Tout savoir pour se coudre un vêtement de pluie

Partagez-moi !
  • 3
    Partages

Cet automne, vous avez décidé de vous lancer dans un projet de taille : un vêtement de pluie.

Comme tous les manteaux et vestes, il présente quelques difficultés techniques, mais rien d’insurmontable. Suivez le guide !

Quels tissus utiliser ?

Si vous cherchez à reproduire un effet coupe-vent, léger et facile à ranger dans un sac ou une poche, optez pour un nylon.

Imperméable et léger, il vous permettra de fabriquer des vêtements de pluie pour toute la famille. Il est possible d’en trouver dans de nombreuses couleurs et imprimés.

Autre solution, le coton enduit offre tous les avantages du coton : il est naturel, disponible dans une myriade de combinaisons de motifs et de teintes, et est agréable à travailler. Il ne vous glissera pas entre les doigts ! Il est cependant moins souple que le nylon.

Veillez à bien vérifier son poids ou à le toucher en magasin pour voir s’il correspond à ce que vous recherchez en termes de tombé.

Si vous avez envie de coudre un vêtement étanche pour un enfant, le softshell est pour vous. Ce tissu est étanche à l’extérieur (les gouttes de pluie glissent sur sa surface) et est doublé d’un tissu polaire qui permet d’isoler du froid.
Contrairement à d’autres tissus isolants, il ne marque pas les coutures, pas d’inquiétudes donc de se tromper lorsqu’on le pique. Il ne faudra cependant pas aller sous un déluge avec votre vêtement : il ne supportera pas de grosses averses prolongées !

Idéale pour les trench-coats, la gabardine est particulièrement imperméable à l’eau et à l’air grâce à son tissage très fin et serré. La marque Made in tissus fabrique même de la gabardine enduite, spécialement conçue pour les vêtements de pluie.

Dans le même esprit, le sergé déperlant sera parfait pour coudre des parkas.

Moins naturelle, puisqu’elle est composée à 100 % de polyester, la toile de parachute est souple et légère et peut aussi être utilisée pour confectionner un coupe-vent pour la mi-saison.

Quels tissus utiliser pour se coudre une veste d'automne ?

Penser à la doublure

Pour la doublure, pensez à un tissu léger et respirant, pour éviter de transpirer dans votre coupe-vent. Vous pouvez choisir une polaire fine ou un jersey souple. C’est aussi l’occasion de s’amuser avec les couleurs et les imprimés pour contraster avec le tissu extérieur !

Les coutures

L’un des enjeux lorsque l’on veut coudre un vêtement de pluie est de limiter au maximum les trous, et donc les coutures, pour qu’il soit bien étanche. Au moment d’assembler les pièces de votre veste les unes aux autres, évitez donc d’utiliser des épingles. Préférez les pinces pour ce projet.

Il est aussi conseillé d’utiliser une aiguille fine ainsi qu’un fil de polyester qui sera plus étanche qu’un fil de coton. Les aiguilles Microtex, particulièrement fines et habituellement utilisées pour coudre les tissus fragiles (satin, soie…) peuvent servir à cette occasion.

Selon les tissus, il peut être préférable d’utiliser un pied de machine à coudre antiadhésif (pied teflon) qui glissera plus facilement et n’accrochera pas le tissu.

Si vous ne voulez pas investir dans cet accessoire, vous pouvez aussi ajouter une feuille de papier de soie qui fera le même usage : éviter que le pied accroche au tissu.

Une fois votre projet terminé, vous pouvez imperméabiliser les coutures avec du produit imperméabilisant pour éviter que la pluie traverse votre coupe-vent.

Dans tous les cas, essayez de faire très attention à ce que vous faites et de ne pas vous tromper. À chaque fois que vous défaites les coutures, vous fragilisez le tissu et altérez son imperméabilité.

Le ciré jaune est un classique du vêtement de pluie !

Quelques patrons pour se lancer

Si vous vous sentez prêts à vous lancer, laissez libre cours à votre imagination ! De nombreux modèles sont disponibles en ligne pour réaliser le coupe-vent ou la parka de vos rêves.

Pour avoir de l’inspiration pour toute la famille, enfants comme adultes, le patron Anselme de Petit Patron est idéal : personnalisable, déclinable en de nombreuses versions et agrémenté d’un livret pas à pas très bien expliqué, il vous donnera plein d’idées de cousettes.

Un peu plus complexe à coudre, le trench-coat est un indémodable de la garde-robe, disponible dans deux très belles versions du côté de Deer and Doe et de Make My Lemonade. À réserver aux couturières et couturiers aguerris !

Si vous cherchez à reproduire le ciré breton classique, à coudre pour les enfants comme pour les adultes, I am Jacques devrait vous combler. Choisissez un tissu jaune pour plus d’authenticité !


Et vous, avez-vous déjà cousu des vêtements de pluie ? Quels sont vos conseils ou bons plans tissus ?


Partagez-moi !
  • 3
    Partages

Pauline Le Gall

Pauline est journaliste, spécialisée dans la culture. Elle est pigiste pour plusieurs médias web et papier. Sur son temps libre, elle est aussi passionnée de couture et de tricot, deux activités qu'elle pratique depuis plus de dix ans.

4 réflexions sur “Tout savoir pour se coudre un vêtement de pluie

  • 19 septembre 2021 à 18 h 07 min
    Permalien

    J’ai beaucoup aimé les patrons I am. Dommage que les tailles s’arrêtent au tour de bassin 108. .. décevant ! Pas inclusif du tout.

    Répondre
    • 26 septembre 2021 à 15 h 02 min
      Permalien

      Deer and Doe a pour projet d’étendre sa gamme de tailles avec de vraies grandes tailles, patronnées de façon appropriée. La marque se lance avec d’autres modèles, peut-être qu’on verra le trench dans pas trop long.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.