Une machine à coudre en cadeau, c'est cool ! Mais il va falloir bosser maintenant !

Le Père Noël vous a offert une Machine à Coudre ? Voici comment débuter !

Partagez-moi !
  • 31
    Partages

Le père Noël est passé, et vous a apporté LE cadeau tant attendu : votre première machine à coudre ! C’est formidable, peut-être même le plus beau jour de votre vie, mais maintenant il va falloir la faire tourner, cette machine !

Par quoi débuter ? Comment mettre en marche votre première machine à coudre ? Je vous explique tout !

Tout d’abord, sachez que chaque machine à coudre est différente. Les constructeurs ont chacun leurs habitudes, leurs façons de fabriquer une machine. Cependant, comme les voitures, les machines à coudre fonctionnent toutes plus ou moins de la même manière. Quand vous savez en conduire une, vous savez toutes les conduire ! Seuls certains boutons ou leviers se trouvent à des endroits différents.

Le meilleur allié de votre machine, c’est son mode d’emploi. Au moindre doute, référez-vous à ce petit livre pour être sûr de la procédure et régler le problème rapidement.

L’enfilage de la canette

Gros plan sur le dessin d'enfilage de la machine à coudre Brother FS40Une fois que vous avez déballé votre machine et après l’avoir branchée, le remplissage de la canette est la première étape pour commencer à coudre ! La canette est une réserve de fil se trouvant sous la machine, et qui permet de former les points de couture avec le fil supérieur. Car pour réaliser un point, votre machine utilise un fil supérieur (qui part de la bobine de fil au-dessus de la machine, et passe dans l’aiguille à coudre). Mais aussi un fil qui se trouve sous l’ouvrage que vous êtes en train de coudre.

L’enfilage de la canette consiste à remplir (bobiner) un petit rouleau avec un fil de la même qualité que celui que vous utiliserez pour le fil supérieur. Vous pouvez utiliser des couleurs différentes, mais il est impératif que les fils soient de grosseurs et qualité similaire.

Sortez la canette de son compartiment et vérifiez que tout va bien.Attention : veillez à bien utiliser les canettes fournies avec votre machine, ou à acheter des canettes de la même taille et si possible de la même marque. En effet, les multiples modèles de canettes existants peuvent vous induire en erreur. Et si par malheur vous utilisez une canette pas faite pour votre machine, au mieux cela ne coudra pas correctement (vos points seront dégueulasses !), au pire vous serez bon pour une visite chez le réparateur… J’en parle en connaissance de cause, lorsque j’ai débuté, j’avais choisi des canettes « universelles » qui n’en étaient pas du tout ! La différence entre les « bonnes » canettes et celles que j’avais achetées était de moins d’un millimètre… Impossible à voir à l’oeil nu ! Mais le résultat désastreux lors de la couture était bien visible, par contre !

Comment faire ?

C’est relativement simple : tout d’abord, débranchez votre machine à coudre. On va essayer de commencer la couture sereinement sans terminer aux urgences à devoir se faire … recoudre !

Détails du schéma d'enfilage de cannette de la machine à coudre brother FS-40Retirez la canette déjà en place dans la machine. Si vous venez juste de recevoir votre machine, la canette est normalement vide (sans fil dedans). Si vous récupérez une machine avec une canette déjà remplie, retirez le fil ou prenez une autre canette (en principe les machines à coudre sont livrées avec 3 ou 4 canettes pour pouvoir changer de fil sans vider la canette systématiquement). Installez le fil que vous souhaitez bobiner dans la canette sur le support supérieur (une tige sur la partie supérieure de la machine, à droite ou au centre). La bobine de fil doit être bloquée par une rondelle, mais doit pouvoir se dévider librement. Donc pour être clair : bloquée, mais pas trop ! Le but est que la bobine ne tombe pas lorsque vous cousez.

Installez la canette vide sur le bobineur. Le bobineur, c’est la petite tige en haut à droite de la machine. La canette se fixe dessus en l’insérant par le centre.

Faites passer le fil en suivant le chemin de fil spécifique à votre machine. En principe, il y’a un ou deux crochets et un disque de tension. Si votre machine est pas trop mal fichue, le chemin sera indiqué directement dessus et vous n’aurez qu’à suivre les flèches. Si rien n’est spécifié, reportez-vous au mode d’emploi.

