Crash Test : la machine à coudre Brother CS10

Partagez-moi !
  • 7
    Partages

Des machines à coudre fiables et accessibles, idéales pour débuter la couture, c’est plutôt rare. C’est pourtant le pari réussi de Brother avec cette CS10, qui coche de nombreuses cases pour devenir — presque — la meilleure machine dans sa gamme de prix !

Caractéristiques de cette machine à coudre

La Brother CS10 est une machine électronique d’entrée de gamme. Elle dispose de 40 points de couture, parmi lesquels le point droit, zigzag, stretch ou élastique, point de surfil, point invisible, une dizaine de points décoratifs et 5 boutonnières automatiques.

Le choix du point de couture se fait à l’aide d’un écran LCD, et des 4 boutons +/ — disposés autour.

Détail de l'écran de sélection de points de couture de la Brother CS10

Lorsque vous choisissez un point de couture, la machine à coudre se règle automatiquement pour proposer un réglage standard, qui conviendra la plupart du temps à ce que vous comptez coudre. Mais vous pouvez évidemment régler différemment le point choisi, en changeant — le cas échéant — sa longueur et/ou sa largeur.

La machine à coudre est livrée avec 7 pieds de biche : un pied standard, un pied à boutonnière, un pied pour surjet, un pied pour la plupart des points de décoration, un pied à fermeture à glissière, un pied pour ourlets invisibles, et un pied pour coudre des boutons.

Comment faire pour savoir quel pied presseur choisir lorsqu’on sélectionne un point de la machine ? L’écran LCD vous indique systématiquement le bon pied à chausser à votre machine ! C’est tout bête, mais ça facilite grandement la vie, et ça nous évite d’avoir à sortir le mode d’emploi à chaque changement de point !

Pour le changement de pied presseur, une simple pression sur un petit levier à l’arrière du pied permet le détachement, et la mise en place d’un autre pied se fait d’un simple clic ! Pas de tournevis à sortir, ça se fait les yeux fermés.

Dans le genre pratique, toujours, chaque étape de l’enfilage de la machine à coudre est schématisée et numérotée, aux endroits où doit passer le fil. Si vous savez compter, vous arriverez du premier coup à enfiler la Brother CS10 !

De petits schémas pour aider à l'enfilage de la machine sont disposés partout

Les points faibles de cette machine à coudre

Évidemment, tout ne pouvait pas être rose avec cette machine ! Il y a forcément des petites choses qui ne vont pas :

La machine dispose un enfileur automatique. C’est un petit dispositif installé à côté de l’aiguille, et qui permet en actionnant un levier de faire rentrer le fil supérieur dans le chas de l’aiguille. L’enfile-aiguille, mais pas de façon fiable. J’ai dû m’y reprendre à 3 ou 4 fois systématiquement pour réussir à enfiler mon aiguille. Au final, on se demande s’il ne vaut pas mieux continuer à le faire à la main, en humidifiant le bout du fil et en plissant les yeux pour mieux voir !

Il n’y a pas de réglage de la vitesse de couture. Lorsqu’on débute en couture, la pression sur la pédale de rhéostat est difficile à gérer. Rappelez-vous votre première leçon de conduite, ça n’était sans doute pas glorieux !

D’autres machines dans cette gamme de prix, comme la Brother FS40, proposent pourtant un sélecteur de vitesse. Bref, c’est dommage.

Heureusement, cet « oubli » est compensé par une pédale de rhéostat très précise. Évidemment, cette précision est intimement liée à votre capacité à jauger la pression avec votre pied. Mais vous pouvez très minutieusement doser la vitesse.

Un autre défaut, probablement pour économiser quelques euros lors de la fabrication : l’absence de bouton permettant la montée et la descente de l’aiguille à coudre. Sur une machine électronique comme la CS10, c’est assez étonnant de ne pas pouvoir actionner la pédale autrement qu’en tournant le volant de la machine à coudre.

