Les 8 choses que j'aurai aimé savoir avant de commencer la couture !

8 choses que j’aurais aimé savoir avant de débuter la couture !

Partagez-moi !
  • 154
    Partages

Il y a beaucoup de « croyances » autour de la couture ! Que c’est économique, que c’est rapide ou que c’est facile si on a des patrons. Mais la réalité est tout autre !

La couture va me faire économiser de l’argent.

C’est faux ! C’est totalement faux, malheureusement ! Si vous débutez la couture dans l’unique but de faire des économies, passez votre chemin et retournez dans les boutiques proposant des vêtements fabriqués au Bangladesh ou en Inde. La couture est un loisir finalement assez couteux : entre l’achat de la machine à coudre (entre 100€ et … 1000€ !), les accessoires (les différentes paires de ciseaux, les règles, les craies de tailleur, les stylos, les épingles, les petites pinces…) la mercerie, et surtout le tissu ! Pour la fabrication d’habits de bébé, nous avons de la chance car il n’y a pas besoin d’énormément de tissus. Mais si vous vous attaquez à des vêtements adultes, c’est un autre calcul ! Et au vu du prix de la matière première au mètre, il va être compliqué de concurrencer les grandes enseignes de prêt-à-porter !

Soyons clairs : coudre dans l’unique but d’économiser de l’argent est une aberration ! Jamais vous ne parviendrez à fabriquer un t-shirt pour moins cher que les professionnels de l’habillement. Mais ce que vous allez fabriquer sera unique et beau, parce que c’est vous qui l’aurez fait ! C’est déjà ça !

La couture est un hobby de mamie !

Combien de fois je l’ai entendue, cette là ?! Des dizaines de fois ! C’est une affirmation qui a la vie dure ! Mais elle n’a pas toujours été fausse… Il y a quelques années, la couture n’était pas « tendance » comme elle peut l’être aujourd’hui ! Des modèles vieillots, des tissus tristes à mourir. Ça va beaucoup mieux aujourd’hui, avec des imprimés qui ont du peps et des patrons de couture toujours plus tendance ! De plus, le côté « fait main » a une énorme côte en ce moment !

En 2018, le DIY est LE sport à la mode ! Tout le monde veut faire et avoir des vêtements ou objets uniques, fabriqués pour soi et par soi !

La couture c’est facile, c’est la machine qui fait tout !

Lorsqu’on pense couture, on s’imagine derrière sa machine à coudre, concentré.e, en train d’assembler des tissus ensemble. Mais la réalité est tout autre ! Entre le recopiage du patron, ou l’assemblage des feuilles dans le cas d’un patron PDF, le découpage des différentes pièces, le repassage, sortir et préparer le matériel de couture… Vous allez passer beaucoup plus de temps à faire des choses annexes qu’à coudre la moindre pièce ! Cela fait partie du jeu. Et pour que ces moments de « non-couture » soient le plus agréables possible, il faut s’équiper convenablement ! Il n’y a rien de pire qu’une paire de ciseaux qui coupe mal, ou d’un fer à repasser faiblard !

La couture est un loisir, donc si vous galérez à faire la moindre action, vous allez vite vous lasser… En ce qui me concerne, j’ai arrêté d’acheter du tissu sans trop savoir ce que j’allais en faire, pour utiliser l’argent économisé pour investir dans du matériel de qualité ! Depuis que j’ai échangé mon vieux fer à repasser pour une centrale vapeur, je fais le repassage à la maison ! Idem pour ma paire de ciseaux. Le modèle que j’ai acheté a changé ma vie ! La découpe n’a plus rien à voir ! Je ne force plus, et je découpe n’importe quelle toile comme si c’était du papier.

Bref, équipez-vous !

La couture, ça déstresse !

Quand vous essayerez pour la 20e fois de coudre correctement votre biais, ou lorsque votre machine à coudre refusera de faire de jolis points sans bouclette, vous verrez si la couture, ça détend vraiment ! C’est plutôt l’inverse qui se passe, lorsque ça se complique pour nous !

Un tissu élastique (un jersey par exemple), ou qui glisse (du satin, au hasard !), une technique un peu pointue dont on n’avait jamais entendu parler avant (on va faire un « bouillonné » !) et c’est le drame ! Pire encore, un coup de découd-vite mal géré au moment d’ouvrir une boutonnière et il y a tout à recommencer.

