méfiance ! Il y a des escrocs partout, même dans l’univers de la couture.

Méfiez-vous des publicités trop belles, faites des recherches pour comparer les prix. Ce n’est jamais agréable de se faire avoir par des gens mal intentionnés.


Partagez-moi !

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

8 pensées sur “Comment faire des économies en couture ?

  • 3 septembre 2019 à 11 h 07 min
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour cet article, je ne sais pas quoi dire. Ca ma pousser d ‘allez fouiller dans mes ………, alors la catastrophe, je trouve les tissus que j avais meme oublier.

    Répondre
  • 3 septembre 2019 à 11 h 13 min
    Permalink

    Bonjour,

    Merci pour toutes vos vidéos et tutos! Bravo!
    Par contre j’ai une MAC qui enfile le fil je ne peux donc utiliser votre astuce pour les fils:(
    Bonne continuation!

    Répondre
    • 4 septembre 2019 à 10 h 22 min
      Permalink

      Tout à fait ! J’ai une approche un peu similaire à julien : j’ai commencé à coudre pour mes petits bouts, mais lorsque je vois tous les vêtements qu’ils ne peuvent plus mettre, et que je ne peux pas revendre/donner à cause de quelques tâches, je fais aller mon imagination pour qu’ils les remettent la saison d’après !!
      Et lorsque je démonte un vêtements, je le copie sur une feuille, puis j’ajoute 1 à 2 cm, et hop, un patron pas cher pour l’année prochaine !

      Répondre
  • 3 septembre 2019 à 12 h 49 min
    Permalink

    Bonjour
    Article très intéressant.
    Merci
    LiliZou 🙋🏾

    Répondre
  • 4 septembre 2019 à 15 h 16 min
    Permalink

    Bonjour Julien,
    Chez moi ce n’est pas encore la grosse cata😂😂
    Pas de gros stock non plus vu que je débute.
    Mais voici un article qui va bien me servir.
    Merci beaucoup pour toutes ces informations.
    Ps: je t’avais envoyer les photos par mail. Suite à ta réponse sur un message YouTube je ne sais pas si tu les as reçu
    Bises et à bientôt

    Répondre
  • 5 septembre 2019 à 9 h 21 min
    Permalink

    Merci Julienpour tous cse conseils j ai tendence et même plus que ça j achetais a toutva des tissus au cours de promos… Ou non je fais maintenant plus attention j ai du stock, mais surtout d ‘été il va falloir acheter une conduite pour les prochaines saisons
    Etant une grand mere je me permet une bise

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.