Des canettes de machines à coudrePassez le fil dans le trou de la canette, en passant par l’intérieur de la canette vers l’extérieur, et maintenez-le avec la main.

Faites coulisser le bobineur vers la droite pour enclencher le mécanisme. Mettez votre machine à coudre sous tension, et appuyez sur la pédale de rhéostat pour commencer l’enroulement du fil sur la canette. Au bout de quelques tours, vous pouvez relâcher le surplus de fil et laisser la canette se remplir.

Lorsque cette dernière est pleine (vous le saurez, car le fil touchera le bord du bobineur), relâchez la pédale et faites coulisser le bobineur vers la gauche. Coupez le fil. Retirez la canette du bobineur, et remettez-la en place dans la machine.

Je vous ai fait une petite vidéo récapitulative de tout ça :

Les problèmes que vous pourriez rencontrer :

La plupart des problèmes que vous pourriez rencontrer à cette étape sont liés au mauvais enfilage  de la machine. La canette peut faire des bouclettes, ou avoir une tension inégale. Dans ce cas-là, il n’y a pas 36 solutions : il faut recommencer l’enfilage et le remplissage de la canette. Vérifiez bien le chemin de fil, et tout devrait bien se passer.

Si votre enfilage est nickel, mais que les problèmes continuent, peut-être utilisez-vous un fil à coudre tout pourri ?! Et souvent le souci vient de là. Un fil de mauvaise qualité, fragile ou avec des irrégularités et vous passez votre après-midi à râler contre votre machine (qui au final n’y est pour rien !). Donc votre premier réflexe en couture, c’est d’investir dans un fil de qualité, type Gutermann ou Mettler. Vous allez le payer un peu plus cher, mais vous n’aurez jamais de mauvaises surprises avec. J’ai écrit un article complet sur le fil ici !

Et si les problèmes continuent, je vous conseille cet article, avant de balancer votre machine à coudre par la fenêtre !

Remettre la canette en place dans son compartiment

Au risque de me répéter, le meilleur allié de votre machine à coudre, c’est son mode d’emploi ! Et pour remettre la canette en place, la procédure dépend beaucoup du type de machine que vous venez de recevoir. Soit la canette est positionnée à l’horizontale, soit à la verticale. J’ai personnellement ma préférence pour les machines dont la canette est positionnée à l’horizontale, car vous voyez en permanence la qualité de fil qu’il reste dans la canette.

Toujours est-il que la remise de la canette dans son compartiment doit se faire selon la procédure prévue par le constructeur.

Je vous ai fait une vidéo pour l’enfilage et le replacement de la canette verticale :

Quel matériel pour débuter la couture ?

Dans la jungle de la couture, tout est nouveau et tout est étrange lorsqu’on débute ! Ce qui m’a  le plus posé de soucis lorsque j’ai commencé la couture, c’est l’achat du matériel de base. Je ne voulais pas manquer d’un outil essentiel, mais d’un autre côté je ne voulais pas investir des millions dans des trucs dont je ne me servirai jamais !

Voici la liste des fournitures de base que vous devriez avoir assez vite pour pouvoir coudre tranquillement :

Un fer à repasser, ou mieux : une centrale vapeur !

Centrale vapeur en actionVous allez découvrir que la couture c’est beaucoup de repassage, et c’est une étape primordiale pour avoir un résultat nickel ! Avant de coudre, je ne repassais jamais aucune de mes affaires. Depuis que je me suis mis à la couture, j’ai découvert le repassage et ce n’est pas si déplaisant, surtout si vous êtes bien équipé.

Le fer vous sert à défroisser les tissus – évidemment – mais aussi à « ouvrir » les coutures et les rendre belles et nettes.

D’ailleurs, si vous hésitez entre un fer à repasser et une centrale vapeur, j’ai écrit un article ici qui vous aidera à y voir plus clair !