La couture, ça peut vite devenir une source d’angoisse  et de stress, au point de tout envoyer valser par la fenêtre ! Heureusement, avec l’expérience, on arrive à détricoter les soucis qu’on rencontre. L’adage populaire dit que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. C’est exactement pareil en couture !

Vous allez avoir du temps pour coudre !

Nous sommes beaucoup sur ce blog à avoir débuté la couture à la naissance d’un enfant (ou petit-enfant). Et nous sommes nombreux à nous être rendu compte que s’occuper (correctement) d’un enfant, cela prend du temps ! Beaucoup de temps ! Du coup, la couture a souvent tendance à ne pas être une priorité absolue. D’autant que se lancer dans un projet est relativement chronophage ! Entre la recherche des fournitures, le recopiage du patron, le lavage puis repassage des tissus (je vous ai dit que c’était important, non ?!), le découpage des différentes pièces, la couture, le rangement, le nettoyage du plan de travail parce qu’il y a des morceaux de fils et de tissus partout ! Si on a moins d’une heure devant nous, c’est mort ! Et si vous pensez coudre pendant la sieste du petit dernier… rappelez-vous qu’une machine à coudre fait du bruit (et une surjeteuse encore plus !), alors si votre espace de couture est trop près de la chambre du bébé, ça va être délicat…

Tous vos amis vont vous demander des travaux de couture…

C’est le revers de la médaille ! À peine allez-vous annoncer à vos proches que vous vous êtes mis à la couture, qu’il va vous arriver tout un tas de demandes :

  • Est-ce que tu pourrais me fabriquer ceci ? Tu sais coudre, ça devrait être fastoche !
  • Tu peux me réparer mon jeans ? Je l’ai déchiré à l’entrejambe !
  • Hé, regarde cette robe magnifique que porte *insérer le nom d’une star portant des fringues hors de prix*. Tu pourrais me faire la même, je paye le tissu bien sûr !

Moi je m’en suis toujours sorti en répondant que je ne faisais que des fringues enfants. Mais si vous commencez à accepter des demandes de vos proches, c’est mort ! Vous serez sollicité tout le temps, surtout si vous vous débrouillez bien !

D’ailleurs, ça peut être une technique pour se dépatouiller : foirez complètement vos coutures, et vos amis vous laisseront tranquille ! (et serons persuadés que vous être complètement nul.le, mais c’est un autre problème !)

Ho tient, ça à l’air facile à faire ce truc !

Le fameux Bernard de la Villardière est le seul à pouvoir nous aider là dessus !Qui ne s’est pas déjà dit ça, avant de déchanter complètement devant les explications incompréhensibles ? Qui n’a jamais renoncé à recopier un patron parce qu’il était humainement impossible de comprendre toutes ces lignes de toutes les couleurs qui partent dans tous les sens ?! Pourquoi est-ce si incompréhensible ? Qui sont ces gens qui font les patrons dans les magazines ? Ont-ils déjà essayé de coudre ce qu’ils proposent ?? Est-ce que Bernard de la Villardière peut enquêter ?!

Je vais refaire toute ma garde-robe et ne plus rien acheter en boutique !

Lorsque j’ai commencé la couture, c’était pour habiller ma fille avec des vêtements que j’avais faits de mes mains. J’avais comme arrière-pensée également de faire des économies en lui cousant tout son trousseau de naissance, et par la suite, ses habits de tous les jours.

Avec le recul et l’expérience, je me trouve bien ridicule ! Parce que TOUT coudre à la maison est très compliqué, même si vous ne faites que ça de la journée (et si vous avez des gosses, vous savez que c’est impossible !). La mise au point de chaque modèle est tellement longue qu’imaginer une seule seconde pouvoir se passer de faire les boutiques est une aberration !

Maintenant, ce n’est pas parce que c’est impossible à mettre en place qu’il faut baisser les bras. Mais il faut y aller doucement, et ne pas se lancer dans 40 projets différents, au risque de finir la semaine tout.e nu.e !

Et vous ? Quelles ont été vos désillusions en couture ?! Dites-le moi en commentaire !


