Comment repriser ses vêtements ?

Partagez-moi !

Dans une démarche écologique, beaucoup de personnes s’éduquent désormais sur l’art de repriser ses vêtements.

Coudre des patchs, faire des points de broderie… Voilà quelques conseils pour maîtriser l’art du raccommodage et ne plus mettre ses habits à la poubelle au premier trou !

Le « visible mending », qu’est-ce que c’est ?

Tout le monde le sait : penser à la planète cela veut dire acheter moins de vêtements neufs et ne pas encourager le système de la fast fashion.

Si vous en avez le temps et l’envie, vous pouvez plutôt essayer de repriser vos habits. Au lieu de jeter les jeans et chaussettes troués à la poubelle, on leur donne une deuxième vie.

Le média Consoglobe évoquait en 2021 de la mode du visible mending sur les réseaux sociaux. En anglais, cela veut dire que l’on fait des réparations visibles. On voit donc le tissu utilisé pour boucher les trous, les coutures voire les broderies… En somme on assume le côté seconde main et écolo de la démarche et on en profite pour faire de la réparation une vraie décoration sur le vêtement.

N’ayez donc pas peur d’utiliser des fils de couleurs ou des tissus contrastants !

Comment boucher un trou dans un vêtement

En gardant en tête l’idée du visible mending, vous pouvez réparer n’importe quel vêtement avec du tissu de vos placards ou un coupon acheté pour l’occasion.

L’idéal étant d’utiliser du coton pour un vêtement en coton, du jean ou un coton ou lin robuste pour un habit en jean pour éviter une différence de qualité et d’épaisseur trop importante.

Dessinez un rectangle autour du trou sur le vêtement et coupez le tissu soigneusement. Coupez ensuite un rectangle un peu plus grand (comptez 1,5 cm) dans votre tissu secondaire et surfilez-le pour qu’il ne s’effiloche pas. Épinglez-le à l’envers du vêtement et piquez au point droit.

Le tissage pour réparer des chaussettes

Plutôt que de jeter vos chaussettes dès qu’elles sont trouées, il est possible d’utiliser la technique du tissage avec deux fils pour les réparer.

Pour cela il vous faudra tisser les deux fils sur toute la largeur et la longueur du trou, en suivant ce diagramme. Pour que l’opération fonctionne, il est préférable que vos chaussettes soient assez épaisses.

Utiliser la broderie

De nombreuses techniques utilisent la broderie pour le raccommodage. Le golden joinery permet par exemple de réparer des trous dans des lainages ou tissus fins avec du fil doré. Il s’agit alors de broder une forme, comme une fleur, au-dessus de l’endroit usé comme ici ou .

Le point de feston est particulièrement pratique pour réparer une usure sur un vêtement. Vous pouvez par exemple l’utiliser pour cacher les côtés élimés du trou dans un vêtement en denim. Le point de feston remplace alors le surfilage et il permet aux côtés nus de ne pas s’effilocher davantage.

Vous pouvez combiner la broderie aux techniques précédentes, par exemple en brodant autour du visible mending ou en brodant un motif dans le tissu cousu à l’intérieur du trou de votre habit.

N’hésitez pas à tester des choses pour affiner votre technique !

Boro et Sashiko, l’art de repriser à la japonaise

Dans le mouvement du visible mending, beaucoup de couturiers vont puiser leur inspiration dans les traditions japonaises.

Le Boro est un vêtement réparé, reprisé. Le Sashiko est un point qui sert à coudre plusieurs pièces de tissus ensemble ou à renforcer un habit usé. Traditionnellement, il faut utiliser un fil blanc sur un tissu bleu, mais vous pouvez l’adapter à de nombreuses étoffes.

Le point de Sashiko est simple, il s’agit d’un point avant très régulier et serré, comptez autour de 3 mm. Vous pouvez par exemple utiliser la technique précédente, sauf qu’au lieu de piquer à la machine vous utilisez ces points pour coudre le tissu de réparation à l’étoffe abimée, comme sur la photo ci-dessous. Un livre en anglais existe sur ce sujet, si vous maîtrisez la langue.