Les ciseaux :

Vous allez avoir besoin d’au moins trois paires de ciseaux, qui n’auront pas la même utilité. Une première paire pour découper le tissu, et seulement le tissu (ciseau de couturier). Une autre paire plus petite pour virer les fils au raz de la couture (ciseau de broderie, ou coupe-fil). Et une dernière paire moins spécialisée qui vous servira à découper les patrons (ciseaux normaux).

Pour mieux comprendre les différences entre ces paires de ciseaux, j’ai écrit pour vous cet article complet.

Le découd-vite :

C’est un petit ustensile qui va vite devenir votre meilleur allié quand vous ferez des bêtises ! Comme son nom l’indique, le découd-vite sert à découdre rapidement ! La petite lame aiguisée comme un rasoir s’insère sous la couture et la coupe sans forcer. Cet accessoire sert aussi à ouvrir les boutonnières, mais si vous débutez c’est un détail pour vous pour le moment. Vous en trouverez ici pour pas cher.

Les épingles :

Les épingles servent à attacher le tissu avant de le coudre. Problème : il y a autant de types d’épingles que fromages en France ! Mes préférées, les épingles à têtes de verre. Elles sont aisées à saisir, se repassent au fer sans fondre, et les différentes couleurs font qu’elles sont faciles à distinguer dans le tissu ! Pas de risque d’en oublier une et de se piquer par mégarde ! Il y a celles que j’utilise à cette adresse !

Le porte-épingles :

Pour stocker vos épingles quand vous ne cousez pas, le mieux est de disposer d’un porte-épingle. Vous en avez forcément déjà vu, c’est l’une des images représentatives de la couture avec le ciseau et la machine à coudre !

Deux types de porte-épingles se disputent le marché, ceux à fixer sur le poignet, et ceux à poser sur votre plan de travail. Personnellement je trouve plus pratiques les portes-épingles qui se portent au poignet. Vous en trouverez ici.

Les règles :

Pour tracer proprement et surtout droit, le mieux que l’Homme a inventé s’appelle une règle ! Pour tracer de belles lignes, et faire de beaux angles, je vous conseille d’investir dans une règle à patchwork. Cette règle a le très grand avantage d’être assez polyvalente, et va vous faire gagner du temps.

Une seconde petite règle bien utile : le réglet ! Contrairement à la règle à patchwork, le réglet est hyper précis, et est idéal pour mesurer un ourlet ou une marge de couture.

Bon, et si vous avez un budget limité, une bête règle d’écolier fait largement l’affaire au début. C’est un peu plus délicat pour tracer de grandes lignes, mais vous y arriverez !

Pour en savoir plus sur le matériel de base nécessaire pour débuter la couture, j’ai écrit un article complet et détaillé ici !

S’entrainer à la couture

Maintenant que votre machine à coudre est prête à fonctionner, par quoi commencer ? Le mieux est d’essayer de coudre droit. Pour cela, pas la peine de dépenser des sommes folles en tissu, un vieux drap que vous n’utilisez plus suffira amplement. Le but est d’apprendre à coudre droit, pas de fabriquer une robe de mariée ! Donc pas de stress ! Avec un crayon, vous tracez des lignes droites, puis avec votre machine, entraînez-vous à coudre sur les lignes.

Ça parait simple comme ça, mais vous verrez qu’avec l’entrainement de la machine c’est tout sauf évident ! De plus, vous n’avez pas encore l’habitude d’utiliser la pédale de rhéostat, donc c’est le même délire que lorsque vous avez appris à conduire. Vous n’avez pas encore l’habitude de jauger la pression, et vous pouvez rapidement partir dans le mur ! Heureusement avec une machine à coudre et un vieux drap, l’accident n’est pas grave du tout !

Une fois que vous maitrisez les lignes droites, vous pouvez varier les motifs, et dessiner puis coudre des vagues, des arrondis, des zigzags.

Il faut que je vous avoue un truc, la couture ne demande pas d’aptitude particulière. C’est principalement de l’entrainement. Plus vous passerez du temps derrière votre machine, plus vous serez à l’aise et réaliserez de magnifiques choses.

On se lance !

Après avoir passé une heure à coudre des lignes, peut-être en aurez-vous un peu ras le bol ! Pour ne pas déjà vous lasser de la couture, il vous faut vous lancer !