Partagez-moi !
  • 154
    Partages
  • 154
    Partages

Auteur de l’article : Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

13 commentaires sur “8 choses que j’aurais aimé savoir avant de débuter la couture !

    Lili bail

    (28 mai 2018 - 8 h 24 min)

    La désillusion sera de ne pas pouvoir reprendre mes pantalons à la taille ou de les avoir ajustés à la taille…gros désespoir (pour moi) mais grande chance pour ma maman qui vient de récupérer mon premier pantalon

    Roselyne

    (28 mai 2018 - 9 h 52 min)

    Bonjour Julien,
    J’adore tes articles, c’est toujours un plaisir de les lire et je dois dire que celui-ci, encore plus que les autres. Je me suis mise à la couture que depuis 6 mois et sur le tard. On me réclame des sacs, trousses de toilette, petits hauts… j’en passe et des meilleurs et le pire est que je n’ai plus de temps pour mes projets perso. J’ai effectivement pu constater que ce « passe temps » coute assez cher, mais « quand on aime on ne compte pas » ( enfin… un peu quand même !!).
    Merci et continue à partager tes articles pleins d’humour.

    Paulette Crozier

    (28 mai 2018 - 12 h 32 min)

    bonjour,
    et oui la couture n’est pas toujours aisée car souvent on lit les explications de travers ou plutôt on survole, perso, j’ai 62 ans ,j’avais une maman couturière, et j’étais émerveillée quand elle me faisait mes robes comme je voulais mais je dois dire que finalement c’est le fait de créer quelque chose de mes propres mains qui me convient le plus et surtout quand je n’utilise presque pas la machine a coudre je fais même les boutonnières a la main a l’ancienne. je crée au tricot, au crochet, dans l’ameublement je suis une touche à tout.

    Keiflin. Yvette

    (28 mai 2018 - 14 h 53 min)

    Bonjour Julien ,
    Je viens de lire votre article sur le coût de la pratique de la couture et je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous . Certes si c’est uniquement pour la confection , ok . Mais J’ai presque 80 ans , et depuis l’âge de 22 ans je me sers toujours de ma première machine à coudre ( elle était déjà plutôt performante à l’époque , ourlet , broderie , boutonnière , etc…) . Bref , j’ai confectinné quelques vêtements pour mes petits , surtout les filles (!) , mais je sers ma machine principalement pour ajuster , réparer , transformer , fabrications simples , comme des sacs en tissu , des trousses d’école , ou même des tapis d’équitation …. Alors dans mon cas à part de temps en temps une bobine de fil et une recharge d’aiguilles , je ne dépense pas grand chose puisque , également j’ai une réserve de restes de tissus . Et je ne saurais pas me priver de ma machine à coudre qui m’est utile constamment . Car vous avez raison dans ce sens que tous mes enfants en profitent !  » maman , la fermeture de mon pantalon est cassée , peux-tu me la changer ? / ou ma tunique est trop longue / ou mes rideaux / ou ta petite -file a déchiré son pantalon neuf , peux-tu arranger quelque chose ?  »
    Je dois vous dire que malgré l’expérience du temps , j’appends des choses avec vous et je vous remercie , de votre enthousiasme , de votre compétence , de vos conseils . J’espère que vous continuerez encore longtemps . Amicalement .

    Malle

    (28 mai 2018 - 14 h 56 min)

    Bonjour
    j’aime bien vos articles celui la est vraiment top
    cordialement

    Carpentier

    (28 mai 2018 - 15 h 15 min)

    Bonjour Julien.
    C’est un réel plaisir de te lire à nouveau.
    J’aime beaucoup tes articles.
    Et celui ci me fait penser à moi. J’ai commencer la couture alors que j’étais enceinte, je n’y connaissais absolument rien !
    Aujourd’hui je me débrouille un peu et c’est vrai qu’il es difficile de coudre avec un bébé.

    Merci encore et à bientôt 😉

    Cath

    (28 mai 2018 - 16 h 35 min)

    Excellent article qui résume à merveille toutes les embûches de la couture et l’idée qu’on peut s’en faire (surtout les autres….!).