Coudre un patch thermocollant

Si ces techniques vous semblent trop compliquées, vous pouvez trouver des patchs à coudre sur les trous de vos jeans, vestes ou autres pulls. On peut par exemple ajouter des coudières en cuir pour un pull élimé à cet endroit.

Vous pouvez trouver de beaux patchs, thermocollant ou à coudre, sur Etsy pour des choix plus élaborés et esthétiques que ce qui se trouve habituellement en mercerie.


Et vous est-ce que vous réparez vos vêtements usés ? Quelle technique aimez-vous utiliser ?


Partagez-moi !

Pauline Le Gall

Pauline est journaliste, spécialisée dans la culture. Elle est pigiste pour plusieurs médias web et papier. Sur son temps libre, elle est aussi passionnée de couture et de tricot, deux activités qu'elle pratique depuis plus de dix ans.

7 réflexions sur “Comment repriser ses vêtements ?

  • 29 mars 2022 à 9 h 29 min
    Permalien

    Bonjour et merci pour ce petit rappel des techniques qu’utilisaient nos grand-mères. Ça me fait plaisir de voir que les traditions ne se perdent pas. Ton article est très complet. J’espère que beaucoup de personnes se mettront enfin à réparer leurs vêtements au lieu de jeter. Je me croyais seule dans ce cas et souvent moquée car je garde tout et je répare tout. C’est presque maladif, j’avoue. Mais grâce à ça, ça m’a permis de tenir dans les moments difficiles. Encore merci.

    Répondre
    • 30 mars 2022 à 16 h 31 min
      Permalien

       » presque maladif  » dîtes-vous …alors , je ne suis pas seule dans ce cas , car je ne peux m’empêcher de réparer , j’en fais un défi au gaspillage pour ainsi dire . Et c’est valorisant , demande de l’imagination , c’est presque un art , soit dit sans prétention . Combien de vêtements ai-je ainsi réparer , fait revivre ? J’avoue faire de même avec tout objet ! Les méthodes indiquées dans l’article sont intéressantes et je les ai lues avec bonheur en les reconnaissant pour la plupart . J’aimerais bien savoir si vous en connaissez d’autres ?

      Répondre
  • 30 mars 2022 à 9 h 29 min
    Permalien

    Bonjour. Article intéressant. Merci pour la méthode de la pièce brodée sous le jean : j’aime beaucoup. 😀Si vous avez une idée pour réutiliser un pull basique en cachemire, je suis preneuse car malheureusement, en plus des coudes, il est usé sous les aisselles alors irrécupérable ! 😭😭

    Répondre
  • 30 mars 2022 à 14 h 58 min
    Permalien

    Ma maman était la reine de la reprise (j’ai même gardé un T.shirt qu’elle avait réparé qui est d’une finesse extrême qu’il n’est plus mettable, juste pour la jolie reprise dont je m’inspire pour faire les miennes.) Il y a très longtemps que moi-même je reprise mes chaussettes que je troue systématiquement mon pouce troue tout (même les chaussures au bout d’un moment.) Bref, repriser c’est mieux que jeter surtout que tout le reste est bon. Merci pour ton article et j’espère que cela en aidera beaucoup !

    Répondre
  • 30 mars 2022 à 17 h 35 min
    Permalien

    Merci pour ces infos.
    Pour les pulls il y a aussi le grafting ou remaillage. Un peu plus complexe mais impeccable visuellement. il faut juste avoir un peu de laine. mais il arrive assez souvent qu’un petit écheveau est attaché aux pulls que vous achetez. On trouve la technique sur Youtube.

    Répondre
  • 31 mars 2022 à 13 h 27 min
    Permalien

    Merci pour cet article qui démontre une fois de plus l’inventivité et l’imagination sans borne de l’esprit humain quand il s’agit de trouver des solutions aux problèmes (de couture et autres 😉 ). Ca fait du bien au moral en ces moments difficiles.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.