Il vous faut trouver des travaux simples, que vous pourrez réaliser sans pression. Il n’y a rien de pire que d’avoir un stress, surtout quand c’est injustifié ! Vous êtes en train de coudre, pas de sauver le monde ! Lorsque vous avez appris à marcher, ça n’a sans doute pas été terrible les premiers jours. Et pourtant vous avez persévéré et aujourd’hui ça va à peu près ! 🙂

Pourquoi ne pas confectionner un petit coussin ? C’est deux morceaux de tissus carrés, cousus  envers sur envers aux quatre côtés. C’est idéal pour commencer la couture, et comprendre le principe. Alice du site AliceBalice propose un tuto pas mal que vous devriez consulter ici.

Et si vous voulez réaliser un protège carnet de santé, je vous ai fait un tuto très simple ici. C’est en vidéo, et le patron est dans la description.

Comment aller plus loin ?

En ce qui me concerne, je n’ai jamais pris un seul cours de couture avec un prof… Ce n’est pas particulièrement une fierté, mais c’est pour vous dire que c’est possible de découvrir la couture tout seul comme un grand ! Si c’était à refaire, je pense que je prendrai quelques cours pour commencer, car j’ai perdu beaucoup de temps à chercher des manières de faire qu’un prof m’aurait montré en deux secondes.

Pour vous former en 2018, plusieurs choix s’offrent à vous :

Les cours avec un « vrai » prof. Plusieurs pistes à explorer pour trouver votre bonheur : les merceries et vendeurs de tissus proposent des cours, ou peuvent vous conseiller des cours collectifs. Vous pouvez également vous renseigner dans votre mairie pour connaitre les associations de couture de votre coin.

Vous formez avec des cours, ou des tutoriels en ligne :

J’ai écrit un article à ce sujet, car c’est entre autres de cette manière que j’ai appris à coudre et à en faire mon métier. Gratuits ou pas, les cours en ligne sont toujours une bonne chose s’ils sont bien filmés. Car contrairement à un cours avec un prof qui pourra vous montrer exactement comment faire, dans le cours en ligne vous êtes seul. Personne pour vous indiquer que vous ne faites pas correctement telle ou telle manipulation. Donc la base est que les explications soient claires et que le visuel soit précis. Sinon c’est une perte de temps (et d’argent, parfois).

Investissez du temps et de l’argent dans de bons livres :

En complément des cours, vous devriez vous offrir (ou faire offrir) de beaux livres de couture. Ma bible, c’est l’Encyclopédie de la Couture aux éditions Flammarion. Ce livre vous plonge dans le monde de la couture sans concession ! Car on y découvre à l’intérieur tous les types de tissus, les techniques de couture, les différents points, les outils. Et le bouquin fini avec une petite dizaine de tutoriels avec les patrons. Je le consulte régulièrement quand j’ai un doute sur une technique. Si je devais en acheter qu’un seul, ce serait celui-ci, assurément.

 

Cet article vous a plu ?

Aidez-moi à le faire connaitre en le partageant à vos amis sur Facebook, ou Instagram.

Pour toutes vos questions, envoyez-moi directement un mail à [email protected] ou contactez-moi via les réseaux sociaux !

Bonne couture !


Partagez-moi !
  • 31
    Partages
  • 31
    Partages

Auteur de l’article : Julien

Blogueur compulsif et Papa d'une magnifique petite fille, je découvre les joies de la paternité en même temps que la couture ! Depuis, j'en fais mon métier ! J'ai monté ma marque de vêtements pour enfants avec une spécialité : la salopette !

4 commentaires sur “Le Père Noël vous a offert une Machine à Coudre ? Voici comment débuter !

    jasmino

    (25 décembre 2017 - 20 h 47 min)

    joyeuses fetes .

    Alice Balice

    (2 janvier 2018 - 19 h 01 min)

    Merci d’avoir cité mon tuto 🙂 À bientôt !

    Soub

    (12 janvier 2018 - 23 h 08 min)

    Contente de découvrir votre site ! Justement le Prere Noël m à apporte une Janome S5… trop gentil ! Je dompte la bête pour le moment car je me situe au niveau débutante avancée… merci meilleurs vœux pour cette nouvelle année pleine de promesses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.