    Marin

    (28 mai 2018 - 18 h 21 min)

    Bonjour Julien. Moi aussi je ne rate aucun article et vidéo de vous. C’est toujours un plaisir. Et quel humour. Merci

    Claudine

    (29 mai 2018 - 8 h 24 min)

    Bonjour Julien,

    Oui, sans aucun doute, il faut être persévérant(e) quand on démarre en couture ! Perso, cela fait moins de 2 ans et j’en ai 58 ! C’est l’envie de bricoler des accessoires pour ma petite fille (et ses « bébés ») qui m’a motivée. Je bénis une certaine chaîne de magasin qui m’a permis d’acheter une machine à un prix abordable et donc de me lancer en couture ! Sans cela, je serais passée à côté d’un loisir qui me réjouit. Je n’avais aucune notion, juste l’envie. Mais il y a longtemps que j’ai compris que rien ne s’improvise dans un projet couture ; il faut anticiper. Et ensuite faire face aux imprévus : l’aiguille un peu usée, le fil mal tendu (en haut ? en bas ??), le tissu qui glisse…. Mais avec quelques essais préalables et un peu de patience, on a le bonheur de faire de ses mains ! J’ai fait ma première robe pour ma petite fille cette année ! Pour le jersey, j’attends un peu…. 😉
    Je « fais » tous les magasins de couture que je peux « croiser »… c’est un vrai plaisir !
    Félicitations pour vous être lancé dans un domaine étiqueté féminin. Ca fait du bien de voir qu’un homme peut aussi prendre du plaisir à coudre !
    Longue vie à votre blog et mille mercis pour les vidéos teintées d’humour !

    mamimoune

    (1 juin 2018 - 10 h 49 min)

    Bonjour JULIEN , j’adore votre vision de la couture , j’ai 64 ans je couds depuis …. toujours , j’ai appris la couture , faire ses propres patrons etc etc …. et je dois dire que votre vision est très pertinente .merci

    Elisabeth

    (13 juin 2018 - 23 h 08 min)

    Bonjour Julien, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur le fait que la couture est un loisir onéreux ! Je reconnais qu’au début l’équipement nécessite un certain investissement (machine, petit matériel, fils, aiguilles …) mais après même si on dépense un peu dans les tissus, il ne faut pas oublier qu’on peut aussi recycler des fringues que l’on ne mets plus, acheter des coupons pas cher chez Emmaus dans les puces de couturières ou sur les marchés, récupérer boutons et zips ……… Depuis que mon entourage sait que je « recycle » les vêtements j’ai régulièrement des « dons » et je dois dire que cette matière première n’est pas négligeable. Je réalise ma garde-robe à mon propre rythme et ça fait pratiquement 2 ans que je n’ai rien acheter en dehors des sous-vêtements.
    Pour ce qui est des sollicitations, je dois dire que je suis plutôt franche à ce sujet, je réponds simplement que je ne couds que pour moi, comme ça je suis tranquille. Par contre, même si je bute sur une difficulté, je trouve ça déstressant et plutôt créatif comme loisir surtout lorsque je recycle ou customise des vêtements. Je suis d’accord avec vous : quand on a fini un projet on est fièr(e) de sa réalisation et c’est bien normal ……….lol

    Tricolineetcoud

    (13 juin 2018 - 23 h 10 min)

    Quel bel article et tellement réaliste. J’ai commencé la couture vers 10ans, il y a 33 ans 😜. Je fais de nombreuses pause pour diverses raisons. Et puis la folie du DIY est arrivée avec une collection de tissus plus fun et je m’y suis remise à fond. Je fais mes propres patrons mais j’utilise aussi ceux du commerce. Ma plus grande fierté : mes ados qui me demandent de leur coudre un truc. Bon courage à vous

    Dada

    (16 juin 2018 - 19 h 50 min)

    J’aime beaucoup cet article. Je m’y retrouve bien !
    Mais si je dépense trop en tissus c’est plus par boulimie passionnée que par besoin
    Et comme Elisabeth, parallèlement, je recycle beaucoup : mes rideaux ne me coûtent pratiquement rien ou simplement 1 euro, je recycle les jeans pour les sièges, coussins pour mes animaux etc …
    Lorsque l’on a acquis les bases, l’imagination n’a plus de limite.
    Bonne continuation Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.