Autre fonctionnalité qui aurait été pratique, et qui manque : un bouton permettant la couture sans pédale. C’est une commodité utile notamment aux personnes ne pouvant pas se servir de leur pied pour presser la pédale de rhéostat.

Les points forts de la Brother CS10

Les petits défauts de cette machine à coudre sont gommés par des qualités indéniables :

La canette horizontale, visible sans avoir à ouvrir la machine. Très pratique pour se rendre compte en permanence de la quantité de fil restant dans la canette, et pour éviter de coudre plusieurs minutes dans fil inférieur !

La canette est à l'horizontale, et on peut voir la quantité de fil restant en permanence

Le remplissage de la canette, puis son installation sont très facilités, et les nombreux schémas gravés directement sur le capot de la machine évite les éventuelles erreurs.

La machine à coudre dispose d’un bras libre, c’est-à-dire qu’une partie du plateau de couture se détache pour permettre la couture de tubes de façon plus simple. Un tube en couture, ça peut être une jambe de pantalon, lorsqu’on va y coudre un ourlet, ou le tour d’un petit panier à lingette, par exemple.

Et d’ailleurs, à l’intérieur de la partie se détachant se trouve une petite pochette permettant de ranger les pieds-de-biche supplémentaires et accessoires de la machine à coudre. Pratique et bien pensé pour éviter de chercher pendant 2 heures un pied presseur au fond d’un tiroir !

Type de machine à coudreÉlectronique
Nombres de points40
Boutonnières5, automatiques en 1 étape
Pieds de biche7 (standard, boutonnière, fermeture éclair, surjet, bouton, ourlet invisible et broderie)
Réglage de la longueur des pointsOui, de 0,2 mm à 5 mm
Réglage de la largeur des pointsOui, de 0mm à 7mm
Griffes d’entrainement6, rétractables
Régulateur de vitesseMalheureusement, non
Tension du filManuelle
Couture sans pédaleNon
Accessoires fournisHousse de protection, DVD d’instructions, tournevis, aiguilles standard, aiguille double, 4 canettes en plastique, découd-vite, brosse de nettoyage, bloques-bobine et porte-bobine supplémentaire.
Dimensions L x H x P49.50 x 25.50 x 37.60 cm
Poids6,4 kg

À qui est destinée cette machine à coudre ?

Avec son prix d’entrée de gamme, sa facilité d’utilisation et son nombre de fonctionnalités, la Brother CS10 s’adresse particulièrement aux débutant. e. s en couture souhaitant progresser rapidement.

Très proche dans sa conception et ses fonctionnalités de la Brother FS40, elle semble plus puissante et passera plus facilement les épaisseurs, mais moins pourvue en petites fonctionnalités pratiques.

Au moment où j’écris ces lignes, le prix le plus bas que j’ai pu trouver est 159 €, mais certains marchands la commercialise bien plus cher. Faites bien attention au moment d’acheter, de ne pas vous faire avoir.

Le test de la CS10 en vidéo :


Partagez-moi !
  • 7
    Partages

Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

Une réflexion sur “Crash Test : la machine à coudre Brother CS10

  • 7 janvier 2021 à 19 h 16 min
    Permalien

    Bonjour,
    je regarde régulièrement vos vidéos… Elles sont très bien faites, et même les débutant(e)s peuvent s’en sortir ; cette AM, j’ai pris un peu de temps, pour en regarder plus sur votre site… Merci
    Voici 2 ans, lors de mon achat de la machine Brother CS10 (qui me convient parfaitement), j’ai suivi quelques séances avec une « monitrice », et fait plusieurs déguisements pour mon petit fils.. Hélas, avec ce fichu virus, je n’y suis pas retournée depuis 1 an ; Je n’ose encore pas me lancer dans de « vrais » vêtements, et il y a encore beaucoup de choses que je ne sais pas faire.
    J’espère avoir le courage de me lancer (coudre des pantalons -grrr-, shorts, sweats….)

    Je me suis inscrite à vos newsletters et espère bien vous suivre ainsi pour d’autres projets.
    (meilleurs vœux ;-)) et surtout continuer !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.