Chercher une aiguille dans une botte de foin !

La Couture dans le langage courant

Partagez-moi !
  • 33
    Partages

La couture a – pour nous – une importance primordiale ! Sinon vous ne seriez pas ici à me lire, n’est-ce pas ? Mais la couture a eu une influence dans le langage courant, si bien que de nombreuses expressions demeurent encore aujourd’hui ! Personnellement, j’aime les utiliser régulièrement. Je trouve que ça apporte de belles images dans une discussion. Et vous, lesquelles employez-vous, et connaissez-vous leurs origines ?

Chercher une aiguille dans une botte de foin

N’importe quel passionné de couture, qui a déjà fait tomber par mégarde une de ses aiguilles comprendra d’autant mieux cette expression ! Imaginez perdre votre mini aiguille dans une énorme meule de foin ! Le calvaire… Cette expression signifie donc chercher quelque chose de pratiquement introuvable.

Cousu de fil blancCousu de fil blanc

Tout couturier qui connait son affaire sait que pour faire des coutures discrètes, il convient d’utiliser du fil de la même couleur que le tissu. Ceci est vrai sauf… Si on bâtit son ouvrage ! Dans ce cas, on utilise du fil bien voyant (la plupart du temps blanc, excepté si le tissu est blanc), pour fixer provisoirement les différentes pièces du patron avant la couture définitive. L’image est donc assez évidente : une histoire cousue de fil blanc, c’est un récit très prévisible, dont on voit bien les grosses ficelles !

De fil en aiguille

C’est une expression qu’on retrouve notamment dans le Roman de la Rose (vers les années 1275 !). Elle ne date pas d’hier !

Le fil est le symbole de la continuité, comme dans l’expression « au fil des ans ». Et l’aiguille est ce sur quoi on tombe lorsqu’on remonte un fil. C’est la métaphore d’une pensée logique, d’une association d’idées, passant d’une chose à l’autre qui lui fait suite.

Battre à plates coutures

Cette expression est née au 15e siècle. À l’époque, la plupart des tissus sont épais et rigides. Les coutures faites sur ces tissus rajoutaient de la rigidité et de la raideur… Si bien que pour les assouplir, les tailleurs avaient pour habitude de les frapper à l’aide d’un gros fer à repasser appelé « carreau » ! De cette habitude est née l’expression « battre à plates coutures », lorsqu’on frappe quelqu’un comme si on voulait assouplir ses fringues ! Depuis, l’expression a un peu glissé pour signifier « battre complètement ».

Avoir le petit doigt sur la couture du pantalonAvoir le doigt sur la couture du pantalon

C’est une expression qui nous vient de la grande Muette (l’Armée). Avoir le (petit) doigt sur la couture du pantalon signifie être au garde-à-vous, obéissant et servile.

Être assis en tailleur

Dans l’ancien temps, les tailleurs avaient l’habitude de travailler assis directement sur leur table de découpe, les jambes croisées et repliées sous eux. Ainsi, lorsqu’on s’assoit de la même façon sur le sol, on dit qu’on est  »assis en tailleur ». 

Aujourd’hui, dans les pays d’Orient ou d’Afrique, les artisans travaillent volontiers assis en tailleur ; cette position permet un certain équilibre et facilite le travail manuel.

Être prêt à en découdre

J’ai deux mauvaises nouvelles au sujet de cette expression : d’une part, elle est cradingue ! Et surtout, elle ne se rapporte pas du tout à la couture ! Non, être prêt à en découdre est une expression de la chasse à courre, lorsqu’un chien se faisait éventrer par un cerf. On disait que son ventre était décousu. Découdre signifiait donc éventrer. Et c’est tout de suite moins ragoutant !

Faire passer un chameau par le chas d’une aiguille

Je ne pensais pas que ce blog couture me ferait parler de Jésus un jour. Mais tout arrive ! C’est donc au Christ que l’on doit cette expression ! Si, si !
Dans l’évangile selon St Matthieu (19.24), Jésus dit « Je vous le dis, il est plus aisé pour un chameau d’entrer par le trou d’une aiguille, que pour un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
Quand on connait la difficulté à faire rentrer un simple fil dans le chas d’une aiguille, on se doute qu’y faire passer un chameau relève du miracle !


Et vous, quelles expressions liées à la couture utilisez-vous ? Si vous en avez d’autres à proposer, c’est avec plaisir que je les rajouterai !


Partagez-moi !
  • 33
    Partages
  • 33
    Partages

Auteur de l’article : Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.